Pose de la “première pierre” des 2 hôtels Océania au Mesnil-Amelot

Le maire Alain Aubry (à droite) à la truelle avec Gurvan Branellec, et Pierre Champy (ETPO)

Ça bouge au Mesnil (et pas seulement en politique…). Avant-hier s’est déroulée une cérémonie fort sympathique : la pose (symbolique, car le chantier est déjà bien avancé) de la première pierre du futur complexe hôtelier “Océania” (deux hôtels , 350 chambres, un restaurant, juste à l’entrée de ville (en venant de CDG). Le chantier, impressionnant  est dirigé par l’entreprise nantaise ETPO. Cent  personnes (dont des gens en contrat d’insertion venant de Bretagne et du pays nantais) sont mobilisées pour la construction, pour 100 000 heures de travail. L’architecte est M. Bruno Ricard.

On vous avait déjà annoncé cette venue dans notre ancien magazine papier (grrr, je vais retrouver le numéro), mais cette fois, c’est parti, et c’est bien parti. J’ai discuté avec François Branellec, le fondateur du groupe Océania Hôtel (société Sobifra) une entreprise familiale de Bretagne, qui m’a expliqué qu’en fait, le complexe du Mesnil aura été leur plus grosse affaire depuis le début (25 hôtels actuellement, dans toute la France) et que le dossier technique a été compliqué (“trois grues et pourquoi pas deux?” me dit-il en riant…) . Il faut savoir que François Branellec a été fondateur aussi du groupe B&B, en 1990, dont il s’est séparé en 2003.

Son fils, Gurvan Branellec a repris les rênes du groupe en 2003 justement. J’ai parlé avec lui hier au tél, pour savoir comment ils avaient eu l’idée du Mesnil (idée géniale au passage…). Il m’a dit que son groupe souhaitait s’investir dans la région parisienne et que, naturellement, il pensait aux aéroports et à Roissy… Après une offre, ils ont décidé de venir eux-même rechercher un emplacement…. Et, je peux dire qu’ils ont vu de la lumière à l’entrée du Mesnil…

Et voilà ce que ça va donner.

Regardez le site du groupe Océania.  Belle entreprise familiale créée (Sofibra) en 1975 en Bretagne. Ils sont aujourd’hui le 17ème groupe hôtelier de France, avec 550 collaborateurs et 50 millions de CA en 2012. Voyez le détail sur le dossier de presse ici.

Le cocktail fut... breton

La cérémonie a été sympa, le maire du Mesnil, Alain Aubry, a dit de bons mots et Gurvan Branellec a remercié longuement le maire, son conseil municipal et ses services pour leur coopération.

“Nous ne cessons jamais d’investir, a t-il déclaré. Et, avec humour : “nous sommes des partenaires de confiance. Nous avons un sale caractère, mais nous sommes fidèles”. Puis il a souligné que le Mesnil-Amelot était pour eux un emplacement stratégique et révélé qu’un des deux hôtels sera sous l’enseigne “Nomad”, un concept tout nouveau créé par le groupe.

L’ouverture des hôtels est prévue à la rentrée 2014.

Et ce n’est pas fini : bientôt le chantier de Hilton (2 hôtels non loin) va commencer… D’autres sont prévus. On doit faire le point pour vous sur cette commune qui bouge, avec le maire.

Le Mesnil ? (Si les loups ne le mangent pas) : c’est bien… EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire