Gatignon fait la manche (et le buzz) devant l’Assemblée : “t’as pas 5 millions ?” Les SDF crient à la concurrence déloyale

Ce matin, avec Stéphane Gatignon, maire de Sevran, devant son tipi Queshua, face à l'Assemblée nationale

Le buzz, j'vous dit... LCI ce matin, et y'avait la queue des médias

Ah ça, pour un buzz médiatique, il a réussi son coup, le Stéphane. Radio, télés, web, son initiative (“grève” de la faim devant l’A.N) a été (est encore) passée en boucle dans les médias. Vous avez vu ça, il a eu la visite de Claude Bartolone, président de l’Assemblée et just ancien président du Conseil général de Seine-Saint-Denis. Et depuis, tout le monde vient lui faire des bisous sous sa tente, Robert Hue, Bruno Leroux aujourd’hui. Trop fort!

Le maire de Sevran  (ex PCF repenti, ex “filleul” de François Asensi,  désormais conseiller régional EELV -ecolo-) dort depuis trois jours sous une tente (et avec la bienveillance des forces de l’ordre, du coup, le SDF du coin crient à la discrimination) a voulu mettre un coup de pied dans la fourmilière du projet de loi de finance pour 2013 et se faire le chantre des communes pauvres et singulièrement de la sienne, pour laquelle il réclame au moins 5 millions d’euros.

Bon, l’initiative a été suffisamment originale pour que je me déplace pour aller le voir ce matin (c’est Bignon qui prend la foto). On a causé et je l’ai entendu. Vous pourrez voir le site de la ville de Sevran ici  sur la quelle il y a des docs sur la situation financière de sa ville, visiblement aux abois. Mais vous verrez avec plus d’intérêt je crois ce doc édité par la commune de Sevran.

“La CA Terres de France nous a fait perdre 1.3 million d’euros depuis 2010…”

Dans ce document ( voir absolument ici) le maire de Sevran , ex fils spirituel d’Asensi, député (FG, ex PCF), maire de Tremblay et président de la CA Terres de France affirme, chiffres à l’appui, que l’entrée de Sevran dans la CA lui a fait perdre des sous:  1.3 million d’euros, ce qui n’est pas rien…

Bon, on imagine qu’Asensi va réagir (je viens de l’avoir au tél, il va le faire…).

Et moi, je donnerai mon avis … Une piste: Stéphane Gatignon (né dans le sérail, fils de communiste), a oublié que ses prédécesseurs ont privilégié ce que sont devenus, dans l’ex “banlieue rouge”, des “ghettos” (HLM en pagaille, pas d’entreprises) volontairement mis en place par le “parti” pour pouvoir disposer d’élus (et de ressources…) confortablement, j’en sais quelque chose… Et je crois que le p’tit Stéphane, qui n’a guère œuvré pour le développement économique dans sa ville, ne sais plus bien où il habite (d’où la tente?).

Il va rester là jusqu’à mardi, jour du vote…

Bon, de quoi débattre… En tout cas, bravo pour le buzz, Stéphane…

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire