Voeux d’Alain Aubry, maire du Mesnil-Amelot : “qu’enfin cesse cette guéguerre insupportable”.

Le maire et le conseil municipal

Une grande  partie des élus du Nord-Seine-et-Marne, toutes tendances confondues, avaient tenu a répondre par leur présence à l’invitation d’Alain Aubry, maire (UMP) du Mesnil-Amelot. C’était à l’occasion de la cérémonie des  vœux, qui s’est déroulée mardi dernier, dans le gymnase municipal. Le député (UMP) Albarello était là, ainsi que le conseiller général (DVG) Bernard Corneille et de nombreux maires. Et bien sur, de nombreuses personnalités, notamment du monde économique, et le sous préfet Humbert.

Elizabeh Le Masson (ADP) et Yves Albarello

C’est que cette petite commune (petite, mais riche: le S3 et le S4, une partie du Terminal 2 de CDG sont sur son territoire) est aussi symbolique : c’est au Mesnil que doit être construite la gare terminale de la ligne rouge du Grand Paris Express et c’est autour du cette gare que doit se concrétiser le Contrat de Développement Territorial.

Si tout va bien …  Car le manque d’unité des élus sur la question de l’intercommunalité en formation sur le secteur “Nord Ouest seine-et-marnais” a pour l’instant laissé le chantier du fameux CDT en plan. Conscient du danger que ce manque d’unité laisse planer, justement, sur la gare et donc le CDT, le maire du Mesnil avait déjà fait un geste pour débloquer la situation en annonçant, sur RoissyMail, que “l’association” créée pour l’occasion serait dissoute (voir ici)  .

Dans le discours qu’il a prononcé (le voir ici), le maire a tenu a faire des pas supplémentaires pour débloquer la situation. Prudemment, mais sûrement, il a dit des mots qui, je crois, vont permettre d’avancer:

Nous ne progresserons que si nous unissons nos forces.

Forces avec les autres communes par l’intercommunalité, forces avec les citoyens sur les actions communales.

C’est un manque de concertation entre élus qui a amené chaque Président des intercommunalités concernées par les fusions, à commander chacun de

Une belle pub pour le Mesnil, parue dans RoissyMail le Mag (N°31). Cliquez pour voir

leur côté, des études sur les impacts de cette fusion.

Alors ! A ce jour nous sommes les uns, les autres, en possession :

–         d’études pour notre territoire,

–         d’un arrêté de Madame la Préfète reportant celui de son prédécesseur, de cinq mois la fusion des intercommunalités pour permettre la concertation.

Concertation que je souhaite constructive et démocratique dans le respect des uns et des autres hors clivage politique !

(…)  C’est pourquoi pour 2013 je souhaite que l’on continue, MAIS, ensemble, les travaux et études et qu’enfin cesse cette guéguerre insupportable.”.

On ne pourra que s’en réjouir, et je peux vous dire que, depuis mardi les choses ont déjà avancées, pas plus tard qu’hier soir, mais chut…

Les "Keolis" :M Garçon, dir pôle Grand Roissy qui va remplacer M. Frasnais (dir régional adjoint) et M. Ehkirch, directeur des C.I.F, dont le siège historique est au Mesnil

Deux nouveaux hôtels


Le Mesnil, c’est un peu comme au Monopoly : on y construit des hôtels. C’est qu’avec le déplacement du centre de gravité de CDG vers l’est, la demande est de plus en plus grande. Il y a déjà le pionnier, le Radisson Blu, un Confort hôtel, un Campanile (juste à côté un autre hôtel est presque terminé, j’ai oublié l’enseigne), un autre est en construction en face de la Pomme d’Or. Le maire a annoncé l’ouverture du chantier pour les deux hôtels d’Océania le 1er mars, pour une ouverture en juin 2014. Et normalement sont prévus encore deux à l’enseigne Hilton Garden Inn et Hampton.

Le Mesnil ? C’est bien…

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire