9ème circonscription: dans une lettre ouverte, E. Veillon demande à A. Poniatowski de changer de candidat

Axel Poniatowski (foto trirée de son blog AN)

Waouh ! Veillon aurait-il mangé du lion? Il a envoyé une “lettre ouverte” à Axel Poniatowski, député du Val d’Oise (et maire de L’Isle-Adam) en tant que président de la fédération UMP du Val d’Oise. Vous pourrez voir la lettre ici, dans laquelle il ne demande pas moins à l’UMP de changer de candidat dans la 9ème circonscription du Val d’Oise, autrement dit de “débarquer” le député sortant, Yanick Paternotte . Nous avons posé quelques questions à Eric Veillon (que nous connaissons bien…) pour qu’il nous explique le sens de sa démarche.

RoissyMail : qu’est-ce qu’il vous a pris ? Êtes- vous bien dans votre rôle en envoyant une telle lettre ?

Eric Veillon: Je suis un citoyen… normal ! Et c’est à ce titre que j’ai envoyé cette lettre à Axel Poniatowski, et non en tant que rédacteur de RoissyMail. Et pourquoi n’en aurais-je pas le droit ? En fait, je suis un citoyen un peu plus “normal” de la moyenne car je m’intéresse de très près, quotidiennement  à la vie politique, locale notamment.

RM: oui, mais ce faisant, vous faites de la politique ?

EV : et alors? la politique serait réservée ? A qui? Aux seuls membres d’un parti ? Regardez tant l’UMP que le PS, dans la seule 9ème circonscription, ils ne sont qu’une poignée d’adhérents, et encore moins de militants. Et je ne vous parle pas du Modem ou du Parti radical…  Ah, c’est sûr, ce n’est pas courant. Mais ça devrait l’être. Les citoyens devraient davantage interpeller leurs élus, poser des questions, faire des propositions et, si des choses ne vont pas,   critiquer. Je les encourage à le faire, et pas seulement en période électorale. N’avez-vous pas remarqué que les “politiques” nous abreuvent de discours sur la participation citoyenne, mais, et j’en sais quelque chose, dès que quelqu’un s’exprime d’une manière indépendante, ils trouvent ça indécent, en appellent au complot ?

Éric Veillon, citoyen "normal" ?

RM: oui, mais vous le faites publiquement, et vous vous servez de RoissyMail, dont vous êtes le patron ...

EV : ah bon, il faudrait le faire en catimini ?  Au nom de quoi ? Ça serait honteux? Quant à RoissyMail, c’est un média comme les autres et j’ai envoyé la lettre ouverte aux autres médias. Je vous le redis : tout le monde à droit au débat, tout le monde à le droit de faire de la politique. Je connais des militants et des élus qui ont un métier: untel est pharmacien, l’autre médecin, d’autres encore sont professeurs etc. Je ne pense pas qu’ils engagent leurs patients, leurs clients ou leurs élèves … Et pour revenir à RoissyMail, vous savez très bien que ce n’est pas un média partisan : nous donnons la parole à tout le monde, que ce soit à droite ou à gauche. Et, comme nous l’avons fait notamment sur l’interco en Seine-et-Marne, nous prenons parfois position, bien au-delà des postures purement partisanes. Nos lecteurs, qui sont de tous bords politiques,  nous en savent gré.

RM: revenons au contenu de  votre lettre, vous attaquez encore Paternotte ? C’est une obsession ? Qu’est-ce qu’il vous a fait ?

EV: je ne suis obsédé par personne, et surtout pas par Paternotte. Et je “n’attaque” jamais personne : je suis un pacifiste. Je ne vais pas reprendre les termes de la lettre, mais ce député (et j’espère bien qu’il ne le sera plus dans quelque temps) a fait beaucoup de mal pour le territoire. C’est aussi le plus grand diviseur commun. En tant que citoyen, (mais bien sûr et surtout  en tant que rédacteur de RoissyMail, je suis bien placé), je m’intéresse de près à notre région aéroportuaire, le Grand Roissy, qui bouge comme jamais. Paternotte s’oppose à tout, il l’a prouvé. Il nous faut un député à la hauteur des enjeux, surtout dans la 9ème, circonscription symbolique de “Roissy”.

RM: mais, vous le dites dans votre lettre, c’est vous qui êtes allé le chercher, en 2007 ?

EV: oui, et croyez bien que j’aurais mieux fait de me casser une jambe le jour là. Je le connaissais depuis des années quand il était président du CEEVO. J’ai fais plusieurs interviews de lui dans Bénéfice.net. J’avais apprécié son dynamisme (même si son style “monsieur-je-sais-tout” m’énervait un peu) et il avait une bonne approche globale (je dis bien globale) sur “Roissy”. D’autant que le député (PS) sortant J-P Blazy, maire de Gonesse,  n’arrêtait pas de jouer contre le territoire, contre l’aéroport, en jouant sur l’effet “peur du bruit”, du genre : votez pour moi, y’aura moins de bruit. C’est sur ces thèmes qu’il avait d’ailleurs été élu en 1997. C’était une position démagogique : lorsqu’il s’est agit de proposer à Roland Garros de s’installer dans le Triangle de Gonesse, le maire ne cessait de dire qu’il y avait moins de bruit à Gonesse que sur le périf’, porte d’Auteuil. Et dangereuse: pendant des années il voulait envoyer “le fret à Vatry”. Rien que sur CDG, ce sont 15 000 personnes qui travaillent pour le fret aérien. !

Il fallait vraiment trouver quelqu’un de mieux. Paternotte était un bon plan à l’époque. Il avait d’ailleurs mené une bonne campagne. Mais qui pouvait savoir qu’il allait être interpellé, puis mis en examen et récemment renvoyé en correctionnel pour abus de faiblesse au détriment d’une vieille dame, une de ses administrée, en plus, de la ville de Sannois dont il est le maire !

RM: il a droit à la présomption d’innocence, non?

EV : bien sûr ! Et ce n’est pas moi qui dirai le contraire. Je n’ai jamais écris (contrairement à d’autres, y compris dans son camp)  qu’il était coupable de quoi que ce soit, c’est à la justice de voir ça (au passage, l’instruction a duré plus de 5 ans…). Mais le simple fait d’avoir accepté personnellement un bien immobilier que ce soit d’une vieille dame ou de qui que ce soit d’ailleurs, est à mes yeux indigne. Si cette personne voulait donner, le maire, après enquête, aurait pu accepter le bien pour la commune, le CCAS, ou toute autre structure, mais pas pour sa gueule..  C’est scandaleux.

RM : c’est rédhibitoire ?

EV : bien sûr ! C’est une question de simple morale. Les élus doivent être irréprochables. Regardez DSK ! On ne sait jamais tout… Oh, Paternotte n’est pas le seul: des affaires, même plus graves, y’en a en pagaille, et dans tous les bords politiques. Voyez les résultats à Hénin Beaumont puisqu’on parle de cette ville en ce moment… Il faudra qu’un jour enfin, les politiques qui ont été pris la main dans le pot de confiture soient écartés définitivement des mandats publics. François Hollande, dans son programme, prévoit une interdiction de 10 ans, ce n’est pas suffisant. Le moindre artisan qui fait des erreurs graves de gestion peut être interdit de la même façon…

RM: vous demandez à Axel Poniatowski de changer de candidat, n’est-ce pas trop tard ? Pourquoi ne l’avez-vous pas fait avant?

EV: ce n’est pas trop tard. On peut déposer des candidatures jusqu’au 18 mai. Oui, j’aurais dû le faire avant. J’ai pas pris le temps. Voyez, je ne suis pas …obsédé.

RM : mais, si c’était possible (qui?) c’est la victoire assurée de Blazy?

EV: il faudrait un véritable miracle pour que Paternotte soit réélu. Il le sait lui même d’ailleurs. Bien avant qu’on ne puisse imaginer la défaite (honorable, je le dis au passage) de Sarkozy, il a tout fait, c’est de notoriété publique, pour se faire investir dans la 6ème circonscription, confortable pour la droite. Mais le vieux Scellier est encore vert : il ne s’est pas laissé faire et a été réinvesti. Du coup Paternotte s’est rabattu à nouveau sur la 9ème: quel mépris pour les électeurs ! Et ce qui est incompréhensible, c’est que l’UMP l’ait investi… D’où ma lettre. Ça peut se faire rapidement et il y a, à l’UMP de la 9ème, quelques jeunes actifs, dont l’un au moins pourrait y aller et il ferait au moins un bon score. Question procédure, on peut s’en passer: le jeune Geoffroy Didier a été imposé par Paternotte aux cantonales au mépris des statuts de l’UMP. Avec les résultats qu’on sait. Demandez-donc à M. Vigouroux, responsable de l’UMP à Gonesse ce qu’il en pense…

RM : qu’allez-vous voter ?

EV: je ne sais pas encore. J’aime prendre mon temps pour me décider. Je vote toujours en conscience. Une chose est sûre, c’est que, s’il est toujours candidat, je ne voterai pas Paternotte. Et je ne suis pas le seul: beaucoup d’électeurs UMP, même des élus, feront de même. Ils sont écœurés…

Propos recueillis par… Ricet Novelli (le retour…).

Partagez cet article

3 réflexions au sujet de “9ème circonscription: dans une lettre ouverte, E. Veillon demande à A. Poniatowski de changer de candidat”

  1. Les résultats des élections nationales sont la suite logique de l’organisation UMP localement. Que des vues à courts termes, aucune vision stratégique et des arrangements entre amis. L’élection de Y.P. c’était le coup du fusil à un coup ! On continue ?

    Répondre

Laisser un commentaire