La CC Plaines et Monts de France tombée dans le ruisseau. C’est la faulte à Rigault

Je n’ai pas pu être (à cause des embouteillages sur l’A3….) à la préfecture de Sarcelles pour témoigner de la “réunion” sur l’interco “Grand Roissy”, initiée par le préfet du Val d’Oise. En fait, à part l’ambiance, je n’ai rien raté.

Le président Rigault a fait le numéro de claquette que j’avais annoncé (revoir ici, et je ne retire pas un mot, je dis bien pas un mot) de mon précédent article.

Que s’est-il passé ?

En fait pas grand chose. Dans la plus pure tradition communiste, le président Rigault (droite pure) et ses affidés la plupart alimentaires, (droite … aléatoire et gauche … aléatoire, c’est plus étonnant) avaient affrété des bus (4) pour que le peuple (à savoir les syndicalistes de la petite enfance soit-disant menacée, mais qui ne l’est pas du tout) viennent appuyer le numéro de claquettes, en compagnie des élus, toutes tendances politiques confondues (si tant est que ce mot ait une signification dans ce territoire) de la CC Plaines et Monts de France, menacée de disparition.

Seulement les 17 communes promises par l’Etat à la fusion avec les deux interco du Val d’Oise étaient conviées à la réunion préfectorale. Les maires des 20 autres étaient néanmoins présents dans la cour de la sous préf, comme le montre la vidéo de VO News ci-dessous.

Bernard Rigault a fait son intervention (que vous pourrez lire ici) complétement, à mon avis, complétement psychédélique (notamment avec  la référence du Conseil d’Etat sur le périmètre de la CC ).

Yves Albarello, maire de Claye-Souilly (et accessoirement, quand même, député du secteur nord 77) a voulu prendre la parole sur ces entrefaites, pour un discours sommes toutes modéré et voulant faire avancer les choses . Et d’après les maires présents (nombreux, qui m’ont confirmé) Rigault a voulu interdire la parole à Alba ! C’est incroyable mais vrai. Alba a parlé quand même, j’attends son discours, tout en étant solidaire (forcément) des élus de la CC.

Passe-moi la rhubarbe …

Je redis ici clairement, et en toute connaissance de cause, que Bernard Rigault n’est animé que par son intérêt personnel. Il a longtemps combattu le territoire actuel de la CC Plaines et Monts de France et l’a soutenu une fois qu’il a été sûr d’en être le président. Quitte à passer des “alliances”, avec notamment le maire du Mesnil-Amelot, qui a embauché la fille de Bernard Rigault, à la mairie du Mesnil, comme responsable de la com’… Et Rigault lui a repassé la présidence du SIEP, fantomatique syndicat “d’études et de programmation” (le nord seine-et-marne n’a jamais rien étudié ni programmé). Ça fait toujours de l’alimentaire… Je connais bien l’histoire… C’est, après les “Emirats”, Borgia en petit . C’est pas glorieux !

Et maintenant ? Direction Meaux

Résultat des courses: l’Etat passera comme dans du beurre. Il n’est plus question (du côté de l’Etat), comme je l’avais, prudemment signalé, que les 20 communes restantes puissent intégrer la “fusion”. On verra toutefois ce que va donner le recours en justice, mais une chose est sûre, toujours selon mes informations, c’est que les 20 sont promises à un autre mariage forcé: avec la communauté d’agglo de Meaux  (président : Copé).  J’avais bien dit qu’il ne faudrait pas venir pleurer…

A suivre. EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire