Attaque pas terrible de M.Tibi contre Ilham Moustachir

Ilham Moustachir

Ilham Moustachir, conseillère municipale de Gonesse (deuxième mandat) et désormais vice président de la CA Val de France, a été victime une fois de plus, d’attaques personnelles qui ne grandissent pas (c’est cas de le dire cette fois…) leurs auteurs. Ainsi, dans une tribune libre publiée dans la dernière livraison du journal municipal de Gonesse, M. Tibi, candidat (vaguement centriste, pauvre UDI…) malheureux aux dernières municipales et conseiller d’opposition), tribune particulièrement agressive (ce qui n’est pas la marque de fabrique des vrais centristes) met en cause d’une manière pas très courageuse Ilham.

Comme celle-ci avait dénoncé devant le conseil municipal de ce 30 mars,  l’absentéisme de Tibi et de ses amis pendant la dernière mandature, il a rageusement écrit, dans cette “tribune libre” qu’elle “devrait méditer sur son propre parcours…”.  Ce qui, on en conviendra, n’est pas très courageux et laisse entendre que… du genre, “retenez-moi où je fais un malheur” ou d’insinuer que le “parcours” d’Ilham ne serait pas…

C’est du Tibi, quoi. Ce monsieur essaye vainement d’exister en politique (et même dans les milieux économiques) depuis des années, n’a pas vraiment grand chose à dire, que ce soit à Gonesse ou ailleurs. Il faut bien qu’il s’occupe. Mais là il est mal tombé. Le “parcours” d’Ilham, jusqu’à maintenant est exemplaire. Je la connais bien depuis le début de son premier mandat. Je sais ce qu’elle fait, et ce qu’elle pense (on parle souvent). Je n’en dirai pas plus, pour l’instant faute de temps mais ce monsieur me donne l’idée d’écrire par le menu, sur RoissyMail (en PDF) le parcours exemplaire (j’y mettrai du temps) de cette jeune femme, intelligente, courageuse, travailleuse, prévenante et généreuse,  imaginative, et qui aime les gens.  Comme ça il le connaitra, son “parcours…”.

J’ai appelé Ilham pour lui dire mon indignation et mon soutien.

“Pôv’ Ptibi” va !

EV

PS : j’ai conscience que cet article va donner un peu d’importance à ce monsieur (en parler ou pas, c’est toujours la question), mais je l’ai écrit pour Ilham, pour qu’elle ne décourage pas, même si je sais qu’elle est forte, mais surtout pour que les gens (vous, chers lecteurs) sachent. En fait c’est parce qu’elle prend de plus en plus d’importance politique localement, qu’elle est attaquée comme ça. C’est plutôt  bon signe. Mais c’est désagréable. Dans ces moments (qui durent) où la politique montre un visage de plus en plus moche, la France a besoin de beaucoup d’Ilham .

Partagez cet article

Laisser un commentaire