ZAC de la Folle Emprince : visite de l’appartement “témoin” de la “Résidence Urbaine de France”

Le programme de 45 logements sociaux

Ça avance, sur la ZAC de la Folle Emprince, à Dammartin-en-Goële. Jeudi dernier, la “Résidence Urbaine de France” (groupe 3F) a montré aux élus l’appartement  témoin d’un programme de 45 logements sociaux qu’elle construit actuellement et pour lequel la commune avait cautionné un emprunt de près de 6 millions d’euros. Stéphane Jabut, maire de la commune, Monique Papin, ancienne maire et d’autres élus ont pu écouter les explications de M. Frédéric Mira, DG de “La Résidence…” et apprécier l’appartement, un T4 en l’occurrence (avec deux salles de bains), spacieux et bien agencé, comme nous avons pu le voir.

Le futur programme en perspective ( image Atelier SOA)

Pour mémoire, la ZAC de la Folle-Emprince s’étend sur 85 ha, à l’est de la ville. Elle est aménagée par Nexity. 755 logements sont prévus d’ici  2018, à raison d’une centaine par an.

Le maire Stéphane Jabut et ses adjoints écoutant les explications de F. Mira

Ce qui fera augmenter la population de la comme de 2500 habitants. C’est là que le nouveau lycée du canton est actuellement en construction pour une ouverture à la rentré prochaine. Une salle de spectacle de 340 places est également prévue pour une ouverture à la rentrée 2015. (voyez ce que nous avions écrit là-dessus en 2011, à l’occasion de l’inauguration de l’avenue Badinter).

La ZAC Folle-Emprince

voyez, en cliquant sur le plan, les détails de la ZAC, fournis par la mairie ce matin

Dammartin sexy

Nous reviendrons dans les prochaines éditions sur la commune de Dammartin, qui mérite d’être mieux connue, d’autant qu’elle se met (enfin) à communiquer maintenant.

Pour l’heure, je me suis amusé, jeudi, en traversant la ville en voyant sur les panneaux d’abri-bus et autres sucettes cette affiche pour une pièce de théâtre qui se donnait dans la ville samedi dernier.

Après les monologues du vagin, ceux du clitoris ??

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire