La décision de Mitry et Compans d’intégrer Plaine de France séme la panique à droite

Le tract anonyme! Cliquez pour le voir en entier...

Décidément, on n’a pas fini de parler de l’intercommunalité dans le nord seine-et-marnais. La semaine dernière a été distribué un tract  dont le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’honore pas ses auteurs … anonymes. Le tract, à lire  en entier ici ou en cliquant sur l’image, est en effet “signé” par un mystérieux “collectif de défense des intérêts du canton de Dammartin” et s’en prend vivement à MM Haquin (président de la CC Plaine de France ) et Corneille, maire d’Othis et conseiller général  (FG) du canton. Le tract fait mine de s’étonner de la “volte face” de ces élus qui, par leur présence au Conseil municipal extraordinaire de Mitry avaient montré leur soutien à la demande de cette commune de rejoindre Plaine de France. Puis lance une “pétition” et demandent aux “citoyens” du canton d’exiger un “referendum d’initiative populaire avant toute délibération municipale ou communautaire” , pas moins.

Laurent Barré même pas au courant !

Et le tout à l’avenant, écrit dans un style rageur, malodorant, où Mitry-Mory est montrée comme “liée au 93″…  Pire, le tract demande aux “signataires” de la “pétition” (gageons qu’il n’y en aura même pas une de signée) de la renvoyer à la “permanence de Laurent Barré” (chef de file de l’opposition municipale UMP de Dammartin), située dans cette ville.

Or ledit Laurent Barré assure qu’il n’était pas au courant de cette “initiative”, ayant reçu lui ce tract dans la boite aux lettre de son domicile à Dammartin. Et je peux vous dire qu’il n’était pas très content…

N’ayez pas peur !

Ce n’est pas très fort. Pas besoin d’être un fin limier pour savoir d’où cette initiative pathétique vient. La droite locale ferait mieux de faire part de ses propositions ou contre-propositions en matière d’interco plutôt que d’éditer une telle prose populiste de bas étage. Hors, jusqu’à présent, c’est silence radio.

Quant à Mitry et à Compans, elles ont bien le droit de demander l’adhésion à Plaine de France. Cette étape, si elle était suivie d’une “fusion” des trois CC du canton, et si ,pourquoi pas,  la future CC “Portes de la Brie (autour de Claye-Souilly) intégrait également le mouvement, pourrait aboutir à une grande interco nord seine-et -marnaise, qui  formerait l’arc “Est” autour de CDG. Tout ceci serait cohérent territorialement.

En fait le problème est politique. Mitry et Compans (maires PCF) et la majorité des élus de Plaine de France sont à gauche. La droite locale a peur de se retrouver dans une interco (riche !) qu’elle ne dominerait pas.

La belle affaire !  Que les élus de droite regardent l’exemple de la CC Roissy Porte de France. Dirigée historiquement par la droite, elle n’en compte pas moins des communes de gauche (Fosses et Marly (app PCF), Vémars, Ecouen, Villeron, Fontenay (PS), pour ne citer que celles-ci) et la CC fonctionne bien, depuis des années, au point que Goussainville (PS) va y adhérer…

Allez ! un peu d’imagination, que diable !

Eric Veillon

Partagez cet article

Laisser un commentaire