Vols de nuit : l’ACNUSA installe un “groupe de travail”. Y’a t-il un pilote dans l’avion du Grand Roissy?

Foto tirée de "swift.boomerang.free.fr": attention à l'effet boomerang !

L’Acnusa, l’organisme qui fait des rapports sur les aéroports (ou plutôt les avions) et le bruit qu’ils génèrent, vient de mettre en place un “groupe de travail” sur les vols de nuit. C’est à voir ici.

Sans remettre en cause (faudrait pas qu’on me pousse trop…) l’utilité de ce… machin, cette annonce peut prêter à sourire : l’ACNUSA existe depuis plus de 10 ans, et c’est maintenant qu’elle met en place un “GT” sur les vols de nuit. Y’en a vraiment qui s’ennuient…

Rappelons que l’ACNUSA avait été créée par la gauche, au moment du doublement des pistes de CDG, histoire de faire oublier qu’elle (la gauche), après avoir combattu lesdites pistes juste avant les législatives anticipées  de 1997, elle s’est empressée de les faire…

Une sorte de hochet, quoi (comme le GIP Emploi, créé dans les même conditions et pour les même raisons) …

Plus sérieusement, l’initiative du GT est vouée à l’échec. D’abord parce que le Directeur de l’aviation civile a été clair (lors des Rencontres du Grand Roissy): pas de suppression des vols de nuit. Certes, on peut (et encore, ça a été fait) diminuer ceux-ci à la marge. Mais les vols de nuit constituent un avantage économique unique (à l’heure où les Allemands, ou plutôt un tribunal allemand –voir ici-, viennent de les interdire à Francfort) pour Roissy CDG, dont il faut le rappeler, le développement a été souhaité et encouragé, jusqu’à ce jour, par tous les gouvernements, qu’ils soient de droite ou  de gauche (Gayssot était à la pointe la-dessus) et, plus récemment par le président (PS) de la région IDF, J-P Huchon.

En outre, l’interdiction des vols de nuit entrainerait dans la minute le départ de Fedex de Roissy (d’autres aéroports d’Europe lui feraient un pont d’or pour accueillir le géant US), sans parler des éventuelles indemnités que la France lui devrait (l’implantation de Fedex, obtenu de haute lutte, avait fait l’objet d’un accord au niveau gouvernemental).

Si, par extraordinaire, ça se faisait, les irresponsables à l’origine de cette interdiction auront à répondre de la suppression de plusieurs milliers d’emplois (ceux de Fedex et de l’activité connexe qu’elle génère) et, plus grave, d’une spirale de déclin sur toute la région.

Enfin, on apprend que c’est Jean Rebuffel qui “préside” (!) le GT. Grands dieux ! L’État ferait mieux d’employer ce haut fonctionnaire (toujours pas à la retraite, donc  (:+)) a s’occuper, comme il l’avait si bien fait, avec en plus la confiance des élus de tous bords, de la structuration du Grand Roissy. Où en est la coordination entre les différents CDT? Où en est l’étude des “pétales”, qui devait être rendue, sauf erreur, avant les grandes vacances ?

Y’a-t-il un pilote dans l’avion du Grand Roissy, M. le préfet de Région?

EV

A suivre dans le prochain RM: un article contre Blazy qui a trouvé une nouvelle marotte (dévier les vols de nuit sur… Vatry). Ça va chauffer !

Partagez cet article

Laisser un commentaire