Un monde fou à l’inauguration (grandiose !) d’Aéroville

La foule, pendant l'inauguration

Ce fut une soirée grandiose, qui marquera les annales du Grand Roissy. Plusieurs milliers de personnalités avaient répondu à l’invitation d’Unibail et de ses partenaires pour l’inauguration, à 18H30 presque tapantes d’Aéroville, enfin ouvert.

A 20H 30, après les cérémonies, les portes se sont ouvertes au grand public, qui a investit massivement les quelques 200 boutiques qui les attendaient de pied ferme.

L’inauguration, tant attendue, fut … excitante. Tout le monde (sauf le député Albarello…) était là… Acteurs économiques, politiques, associatifs, représentants de l’État, autres personnalités… tout le monde avait le sourire, tout le monde était un peu excité (comme moi…), tellement l’endroit est beau, bien pensé, prometteur et que la grossesse fut difficile…

Ça s’est passé deux ans presque jour pour jour après la pose de la première pierre, qui fut aussi un grand moment (revoir ça ici), mais après des années de procédure préalables. La patience et l’appui des élus locaux a payé et on aura une pensée pour Guillaume Poitrinal, ancien président d’Unibail, qui avait, enfin, annoncé le démarrage du projet en mai 2011 (revoir ici). Dans la foulée, il avait écrit un livre “La France malade de son temps” (que François Hollande a lu…), dénonçant les lenteurs bureaucratiques françaises. Je ne l’ai pas encore lu (faute de … temps, mais je sais tout ça).

Des discours enthousiastes

Francois Asensi avec Elodie Arcayna, la directrice d'Aéroville

Plusieurs orateurs se sont adressés aux invités. Le président d’Unibail, bien sûr, mais aussi les maires des deux communes concernées : Tremblay et Roissy, dont il faut convenir qu’ils ont soutenu ensemble le projet dès le début, parce qu’il y croyaient (j’en témoigne, mais je passe sur les détails passés: Roissy qui a fait décaler un peu l’emplacement pour ne pas avoir que les parkings et Tremblay, ex-pourfendeur légendaire des multiplex…).

Vous verrez dans une des vidéos amateurs ci-dessous (tournées par ma femme Bignon) des extraits de celui d’André Toulouse, qui fut excellent. François Asensi a été tout aussi brillant. Les deux ont souligné l’importance, à tous points de vue de l’équipement, et ont remercié Unibail d’avoir joué le jeu pour les emplois locaux (ce qui est bien vrai…). Le préfet de Seine-Saint-Denis a conclu.

A. de Romanet (sans chaussettes...) Frédéric Verhnes, président de la CCI, Valérie Pécresse, conseillerère régionale (et anciennne ministre UMP), André Toulouse

J’ai rencontré et parlé avec plein de lecteurs de RM, c’était sympa, et pris des fotos en pagaille. Bien sûr, en tant que consommateurs, ont retournera à Aéroville. J’ai apprécié en passant le look du supermarché Auchan, superbe (mais je n’arrive pas à savoir si le drive est ouvert…).

Deux inquiétudes subsistent, dans ce tableau idyllique : la circulation automobile (il parait que hier soir ça c’est bien passé) et la racaille (plusieurs lecteurs m’ont déjà appelé depuis ce matin pour me faire part d’incidents hier soir, y compris d’interpellations par la police).

Mais je fais confiance au professionnalisme d’Unibail pour affronter ces problèmes (à condition que la PAF, déjà fragile au niveau des effectifs, puisse faire face…).

Mais ….VIVE AEROVILLE !

PS : Et puisse vivre AIR FRANCE, premier opérateur économique du Grand Roissy, qui fête pour la deuxième fois en catimini ses 80 ans, tout à l’heure, dans son siège de Tremblay ( sans communiqué, sans presse, tout comme la première fois à Paris) et, selon nos informations, sans même le maire de Tremblay)… C’est pas terrible…

PS: je vous mets les vidéos et d’autres fotos plus tard…

EV

Avec Bignon (habillée en Desigual) et Frank Provost ("toujours à petit prix"...)
Partagez cet article

2 réflexions au sujet de “Un monde fou à l’inauguration (grandiose !) d’Aéroville”

  1. Le drive d’Auchan a bien ouvert hier, nous avons testé… Fléchage imprécis, personnel un peu perdu mais très sympathique! Ce drive va changer la vie des employés de la plate-forme aéroportuaire…

    Répondre

Laisser un commentaire