Les élus du Grand Roissy en nombre hier chez la ministre Duflot. Décision sur le Grand Paris Express le 6 mars

Hier, les élus devant le ministère

Pratiquement toutes les communes du Grand Roissy étaient représentées hier, au ministère de “l’égalité des territoires”, (pourvu que ça ne devienne pas le ministère amer) sis 72, rue de Varennes à Paris. Maires, adjoints, conseillers municipaux… Au total pas loin de 80 de nos élus avaient fait le déplacement.

A midi une délégation d’une quinzaine d’entre eux étaient reçus par la ministre Duflot. Ils lui ont remis quelques 10 000 pétitions demandant le  maintien du calendrier pour le Grand Paris Express, et surtout la confirmation de la ligne rouge Le Bourget-Le Mesnil-Amelot, qui doit desservir entre autres le Triangle de Gonesse.

Pendant ce temps, les autres élus campaient devant le portail du ministère avec une banderole, en criant des slogans comme “le métro, c’est maintenant!”

A la sortie, les élus avaient au moins le sourire. Pourvou qu'ça dourre !

La délégation est ressortie une bonne heure après. Ils avaient le sourire, c’était déjà ça. “Ça c’est bien passé”, nous a confié Patrick Renaud, rassuré. Lui et J-P Blazy ont informé leurs collègues de la teneur des discussions. Il semblerait que :

Jean-Pierre Blazy en train d'informer ses collègues

– la ligne rouge Le Bourget / Le Mesnil ne serait pas remise en cause, mais serait équipée d’un métro plus “léger”.

– l’ensemble du réseau serait fini en 2030, pas avant (au lieu de 2025)

Mais tout cela devrait être confirmé et précisé  par le Premier Ministre le 6 mars (avant c’était le 15 février…), après que le Conseil d’État se soit prononcé le 28 février pour donner un avis quant à l’éventualité de réviser la loi Grand Paris de 2010 .

La mobilisation continue, ont indiqué les élus.

En marge… Albarello : “toi, t’es plus mon copain”

Alors que j’attendais dans la cour du ministère, j’ai eu l’agréable surprise d’y voir rentrer … Maurice Leroy, l’ancien ministre de la ville, chargé du Grand Paris, aujourd’hui député et président du Conseil général du Loir-et-Cher. Chaleureuses embrassades : j’aime beaucoup cet homme attachant. En fait il venait déjeuner avec Cécile Duflot. Il était au courant de la situation sur le Grand Roissy, rapport au “métro” Grand Paris. Du coup, je lui ai proposé de ressortir pour faire une foto avec les élus qui attendaient dehors. C’est OK…

Maurice Leroy posant avec les élus du Grand Roissy (Alba squattando...). Le géant derrière, c'est Didier Guevel, maire du Plessis-Gassot

A ce moment-là, je vois mon ami Yves Albarello sortir en avance de la réunion. Il nous aperçoit avec Maurice Leroy, s’approche de nous, salue le ministre, mais pas moi, pourtant tout à côté de celui-ci. Ça m’amuse… Nos regards se croisent quand même, je lui dit bonjour Yves. Lui “Ah! je t’avais pas vu...”. J’étais MDR mais je lui montre pas. Il continue à parler avec M. Leroy, puis, d’un coup sec, et en me regardant avec des yeux revolver, me jette un “toi, t’es plus mon copain !“, juste avant de tourner les talons. En fait, en fait de cour de ministère, ça faisait plutôt cour d’école ! Sourires du ministre avec lequel je sors pour prendre la foto. Et là, mon Alba, qui était encore dehors, se scotche sur la foto… J’ai pas eu la présence d’esprit de plaisanter :  “ben pisque j’suis plus ton pote, dégage de ma foto”…

Je voulais avoir sa réaction sur ma lettre ouverte, je l’ai eue … Et bien mon cher Yves, tu vas pas me croire, mais dans l’après-midi d’hier, j’ai encore reçu trois coup de fil, y compris d’autres de tes copains (dont nombre d’entre eux risquent de ne plus l’être), pour me féliciter pour la dite lettre… Tu vois…

Bon, on est allé grignoter un morceau dans le quartier avec Joël Marion, maire de Compans et Stéphane Jabut, maire de Dammartin. On a parlé un peu de tout, et beaucoup de l’interco. C’était sympa.

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire