Voeux de Roissy: André Toulouse dénonce Paris Métropole et … les Verts

Toujours beaucoup de monde aux vœux d'André Toulouse

Les "Miss" de Roissy toujours là, au premier rang...

Ce sont des vœux incontournables ! Ce qu’il y a de bien avec André Toulouse, maire de Roissy, c’est qu’il  ne pratique jamais la langue de bois,  particulièrement lors ses vœux où il a l’habitude de régler quelques comptes. Cette année, il n’a pas dérogé à la règle, et, dans son discours (que vous devez absolument lire ici) il a dénoncé tour à tour les Verts (à plusieurs reprises), la bureaucratie en général (20 ans pour avoir enfin l’autorisation de faire le golf de Roissy…) et Paris Métropole. Extraits :

sur cette dernière : Notre seule commune de la Communauté est concernée, parce qu’engluée dans la grande couronne de Paris Métropole ; elle a tout à craindre des conséquences de cette décision pourtant contestée mais adoptée par le Sénat autant que par les grandes communes qui voient leurs communautés disparaître au profit de ces territoires dépendants de Paris Métropole. C’est un véritable État qui va se mettre en place coupant littéralement en deux la Région Ile-de-France, chloroformant les départements concernés, réduisant à néant les créations et l’évolution volontariste des communautés.

sur (ou plutôt contre) les Verts : nous obtiendrons ainsi, enfin, le droit de réaliser l’espace de loisirs avec son golf, contesté farouchement par les Verts de service. Et ce ne sont pas des verres de cristal. Il faut savoir que ceux-ci n’ont pas hésité à attaquer en justice l’arrêté du Préfet du Département (datant de décembre 2011), lequel stipulait la Déclaration d’Utilité Publique pour le projet du golf. Recours perdu. Les mêmes Verts s’acharnèrent au sein de la Région pour qu’il soit émis un avis défavorable dans le nouveau Schéma Directeur d’Urbanisme de l’Ile-de-France en s’opposant à notre CDT signé par le Préfet de Région. On se demande qui commande dans notre pays

et encore : Il aura fallu beaucoup de persuasions, de documents remis, d’intervenants les plus divers à convaincre pour qu’enfin, en décembre 2013, nous ayons gain de cause dans ce dossier que j’avais ouvert en 1992. Soit, vingt petites années, excusez du peu…Tous ces obstacles, ce temps perdu, pour avoir le droit de protéger et de conserver un espace de respiration de 90 hectares d’espaces verts, bien nécessaire  pour l’image du village et les dizaines de milliers de personnes travaillant dans le secteur. Personnellement, je souhaitais surtout laisser une trace de la nature existante avant l’arrivée de l’aéroport. Ma naïveté m’avait convaincu d’être soutenu et encouragé par ceux qui se prétendent écologistes. Illusion perdue…

André Toulouse et le Conseil municipal

Pour Aérofret

Sur le SDRIF, il a déploré, à juste titre, que le projet d’une nouvelle gare du RER (nommé Aérofret) au niveau des zones cargo (où travaillent plus de 15 000 personnes) et du nord de Paris Nord 2  n’ait pu être retenu, pas même en éventualité. Je suis bien d’accord avec lui,et je pense que, on l’a vu bien souvent, si on mettait en place une campagne de com’, avec pétition des intéressés (ça sera pas difficile), site web, courriers etc. ça pourrait le faire.

A noter qu’André Toulouse va représenter une liste aux municipales de mars. Il est maire depuis… 1977. Ce serait (sera…) alors son 7ème mandat, si j’ai bien compté. Il est toujours en pleine forme !  La question qui se pose: y-aura t-il une liste en face? On se souviendra qu’aux dernières municipales, il n’y avait qu’une seule liste…

La soirée c’est terminée par le traditionnel cocktail, toujours au top (c’est Willems Traiteur qui le fait) Roissy-en-France ? C’est bien ! (revoyez la page wikipédia sur le village, très complète)

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire