Manuel Valls “accélère” le CDG EXPRESS” en nommant un délégué interministériel

Vincent Pourquery de Boisserin,

Le projet date de … 1998 ! Il s’agit de relier directement le Petit Paris à CDG en train. L’État français, grande puissance mondiale,  est très rapide sur ce projet…  Manuel Valls, premier ministre, après avoir “relancé” (revoir ici ) le projet (que “la gauche” avait combattu en son temps…), vient de nommer (voir ici) un “délégué interministériel”, M. Vincent Pourquery de Boisserin, ingénieur général des Ponts, des Eaux et Forêts ancien DG (plutôt classé à droite) des EPA Marne-la-Vallée pour coordonner tout ce bazar.

Voici un avis d’un de mes correspondants qui suit le dossier, véritable serpent de mer français:

Manuel Valls prend en main le CDG Express avec nomination d’un coordinateur interministériel pour faire avancer un chantier de seulement 7 km de chemin de fer à travers champs entre Mitry-Mory et l’aéroport.Mais qui sont ces ministres penchés sur le projet ? Celui de l’économie, normal, car de l’argent public est engagé dans le projet, celui de l’intérieur, normal aussi comme tuteur des collectivités locales, celui des affaires étrangères, évident puisque le ministre veut favoriser le tourisme international au profit du pays, la ministre  de l’écologie , logique car elle chapeaute les transports, et sans doute celle du logement car à Paris , dans le 18ème arr. CDG Express traversera la gare morte de Chapelle charbon dédiée à l’habitat par arrêté préfectoral du 16 octobre 2014. Il n’empêche : 6 ministres au chevet de CDG Express , du jamais vu pour quelques km de voies ferrées dans la campagne et un quai à loger dans la gare CDG 2-TGV . Un sacré renfort pour ADP , restera à briser l’hostilité de la mairie de Paris qui exige l’enfouissement de la ligne porte de la Chapelle et à indemniser grassement le propriétaire et les locataires de CAP 18.

Puis :

Dans cette affaire rocambolesque, la SNCF aurait de grosses difficultés à dégager les 8 sillons de circulation des navettes A/R dans la section la plus étroite du faisceau ferroviaire entre le bd de la Villette et la rue de l’Aqueduc ( 10ème ) où elles devront cohabiter avec les trains grandes lignes et les TER.

De même aucune étude de faisabilité n’aurait été conduite pour utiliser la LGV d’interconnexion est – qui est loin d’être saturée – pour faire passer les navettes car la DUP ne le prévoit pas avec seulement 2 ouvrages d’art à chaque extrémité l’un à Mitry-Mory au sud et l’autre sous les pistes 2 & 4 de Roissy CDG.

Problème : si on ne respecte pas le tracé prévu par la DUP ( terminus parisien gare de l’Est et construction de deux voies nouvelles entre Mitry-Mory et Roissy CDG ) il faudrait tout recommencer à zéro .

A suivre … mais ça devient fatiguant… EV

Partagez cet article

1 réflexion au sujet de “Manuel Valls “accélère” le CDG EXPRESS” en nommant un délégué interministériel”

Laisser un commentaire