Unanimité et concert de louanges pour la pose de la “1ère pierre” d’Aéroville

A.Toulouse, F. Asensi, G. Poitrinal et Pierre Graff enfouissant le parchemin dans un sarcophage. Il sera peut-être découvert dans... 3000 ans? Ce sont les archéologues de l'époque qui vont être contents!

Vendredi midi, en présence d’environ 200 invités, Guillaume Poitrinal, PDG d’Unibail-Rodamco (CAC 40) a présenté, lors de la pose de la première pierre, le projet de “centre de commerces et de services” Aéroville, en plein chantier et dont l’ouverture est confirmée pour septembre 2013. Puis, tour à tour, Christophe Lambert, DG d’EuropaCorp, ( la société de Luc Besson), Pierre Graff, PDG d’Aéroports de Paris, François Asensi, député, maire de Tremblay-en-France, André Toulouse, maire de Roissy-en-France et le préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert ont pris la parole. Voyez ici  le communiqué d’Unibail publié à l’issue de la manifestation. Et voyez la présentation que nous avions faite d’Aéroville, dans RM 579, ici).

Beaucoup d’acteurs locaux étaient là : élus,dont Ilham Moustachir, adjointe au maire (PS) de Gonesse. Ce dernier s’étant opposé frontalement, depuis le début du projet, à Aéroville : c’était marrant), chefs d’entreprises…

Guillaume Poitrinal, PDG d'Unibail-Rodamco, une grande entreprise internationale

Guillaume Poitrinal, toujours souriant, à l’aise et plein d’humour (et qui gagne bien sa vie) , a bien sûr exalté le projet Aéroville  (dont le logo a été dévoilé), opposant les bienfaits du “commerce matériel “au commerce “internet”. Il a précisé que le centre commercial serait alimenté à 75% par la géothermie (une première en Europe) et sera labellisé BREAM Excellent. Il s’est réjoui des 2000 emplois qui seront créés. Et a félicité l’architecte Philippe Chiambaretta (agence PCA), présent dans la salle. Il s’est réjoui de la future collaboration avec Luc Besson, présent lui aussi dans la salle en évoquant le futur projet de multiplex. Il a aussi longuement remercié les maires des deux villes (Aéroville est à cheval sur Roissy-en-France -1/3- et Tremblay -2/3-) en rendant hommage à leur courage . “Vous avez bien joué le jeu”  leur a t-il lancé, en regrettant, comme il le fait d’habitude, les défauts de la France, “pays de la bureaucratie et de la lenteur”, où les grands projets durent “10 ans de paperasse et 10 ans de recours” a t-il dénoncé en forçant le trait. En tempérant toutefois : “en tout cas, on ne peut rien faire avant 7, 10 ans”  …

Christophe Lambert, le nouveau DG d’EuropaCorp, la société  du cinéaste Luc Besson (voir ici la saga d’EuropaCorp et l’article de wikipédia) a dévoilé (un peu) avec enthousiasme le nouveau concept de multiplex (il y aura 12 salles de cinéma à Aéroville) nommé EuropaCorp Live.

Pierre Graff, ravi....

Pierre Graff a évoqué le “fleuron” que constitue CDG   et rappelé son avantage, dans la concurrence mondiale et européenne: ses 4 pistes et ses disponibilités foncières, uniques en Europe. Il a rappelé, fort opportunément selon nous, que tous les gouvernements avaient soutenu le développement de CDG, “formidable outil de création de richesses et d’emploi” a-t-il martelé. “Mais rien est acquis”, a-t-il mis en garde en rappelant le déclin historique de nos ports et que l’ambition d’ADP est de rester dans le “top 3” des aéroports européens.  Il a évoqué l’autre activité d’ADP: l’immobilier, en rappelant les débats parlementaires lors de la “privatisation” d’ADP. La loi a donné à ADP  la propriété des terrains des aéroports franciliens. Dès lors, a t-il dit en substance, il faut valoriser ces terrains (sur 6800 ha au total, 1200 sont disponibles, dont 200 à CDG). D’où les initiatives ici: Aéroville, qualifié de “bateau amiral”, (il a lui aussi rendu hommage, en ces temps de crise financière, à l’économie réelle et a rendu hommage aux qualités entrepreneuriales de G. Poitrinal)  mais aussi RoissyPôle Ouest (dont la pose de la première pierre s’est déroulée la semaine dernière, on vous en parlera)…   Il a également louangé le Grand Paris, “atout extraordinaire”, projet à moyen terme, mais dont il a rappelé, non sans raisons, que “la simple annonce a suffit à changer la donne auprès des investisseurs” . Il a aussi remercié Unibail pour son adhésion à Hubstart (dont le site ne parle même pas, pff…). Il  a donné ensuite rendez-vous en avril prochain pour l’inauguration du nouveau terminal en construction (entre le 2A et le 2C, on y reviendra) et, quelques mois après, pour celle du S4, dont il a dit qu’il est ce qu’il y a de mieux à ce jour en matière d’aérogare.

F.Asensi avec Luc Besson et Christophe Lambert (EuropaCorp)

François Asensi, dont on sait qu’il a défendu Aéroville dès le début, s’est réjoui lui aussi de l’aboutissement du projet, qu’il considère comme “un signal fort, dans le contexte de difficultés économiques que nous connaissons tous, pour l’ensemble du territoire”. Il a évoqué le territoire de la CA Terres de France, qu’il préside (Tremblay, Villepinte, Sevran) qui est “porteur d’une grande ambition et d’un potentiel exceptionnel, qui doit être un moteur pour toute la métropole”. Et rappelé la coopération active avec la CC Roissy Porte de France pour l’élaboration d’un CDT commun, dans le cadre du Grand Paris. Comme André Toulouse après, il a souhaité que les nombreux emplois qui seront créés puissent profiter aux populations locales. S’agissant du projet de Luc Besson, il a reconnu s’être opposé à des projets de multiplex dans la région qui (* voir la note ci-dessous) “lui semblaient mettre en danger la création (sic?!)et qui, construits en plein champs, représentaient des abbérations du point de vue de l’aménagement du territoire”. Mais il a assuré que le “projet de Luc Besson est d’une autre nature”, en y voyant “une offre novatrice et complémentaire de l’existant en matière de cinéma”. Voyez son discours en entier ici (pages dans le désordre, excusez, je me suis pris la tête avec mon scan maison),  c’est pas mal.

André Toulouse a rejoint lui aussi le concert de louanges en faveur d’Aéroville et, comme il se doit, le préfet Lambert a conclu dans le même sens, en en rajoutant, comme on pouvait s’y attendre sur la sécurité.

* mardi prochain, une CDAC  93 aura lieu   (voir ici) et les projets d’EuropaCorp (Aéroville) et de UGC Ciné Cité (14 salles à O Parinor) y seront examinés. Normalement personne s’opposera à ces deux projets… C’est rigolo..

EV

Cocktail : E. Le Masson (ADP) boit à la santé d'Aéroville devant M. Nahon, maire de Villeron et président de Roissy Développement. Juste derrière lui, Ilham Moustachir, adjointe au maire de Gonesse (celui qui voulait tirer "à boulets rouges" sur Aéroville... ). Bon, c'était avant ... Europa City...

Partagez cet article

Laisser un commentaire