Stéphane Jabut est le nouveau maire de Dammartin-en-Goële

Beaucoup de monde était venu assister à l'élection du nouveau maire

Comme nous vous l’avions annoncé, le conseil municipal de Dammartin (dont le site web est toujours en retard..) s’est réuni hier soir pour désigner le nouveau maire et ses adjoints. Sans surprise, puisque c’était prévu depuis un bon moment, c’est à son premier adjoint, Stéphane Jabut que Monique Papin a passé le relais.

le nouveau maire, acclamé par sa majorité

La vieille Monique

A peine élu, le nouveau maire a offert 23 roses (rouges...) à Monique Papin, en hommage à ses 23 années d'élue municipale

La désormais ancienne maire a rappelé brièvement son (long)  parcours : élue au conseil depuis 23 ans, maire (PS) depuis 17 ans. Elle aura contribué à développer les équipements publics, dans cette ville de plus de 8000 habitants dont la population devrait croitre encore ces prochaines années. Elle aura créé notamment la ZAC de la Folle-Emprince (voir notamment ici) , qui a-t-elle rappelé, avait été “décriée” dans les années 2000 à 2005, mais “aujourd’hui, partout, on demande aux élus de tous bords de faire ce que nous avons réalisé”.  Et elle a raison…

Autre allusion sympathique (je l’ai trouvée pour une rare fois décontractée), elle a dit, s’agissant de Jabut : “il est beaucoup plus avenant que moi…“. Ce qui n’est pas faux. En fait,elle, c’est une timide… Et aussi, je le dis avec empathie, une femme de gauche qui est restée dans les années 70… (faudrait qu’elle nous fasse un p’tit avec Blazy, LOL). On se souviendra (mais je n’ai pas réussi encore à remettre en ligne les anciens RM) qu’elle était une des rares élues du coin, (non, la seule!) à manifester, avec une demi-horde de  bobos parisiens, contre l’ouverture du CRA (Centre de rétention administratif) du Mesnil-Amelot. Mais je ne l’ai pas vue manifester contre la venue de son camarade Manuel Valls, dont la toute première sortie comme ministre de l’Intérieur était … la visite dudit CRA…

Plus sympathique encore,  à l’adresse de son poulain: ” je resterai en retrait comme “vieille”, disponible pour répondre aux sollicitations du nouveau maire. J’emploie le mot “vieille” car dans certaines sociétés, le “vieux” est le sage auquel les jeunes viennent demander conseil quand ils en éprouvent le besoin”.  Ce qui est vrai (Monique Papin connait l’Afrique et le Bénin (Possotomè en particulier), mais eux, ils ne mettent pas de guillemets … (plus personne n’est vieux en France: on est senior, aîné, ou, dans le pire des cas, ancien… Ah! où est” l’Union des Vieux de France.”..? ).

Le Conseil a été ensuite appelé à voter sur le choix du nouveau maire. Il faut noter que, si l’opposition (UMP, en fait… vieil RPR) était là, son ex leader, Laurent Barré, qui avait failli à quelques voix près l’emporter aux dernières municipales, n’y était pas, contrairement à ce qu’il avait laissé entendre. Il s’était mis en  congé du conseil municipal depuis qu’une affaire dégueulasse l’avait trainé en justice. Il a été récemment entièrement lavé, en appel, des accusations mensongères dont il avait été victime. Mais ça a laissé des traces (je le connais depuis 19 ans, et c’est mon expert comptable) sur cet homme, certes “sûr de lui et dominateur”, comme dirait le Grand Charles, mais au grand cœur, j’en témoigne, et je crois qu’à cause de ça il a jeté l’éponge. Je le regrette pour lui, d’autant que ses “amis” politiques l’avaient carrément lâché, et rapidement.

Mais ça peut faire l’affaire du nouveau maire pour les prochaines municipales de 2014, tant l’équipe de l’opposition n’est… pas terrible, à, peut-être, une ou deux exceptions près…

Le discours pêchu et ému de Stéphane Jabut, une fois élu

L’élection s’est faite sans surprise. Stéphane Jabut  a fait un discours que j’ai apprécié : à la fois modéré, sympathique et ferme sur le fond, notamment sur l’intercommunalité qui défraye la chronique nord seine-et-marnaise depuis des mois. Je vous invite fortement à le lire ici. Visiblement ému (il s’est emmêlé les pédales dans les pages de son texte…), il a eu un discours républicain d’une tenue qui honore ce jeune (il a 41 ans et c’est son 1er mandat) élu, socialiste, et qui connait, par son parcours professionnel, les réalités de l’économie et de l’entreprise : c’est pas tous les jours dimanche!

C’est bon pour sa ville, pour le nord seine-et-marne et pour … le Grand Roissy dont trop souvent Dammartin, à cause du style “en retrait” de la vieille, a été absente, à la grande satisfaction de la vieille droite du secteur.

On avait prévu le coup et préparé son interview, qu’il nous a envoyée cette nuit à 2 h du mat’ , malgré la fatigue et le stress. Merci à lui. Vous la lirez, j’en suis sûr, avec intérêt ci-dessous.

La donne territoriale et politique va changer dans le secteur, c’est sûr.

Cependant… à suivre. Félicitations au nouveau maire de Dammartin, en tout cas.

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire