Anthony Arciero y va, même sans l’UMP, et il a raison, faut pas déconner quand même !

Anthony Arciero, 27 ans... Y'en a pas beaucoup, des jeunes qui se lancent en politique comme ça (foto piquée sur son blog)

On vous a parlé à plusieurs reprises, d’Anthony Arciero, conseiller municipal (UMP) de Survilliers (95). Revoyez nos articles ici, et.  Il est passionné de politique (responsable des jeunes UMP du Val d’Oise), sympathique, et ça me va bien: la politique est tellement discréditée et aussi l’apanage des vieux… J’avais même écrit, dans l’ancienne version de RoissyMail (toujours pas dispo…) qu’il pourrait bien devenir président de la République. J’ai dit ça sérieusement et je le redit…

A propos de vieux … Il souhaitait se présenter comme tête de liste à Survilliers, en réaction, si j’ai bien compris (euh, oui, j’ai bien compris, et même je confirme) , à l’immobilisme de l’actuel maire, Jean-Noël Moisset, élu depuis 2008, primo entrant en politique et ancien directeur de la “cartoucherie“, une vieille entreprise (leader des pétards…) de la ville.

Mais le vieux ne l’entend pas de cette oreille. Retraité, il veut continuer, ça lui fait des occupations … D’après ce que j’ai compris, l’UMP 95 est embarrassée (comme d’hab…). Normalement, elle aurait dû arbitrer en décembre dernier, sur une demande de Moisset.  N’écoutant que son courage, elle a pensé qu’il était urgent d’attendre et a confié un mission de conciliation à devinez qui? Francis Delattre, courageux combattant, comme on s’en souviendra, d’Ali Soumaré !   L’incroyable sénateur UMP, n’a rien fait, comme on pouvait s’y attendre. Et aujourd’hui, la fédération UMP, si molle (à l’image de son président Axel Poniatowsky, que j’aime bien, (revoyez la lettre ouverte que je lui avais écrite sur Paternotte) mais je ne sais pas pourquoi vraiment, sinon que je pense qu’on a été injuste envers son défunt père).

On en est là. L’UMP n’a rien décidé et du coup Arciero y va…  Voyez : sa page FB , son blog (bien fait, voir ici). Il fait bien, à mon avis. Les partis “traditionnels” sont sclérosés … Même l’UDI, que j’aime bien pourtant . Je vous ferai rire une prochaine fois…

Voyez la vidéo, qui vaut profession de foi (et qui vaut le coup!), d’Anthony. Et voyez l’article de VO News de cette nuit, où l’on peut lire une réaction de Moisset, qui reproche à son jeune challenger  de vouloir “un marche-pied” pour ses ambitions nationales… Et alors? C’est mal ?  Vous devriez l’encourager… EV

PS: en 2008, y’avait même pas de liste à gauche ou ailleurs… Cette élection sera intéressante car il ne devrait pas y avoir de liste de gauche là non plus. L’élection sera emblématique (pour peu que Moisset y aille, ce que je ne crois pas) , à beaucoup de points de vues…

EV

Partagez cet article

2 réflexions au sujet de “Anthony Arciero y va, même sans l’UMP, et il a raison, faut pas déconner quand même !”

  1. Monsieur Veillon, je reviens sur votre article puisque vous ne semblez pas avoir toutes les informations requises pour l’écrire de manière objective. Sachez que la cartoucherie militaire n’est plus depuis bons nombres d’années et qu’aujourd’hui cette entreprise est bien leader mais pas dans les petards. Renseignez vous sur le sujet (en d’autres termes faites votre travail), et vous apprendrez que cette entreprise est un exemple de reconversion industrielle.
    Une des règles fondamentales du journalisme n’est-elle pas de valider une information avant de la diffuser.

    Répondre
    • Valérie, merci pour ce commentaire. Tout d’abord quelques précisions: 1) je ne suis pas journaliste, mais comme j’aime à le dire, “observateur”. Cela étant dit, lorsque j’écris (et j’écris sur le Grand Roissy depuis 1998 (journal papier) et depuis 2004 (ce site), je vérifie et cite toujours mes sources, et ce depuis toujours. Ni vous, ni personne (je mets tout le monde au défi) ne pourrez trouver la moindre contre-vérité dans l’immensité de mes écrits. Y compris que la Cartoucherie que je connais bien, depuis des années. Si je mets “leader des pétards”, c’était une blague qui renvoyait à toute l’activité, passée et présente (avec les allumeurs des airbags…), de cette vieille entreprise (j’ai pris le soin de mettre un lien sur le site de la ville qui la décrit d’ailleurs très bien). Pas de quoi en faire un fromage, donc. Je peux comprendre que vous n’ayez pas été sensible à cette forme d’humour qui, je vous l’accorde, n’est pas terrible.
      2) Quant à l’objectivité, chère Madame, je vais vous la faire courte : elle n’existe pas, même chez les vrais journalistes, ça se voit tous les jours. Le simple choix d’un sujet plus qu’un autre, la manière de présenter tel ou tel aspect du sujet relève de la subjectivité. Sans parler des engagements politiques de tel ou tel journaliste qu’on retrouve un jour, pour ne prendre que cet exemple, au cabinet du président de la République (quand ce n’est pas dans son lit, enfin ça c’était “avant”).
      Je ne suis donc pas “objectif”, vous avez raison. Mais je donne toujours des informations vérifiées. C’est ce qu’apprécient mes dizaines de milliers de lecteurs (et les annonceurs…), depuis bientôt 20 ans.
      En revanche, il m’arrive de prendre position lorsque je connais bien des dossiers ou des situations. Je l’ai fait à plusieurs reprises, et notamment dans cet article. Voyez, j’annonce la couleur et ça c’est de l’objectivité.

      Voyez la 1ère page de l’édition locale du Parisien (du 24 janvier). Il est même annoncé à la “une”, en titre que “le chantier de contournement est de l’aéroport de Roissy va enfin débuter” Et, dans le titre de l’article, il est clairement écrit que le chantier débutera en avril. Ce qui est faux, ou en tout cas tout à fait partiel. Je reviendrai sur cet article dans un prochain RM (une fois bien vérifié ce que je sais déjà sur ce dossier que je suis depuis des années). Je vous invite à lire l’article du Parisien en question (au besoin je vous l’enverrai). Nul doute que vous ne manquerez pas d’envoyer un mot à l’auteure du texte (journaliste, elle), évoquant son professionnalisme et son “objectivité”…

Laisser un commentaire