Damien Robert, DG de l’EPA Plaine de France: “nous sommes au MIPIM pour faire la promotion du Grand Paris”

Damien Robert, hier, au Bouchon Gourmand

Le MIPIM c’est maintenant et ça commence aujourd’hui. Comme nous vous l’avions annoncé dans la dernière édition, ce mercredi sera un grand jour pour la promotion du Grand Roissy.
Peut-être plus que les années précédentes, l’EPA Plaine de France se mobilise pour fédérer les différents acteurs de la région aéroportuaire pour montrer celle-ci aux nombreux investisseurs qui se rendent dans ce salon hors normes.

C’est pourquoi nous avons souhaité rencontrer M. Damien Robert, directeur général de l’EPA, pour faire un tour d’horizon. Pour cette occasion, il a eu la gentillesse de venir dans nos terres et c’est au Bouchon Gourmand, autour d’un bon repas (je lui ai fais découvrir en entrée le succulent Croustillant de Pied de cochon au foie gras, qu’il a adoré), que notre entretien à eu lieu hier midi.

“On va là-bas pour faire la promotion du Grand Paris”

La carte de l'EPA montrant les différents projets du territoire. Cliquez pour la voir en grand, dans le dossier de presse de l'EPA spécial Grand Roissy au MIPIM

C’est ce qu’il me répond d’emblée, avant de commenter les différentes actions prévues par l’EPA (voir ici) : “nous sommes heureux de le faire, avec l’ensemble des EPA de la région parisienne et la Société du Grand Paris” a-t-il tenu à souligner.

Le stand de l'EPA, ce matin à l'ouverture. On y reconnait J-F Benon et Yves Gitton (Ceevo). Merci à Aurore Barbez (com', EPA) pour la foto

Ce soir un premier cocktail est prévu sur le stand de l’EPA, en présence des DG des autres EPA et … du préfet de région, Jean Daubigny, pas moins. Puis demain c’est le “grand jour”,  qui commence à midi avec une conférence sur le pôle du Bourget avec, et Damien Robert s’en est réjoui devant moi, la participation de Vincent Capo-Canellas, sénateur-maire (UDI) du Bourget et président de la “CA de l’aéroport du Bourget.” Jean-Claude Faradian, DG d’Eurocopter, et François Charritat, Directeur de l’aéroport seront à ses côtés.

Peu après, ce sera une conférence intitulée “Le Grand Roissy, une ville aéroportuaire au cœur des échanges internationaux”, avec notamment Patrick Renaud, président de la CA Roissy Porte de France.

Et, à 17H30, dans le cadre du programme officiel du MIPIM, une conférence dans l’auditorium du Palais sur le thème “La place aéroportuaire, moteur de développement économique et immobilier”. Avec du beau monde: le maire d’Atlanta, Kasim Reed (le bien nommé pour le coup…) et John Kasarda, le gourou américain des “Aérotropolis”, Gérard Eude vice-président du CG 77…

Et, tout à l'heure, la visite sur le même stand du maire de Moscou, Sergueï Sobianine (au centre), brifé par Jacqueline Sandt, responsable de la com' de l'EPA

17 communes de Seine-et-Marne bientôt dans l’EPA.

Autre sujet de discussion (après les silos de Louvres, voir l’article plus bas), l’élargissement du périmètre de l’EPA aux communes du Nord Seine-et-Marne. Damien Robert me donne la liste de celles qui sont concernées. Il s’agit de : Juilly,  Le Mesnil-Amelot, Mauregard,  Moussy-le-Vieux, Othis, Rouvres, Dammartin-en-Goële, Longperrier,  Moussy-le-Neuf, Saint-Mard, Thieux, Villeneuve-sous-Dammartin,   Compans, Mitry-Mory, Claye-Souilly, Gressy et Villeparisis.

Les communes doivent en ce moment délibérer sur leur adhésion. Et, une fois les délib’  adoptées, un décret sera publié, certainement à la rentrée de septembre,  pour consacrer la modification du périmètre et redéfinir les missions (voyez ici).

J’ai rappelé à Damien Robert que je me réjouissais de cette -lente- avancée : dès la création de l’EPA, j’avais déploré cet “oubli”  incompréhensible lors de la création, voici 10 ans, de l’établissement public…

Au total, on a eu une bonne discussion. C’est un jeune homme ouvert, qui connait plein de choses. Un vrai plaisir. C’est bon pour “Roissy”. Merci encore à lui.

Le prochain conseil d’administration de l’EPA se tiendra le 22 mars.

NB: on peut s’étonner, j’ai oublié de lui poser la question, de l’absence de Saint-Pathus, entre autres, dans cette liste. Cette commune, certes un (tout petit) peu excentrée, fait des efforts pour intégrer la problématique du Grand Roissy. Elle développe notamment une grande ZA logistique, et est à même d’accueillir de nouvelles populations. La commune d’ailleurs, tout comme la CC de la Goële et du Multien dont elle fait partie, a adopté une délibération ces derniers jours (à lire ici) , pour demander à faire partie de l’EPA. J’aurai l’occasion de rencontrer M. Pinturier, le maire (admirable et peu assez connu) de Saint Pathus, prochainement, sur ce sujet comme sur d’autres.Je vous en rendrai compte…

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire