Les réunions “Roissy Picardie” sont terminées. Un mot sur celle de Louvres…

A l'espace "Dague" à Louvres, le soir-là

Ouf !  franchement, chers lecteurs, je savais que ça serait fastidieux mais  j’y suis allé quand même, pour vous,à reculons, comme ont dit…  Il y avait au moins 100 personnes à  la réunion de Louvres, le 2 juillet dernier (nettement moins dans les deux autres réunions en Picardie).

Qu’en dire ?  Après un exposé complet de RFF, sous les auspices de Mme Rousseau, “garante du débat” (voir le document ici, présenté ce soir là et bien fait), le “débat” a commencé. .

Le compte rendu est difficile  faire. Ça c’est terminé autour de minuit mais  je suis parti bien avant. Mais franchement, chers lecteurs, vous ne perdez rien. Rappelons que ce projet a été déjà longuement débattu dans le cadre légal de la CPDC, un peu partout dans les zones concernées , tant en Picardie (où le projet est approuvé par tous les partis politiques, UMP et PS compris) qu’en Ile-de France (idem).

Ces concertations multiples (et qui coutent cher: j’ai compté ce soir là 11 personnes qui travaillaient pour l’équipe technique -vidéo, fotos, audio) plus un vigile de 2.08 m, sans compter ceux qui étaient en train de faire pipi et sans compter la rémunération de la “garante” (j’imagine qu’elle est défrayée, sinon payée), la com’, les tracts, la pub sur RM (ça c’est pas cher), n’apportent rien de plus .

Ma maire d'Epiais et son voisin (à tous point de vues) M. Didier, maire de Vémars

Certes, “avant” il n’y avait pas d’information suffisante pour les administrés, les gens concernés, et même les élus. Mais là, on en fait trop… Résultat: des interventions à l’emporte-pièce, tant des “zassociations” (qui ne représentent le plus souvent qu’une poignée (et encore) de personnes, “animées” le plus souvent par des désœuvrés), que du cheminot du coin qui se prend pour un ingénieur X Ponts, de l’agriculteur de service (qui est là pour faire monter les prix)  et des élus de base qui font leur numéros de claquettes, ravis d’être devant un auditoire qu’ils ne pourraient rassembler à eux seuls. Il faudrait trouver, comme souvent, un moyen terme. J’y reviendrai…

Ainsi, et ce fut d’un tristesse abyssale, l’intervention de M. Didier, pourtant  sympathique maire (PS) de Vémars, peu bavard en public d’habitude,  qui a voulu faire pleurer la salle en “défendant ” son territoire et son terroir, alors qu’on sait tous qu’il s’est battu bec et ongles, y compris contre les dirigeants de la CC Roissy Porte de France (dont Vémars fait partie) pour imposer une grande zone d’activités (avec raison et succès d’ailleurs) sur sa commune.

Ainsi le maire de Saint-Witz (UMP honteux, soutien de Paternotte), ami de Mac Donald’s : même topo.

Ainsi, plus étonnant, le jeune conseiller général (PS) de Gonesse, Cédric Sabouret, qui nous a fait un numéro de claquettes “contre” (alors que son parti, présidentiel, est pour) dont j’ai pas encore bien compris le sens, et pourtant je l’ai bien écouté. Il ferait bien, celui-là (pour qui j’ai été “obligé” de voter) de mettre  à jour son blog et d’exprimer mieux (et clairement) ses positions. Je suppose qu’il n’avait rien à faire ce soir-là…

Cédric Sabouret (!!??)

A noter que son collègue Broussy, pourtant conseiller général (PS) du canton de Louvres-Goussainville et député suppléant de Blazy, n’était pas là : ce n’est pas moi qui lui en ferai le reproche, il y a mieux à faire !

Blazy par contre, tout frétillant de sa réélection comme député (PS) du secteur, était là, tel une éponge sèche devant l’eau. J’avais quitté avant son intervention, mais selon des témoignages concordants et digne de foi, le nouveau parlementaire a dit qu’il allait contacter le nouveau ministre des transports pour remettre tout à plat (barreaux picard et de Gonesse): grandiose !

Manquait le Cheminot (allias Paternotte…) qui doit être occupé avec Carex…  Je vais commencer par le regretter ! Ah! mon P’tit Loup (qui s’ennuie lui aussi) était là, mais comme les Verts sont pour… POUR UNE FOIS, LE VERT EST DANS LE FRUIT, ON VA PAS BOUDER NOTRE PLAISIR

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire