L’association des hôteliers du Grand Roissy est née

Michel Hourcade devant son Best Western

Retour quelques années en arrière : en 1995, devant le refus persistant d’ADP de permettre aux hôtels situées en bordure de la plateforme de pou voir installer une signalétique propre ainsi que des téléphone de “courtoisie”, 13 hôtels (“borduriers”…) s’étaient groupés en association (l’APHPAR; Association du Parc Hôtelier de la Périphérie de l’Aéroport Charles-de-Gaulle).  S’en est suivi une  bataille judiciaire aussi longue qu’incroyable qui s’est terminée, après 10 ans de procédures, par un jugement de la Cour de Cassation en faveur des hôtels. Vous pourrez lire tout ça dans l’excellent article que j’avais écrit à l’époque dans Bénéfice.net 18: c’est ici.

C’était donc la guerre. Mais les temps ont changé et ADP aussi… On peut voir d’ailleurs aux entrées  de la plateforme de grands totems signalant les hôtels “borduriers”. Et l’entente est bonne.

Restait l’association. Les hôteliers ont récemment décidé de dissoudre l’APHPAR et d’en fonder une autre, l’Association des Hôteliers du Grand Roissy, qui a vocation à réunir les nombreux hôtels de la région aéroportuaire. Aujourd’hui elle en compte 20. Il s’agit conforter les relations avec les collectivités locales mais aussi de travailler sur des sujets communs: sécurité, transports, recrutement…

Un bureau a été élu. C’est Michel Hourcade, DG de l’hôtel Best Western à Roissy-en-France (et “doyen” des hôteliers, ce “Gloor Boy” est là depuis 1990). Deux vice-présidents : Yann Gillet (Hyatt) et Dominique Grandjonc (Novotel Convention&Wellness), un délégué général, Chistophe Wantuch (Mercure Roissy) et une trésorière Zahra Ramoune Dali (Campanile Roissy).

On leur souhaite plein succès. EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire