Le Bouchon a lancé sa salade du “Cochon Gourmand” : un délice !

Chacun sait ici que le Bouchon Gourmand (au Vieux-Pays de Tremblay) est notre restaurant fétiche. On y mange toujours bien (des plats “bien de chez nous…”) et on y est bien servi. Le chef  Alain Touron vient de nous concocter une nouveauté qui lui vaut ce papier  : une  salade  de cochonnaille baptisée “Salade du Cochon Gourmand” par son frère Claude, celui qui officie en salle.

J’ai goûté cette merveille cette semaine dernière à deux reprises : lundi, avec M. Catalaa, que j’ai eu le plaisir de recevoir à Epiais. M. Catalaa, aujourd’hui en retraite, a occupé plusieurs postes importants, mais c’est quand il était chef de la “mission Roissy” (qui avait bien étudié le “pôle de Roissy” lors de la préparation du SDAURIF de 1994). C’est un homme passionnant (toujours abonné à RoissyMail) et nous avons commenté les récents développements de “Roissy”.

Et le jour d’après, avec Manu, le gérant de la magnifique boutique-restaurant “A Nossa Casa”, de Goussainville. A chaque fois la salade s’est avérée délicieuse. Vous savez, ce genre de sensation où, dès la première bouchée, vos papilles se remuent… Sur un lit de salade verte, sont disposées des tranches d’andouilles, excellentes, gouteuses, et autour des morceaux d’oreilles de cochon, mais juste la partie tendre de celles-ci, croquante mais pas trop. Pareil que l’andouille, très gouteuse, et j’ai même trouvé une sensation “gout de noisette” à ces oreilles que d”habitude je ne mange pas. Et une tranche de boudin froid, mais ça je ne pourrai rien vous en dire car j’aime pas trop le boudin (sauf le boudin antillais ! ) , je l’ai donc laissée.

Mais vraiment cette salade (et copieuse en plus) mmm!!! quel régal ! Accompagnée d’un verre d’un surprenant Faugères, dégoté par Claude, un passionné d’œnologie. Merci le Bouchon !

N’oubliez pas que vous pouvez, chaque jour vers 9H, 9H30 retrouvez la carte du jour sur la pub Bouchon ici (cochonne de gauche).

EV

Partagez cet article

1 réflexion au sujet de “Le Bouchon a lancé sa salade du “Cochon Gourmand” : un délice !”

  1. Sur le plan viticole Le Faugères est un vin Héraultais, le terroir au-dessus de Magalas et en-dessous de Bédarieux, pour le situer.

    Essayez un Saint-Chignan, un peu plus gouleyant, lui aussi Héraultais.

    Répondre

Laisser un commentaire