Asensi aux entreprises : “faites du profit !” La Communauté d’agglo change de nom

Les membres de "Entreprendre à Tremblay"

Hier midi, à l’hôtel Acadie de Tremblay , le club d’entreprises “Entreprendre à Tremblay” fêtait la nouvelle année.

Jacques Boyadjian et François Asensi

Son président, Jacque Boyadjian (ancien proviseur du Lycée Hélène Boucher de Tremblay) a fait le bilan de l’année écoulée et a fixé des objectifs pour 2011. Il veut passer de 50 à 75 membres et a prévu un programme assez important, d’initiatives. L’an passé il y eu  une visite de l’aéroport, la participation au Forum “Achats et Territoire” organisé par ADP le 8 juin p, des visites d’entreprises (Le Figaro, le Hub postal), et des réceptions “VIP” à l’occasion des matches de l’équipe de Hand Bal de Tremblay, une des meilleures de France.

Il souhaite aussi travailler avec la nouvelle communauté d’agglomération Plaine de France (Tremblay, Villepinte, Sevran) dont il a annoncé, en présence de son président , le changement de nom.

“Terres de France” !

C’est le nouveau nom de la CA, Asensi l’a confirmé. C’est vrai que l’ancien nom (Plaine de France) avait été choisi un peu rapidement: il existe déjà la CC Plaine de France (77) , l’EPA Plaine de France… “Terres de France”, ça sonne bien et moi, ça me plait. La nouvelle CC organisera ses vœux le 21 janvier, dans ses nouveaux locaux, à Paris Nord 2.  Une invitation originale est déjà partie: elle contient un sachet de graines que les gens sont invités à planter, histoire de faire pousser la CA. Nous le ferons !

François Asensi a pris la parole en encourageant “Entreprendre à Tremblay” à se développer, jugeant même timide

deux membres d'ET: David Galienne (Central Parc) et Eric Desombes (agence PME Banque populaire à Paris Nord2)

l’objectif de 25 nouveaux membres.  Il n’a pas tort : l’association, pourtant créée en 1998, s’est un peu endormie ces dernières années et un peu plus d’ambition ne lui ferait pas de mal.

Le député maire (gauche, ex PCF) a encouragé les entreprises présentes à “faire du business” et a bien fait sourire l’assemblée en disant “faites des profits” ! Compte tenu de ses engagements passés, le fait qu’il ait prononcé ce mot autrefois tabou est un message: il a bien intégré (en fait depuis longtemps, je le connais bien…), l’économie de marché et le principe de la liberté d’entreprendre.  Et il sait que sans “profits”, rien n’est possible…Ce qui n’empêche pas, j’en ai discuté avec ses collaborateurs, d’être à gauche.  C’est bien, ce qu’il a dit. D’autres devraient en prendre … de la graine, au lieu de continuer à tenir des discours d’un autre âge…

O tempora, o mores !

Longue vie à “Terres de France”.

EV

Partagez cet article

2 réflexions au sujet de “Asensi aux entreprises : “faites du profit !” La Communauté d’agglo change de nom”

  1. En effet, la création de richesses et donc de profits est essentiel pour les salariés et les collectivités. C’est un levier indiscutable pour l’émancipation des individus. Comment évoquer redistribution des richesses sans création de ces mêmes richesses ? Penser et dire le contraire relève d’un certain dogmatisme.

    Répondre

Laisser un commentaire