SEVRAN : les vendeurs de shit au bord du gaz

Le shit, c’est notre culture, et ici c’est notre territoire et c’est pas prêt de changer (…) On ne se laissera pas prendre notre marché”.

Gatignon? Trop fort !

Voici une des réponses apportées par un dealer de Sevran à son maire, dans un article peu banal publié avant-hier sur Rue 89, à lire absolument ici. Le maire en question, c’est le désormais célèbre  Stéphane Gatignon (EELV) qui souhaite, dans le livre (“En finir avec les dealers”) qu’il vient de publier, légaliser le cannabis. On peut lire aussi ses arguments dans une interview dans Libération.fr à l’occasion de la sortie de son livre.  Vous pouvez aussi voir la vidéo ci-dessous, tirée de l’article de Rue 89, qui n’est pas mal !

Gatignon face aux dealers par rue89

Le livre de Stéphane Gatignon, écrit avec Serge Supersac, un ancien policier

Le débat sur la légalisation, déjà ancien, semble rebondir. On apprend dans l’article que Daniel Vaillant, l’ancien minisitre de l’Intérieur de Lionel Jospin, prépare un rapport sur le sujet pour le PS.  L’idée, en gros de Gatignon est de légaliser pour casser les trafics et “intégrer” les petits dealers.

Mon avis: bizarre…

Les arguments de Gatignon sont apparemment alléchants. Les dealers, si l’on a bien compris, pourraient ainsi ouvrir ds coffee-shop, à l’image de ce qui existe aux Pays-Bas et ainsi devenir d’honorables commerçants, tels les buralistes. Mouais…  Mais, quand on lit dans l’enquête de Rue 89 que les “guetteurs” ou les “bicraveurs” (dealers, j’aurai appris un mot…) se font parfois 3500 euros par mois ou que les “rechargeurs” (fournisseurs des dealers) se font 10 000 euros dans le même temps, je n’y crois guère. Au passage, ces chiffres incroyables en disent long : gageons que les dealers des cités de l’Est du Val d’Oise n’attendent pas en trépignant la construction du “barreau de Gonesse” pour  se lever de bonne heure et pouvoir aller travailler à CDG …  Que faire pour casser les trafics et rétablir la sécurité dans ces quartiers?  De Pasqua, qui voulait supprimer les zones de “non droit” au “Karcher” de Sarkozy, il faut bien se rendre compte de l’impuissance de l’État.

Que faire ? Personnellement,  j’y ai réfléchi et franchement, je ne sais pas. Vous avez une idée, vous?

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire