Deuxième lueur d’espoir ! CDT : Alain Aubry veut sortir de l’impasse

Alain Aubry à RoissyMail, hier matin

Lundi dernier, en sortant de chez Cri-Cri, on a croisé le maire du Mesnil-Amelot, Alain Aubry. Du coup on est allé discuter avec lui à la mairie (j’étais avec mon ami retraité Gérard Couffignal et Bignon) . Il m’a dit vouloir réagir au discours du nouveau maire de Dammartin, Stéphane Jabut (voir ici) sur le CDT *. Pas de problème, lui-ai-je répondu : nos colonnes sont ouvertes à tous ! Et on a convenu qu’il viendrait chez nous, hier matin, au café. En plus, je l’aime bien, il est cool (sauf quand il fait la gueule).

Le maire arrive donc à 9 H (il est gonflé, il avait oublié les croissants, « prix » de l’entretien :=+).

D’emblée, il me dit en préliminaire que « ce ne sont pas les élus de droite qui ont fusillé le CDT »,(j’éclate de rire) et qu’il veut  avancer … (je préfère). On se rappellera, (voir ici) que, sur fond de désaccord sur l’intercommunalité dans le secteur, le maire du Mesnil (hum ! ce n’est pas vraiment lui) et ses amis avaient, unilatéralement, décidé de créer une « association  des communes du CDT du Nord Seine-et-Marne » incluant les communes… exclues du projet d’intercommunalité (Mitry, Compans, Villeparisis. Celles-ci et la CC Plaine de France avaient bien vu la manœuvre et ne sont pas tombées dans le panneau.

Depuis, c’est l’impasse et rien n’avance sur le CDT. Avec tous les risques  que ça comporte, en ces temps incertains sur le Grand Paris. Est-ce le temps qui presse pour que le maire du Mesnil, principal concerné, se bouge enfin ? Toujours est-il qu’il a été clair et, j’en témoigne, sincère lors de notre discussion. « Cette situation a assez duré », m’a-t-il dit. « Il nous reste 15 mois. On peut se mettre tous autour de la table pour discuter ouvertement, sans préalable. De mon côté, je propose de dissoudre « l’association » et que l’on crée ensemble un « Copil » (comité de pilotage, comme ça se fait partout, ndlr).

Devant mon sourire, il continue : « j’ai bien conscience que ce CDT doit être élaboré rapidement, avec tous. On a perdu du temps et je souhaite qu’on le rattrape ensemble, sans en faire un CDT au rabais ».

Mon avis : on va y arriver, c’est possible

Il faut saluer l’attitude du maire du Mesnil. Son initiative, courageuse, est à saluer. Je l’ai encouragé à prendre langue avec Stéphane Jabut qui, comme lui, est un « homme neuf », mais aussi avec Bernard Corneille, certes moins “neuf”, mais de bonne foi. Et j’encourage tout le monde à s’entendre pour le territoire. Car  Alain Aubry sait (on en a parlé et je ne crois pas trahir ses propos) qu’il sera dificile de faire rentrer Mitry, Compans et Villeparisis dans le Copil si ces communes ne sont pas dans l’interco.

En tout cas rendez vous tout à l’heure à  Compans !! Soyons tous positifs !

* Contrat de développement territorial autour de la gare GPE du Mesnil. Voyez cette  carte, tirée du site de la DREIA, qui a rendu compte d’une récente  réunion à la préfecture de région sur les CDT, à voir ici

image de la DREIA, retouchée par moi (avec l'aide de Ridwan, infographiste à l'Ile Maurice)

Partagez cet article

4 réflexions au sujet de “Deuxième lueur d’espoir ! CDT : Alain Aubry veut sortir de l’impasse”

  1. Monsieur, je publie votre dernier commentaire, qui n’en est pas un, mais une incantation.
    Je ne saurais trop vous encourager à respecter l’avis des autres, tout comme vous même vous avez droit au respect si vous vous exprimez dans des termes respectueux.
    Vous comprendrez que je ne réponds pas à votre message, qui sera le dernier si vous récidivez dans l’invective.

    Répondre
  2. Mr Veillon, je n’ai pas l’impression que vous connaissez très bien le dossier du nord seine marne.
    Vous faites l’éloge du maire du Mesnil-Amelot, dans quel but ?

    Votre impartialité est mise à mal, vous avez défendu avec ferveur aux présidentielles, le candidat de la haine et de la division, vous mangez dans la main des élus de droite du Nord seine et marne, quelle est votre crédibilité ?

    L’interco du nord seine et marne doit être pour tous, un point c’est tout.

    Ouvrez vos yeux Mr Veillon, Mr Aubry est incapable de mener ce dossier à son terme, vivement 2014!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  3. Triste constat de cette réalité locale. Ces “petits” élus de droite à la botte des barons locaux sont prêt à vendre leur âme au diable pour éviter le partage du trèsor, honte à eux de laisser des communes sur le coté.
    Franchement Mr Veillon, vous attendez quoi au juste de Mr Aubry ? Cet homme a le culot de représenter un village de 750 habitants sous l’étiquette l’ump, ce n’est ni plus ni moins qu’un “suppo” des députés UMP du département.

    A sa place j’aurais honte d’abriter le plus grand centre de rétention de France.

    Triste démocratie, triste réalité.

    Répondre
    • Ce n’est pas vraiment comme ça que ça se passe. Je connais un peu Alain Aubry. C’est encore un jeune maire (mais il faut bien commencer) et un homme réellement sympathique. Il a le droit, même si c’est un peu difficile en ce moment…) d’être à l’UMP comme vous avez vous même le droit de ne pas en être. A ma connaissance, il n’est “suppo” de personne, même si, là aussi c’est son droit, de soutenir qui il veut, a fortiori le député UMP de sa circonscription, Yves Albarello.
      Je crois, pour en avoir bien parlé, tranquillement avec lui, qu’il veut sincèrement que la situation se débloque.

      Quand au Centre de Rétention Administrative, c’est une décision de l’État et le maire du Mesnil (le centre a été décidé par l’État sous l’ancien maire, M. Droit) n’avait pas son mot à dire.
      Et j’ajouterai que ce CRA, loin d’être une “honte”, est une bonne chose pour les étrangers en situation irrégulière. On en reparlera à l’occasion.

Laisser un commentaire