Ca chauffe à Aulnay ! Benjana annonce sa candidature : “la page Ségura doit être tournée…”

Abdel Benjana

Les choses n’ont pas trainées: quelques jours après son éviction, Abdel Benjana, un temps 1er adjoint au maire (PS) d’Aulnay-sous-Bois, Gérard Ségura, annonce son intention de briguer la mairie de la plus grande ville du Grand Roissy.

Son communiqué est à voir ici. Et il n’y va pas avec le dos de la cuillère: “Aulnay-sous-Bois se meurt“, puis “désintérêt honteux de la part de l’équipe actuelle (…) folle gouvernance” pour en arriver à ” la page “Ségura doit être tournée “. Le reste à l’avenant.

Il y annonce aussi la création d’un nouveau parti: le “mouvement pour un Nouveau Parti Républicain” , bien mystérieux pour l’instant, qu’il situe au “centre-gauche”.

On verra si le maire (PS) réagit aux vifs propos de son ancien 1er adjoint. Pour l’heure, et j’allais dire, peu importe ce qui s’est passé, se pose quand même la question de la réussite de l’engagement en politique des citoyens “d’origine…” . Même si cette expression est illégitime, la République ne reconnaissant que des citoyens à part entière.

Depuis la “marche des Beurs”, voici 25 ans, on a vu les citoyens issus de la “diversité”  s’engager de plus en plus dans la vie politique. Et il est de bon ton d’avoir de la part des candidats à la fonction de maire, sur sa liste électorale, quelques Arabes et un peu de Noirs. En fait, des questions se posent : souvent les candidats “divers”  sont très sollicités par les têtes de liste (et s’ils du genre féminin, ça fait d’une pierre deux coups). Honorés, beaucoup d’entre eux ne se posent même pas la question de l’orientation politique de la liste. Et souvent ça marche : la présence de  “divers” est un atout sérieux pour capter, dans certaines villes, le vote  des citoyens “divers”. On a vu ça aux dernières municipales de Goussainville.

Et même à Aulnay: si j’ai bonne mémoire, Abdel Benjana, pourtant militant actif au PS local, n’était pas sur la liste de G. Ségura en 2001, liste qui a échoué. Mais en 2008  Benjana est mis en avant sur la liste et cette fois c’est la gagne …

Mais après…? A. Benjana s’est plaint d’avoir été mis de côté dès le début de la mandature. Et je connais pas mal de situations où ça se passe comme ça. En fait les “divers”, même élus, sont souvent des cautions de la diversité plus qu’autre  chose. D’un autre côté, ils sont souvent inexpérimentés vis à vis de la pratique politique.  Au bout d’un certain temps, ce cocktail peut devenir explosif…

N’hésitez pas à donner votre avis sur la question en commentant cet article (attention: pas d’anonymat et politesse…)

EV

Voyez aussi cet article publié dans le blog “Aulnay Libre” qui montre une interview  (dans le Parisien) de Benjana et de son collègue Fouad Guendouz.

Partagez cet article

Laisser un commentaire