“Grand Roissy”: le préfet accepte l’intégration des 37 communes de la CC PMF. Rigault au pied du mur…

Didier Vaillant et Bernard Rigault, main dans la main (enfin...presque, parce que ça va pas durer), à la sortie de la réunion (foto piquée sur la vidéo VO TV ci-dessous)

Le préfet de région avait donc organisé, jeudi dernier, une réunion de “concertation” avec des élus membres de la CRCI concernés par le projet de fusion des interco nommé “Grand” Roissy. Comme on pouvait s’y attendre, aucune fumée blanche ne s’est échappée de ce colloque à huis clos tenu pendant deux heures à la préfecture de Région (Paris 15), chacun restant, visiblement (mais les choses sont plus compliquées que ça) sur ces positions.

Mais il y a du nouveau : le préfet de Région a évoqué la possibilité (maintes fois évoquée, mais jamais officiellement) pour l’ensemble de la CC Plaines et Monts de France (PMF) de faire partie de la fusion (et non les seules 17 communes retenues dès le début). De plus, le préfet aurait rassuré la CC PMF sur les compétences futures, notamment la petite enfance, “cheval de bataille” de Bernard Rigault. Malgré cela, les représentants de la CC, Bernard Rigault en tête, n’ont pas bougé.

Une preuve (s’il en fallait) de la mauvaise foi (et de la mauvaise fois aussi, finalement) de Bernard Rigault

Le vaillant sire Rigault

Le préfet, a-t-on appris de plusieurs sources, devrait prendre une décision ce lundi. L’inclusion de l’ensemble de la CC PMF dans le nouvel ensemble permettrait d’échapper à son démantèlement et à ce que les 20 communes non retenues ne sombrent en déshérence. Où pourraient t-elles aller, dans le cadre de la loi? Rester seules à 20? Se regrouper avec la petite voisine CC de Saint-Soupplets ? Rejoindre la CA du Pays de Meaux ?

Il était délicieux d’entendre, à la sortie de la réunion (voir la vidéo de VO News ci-dessous), Bernard Rigault, président de PMF déclarer, sur les propositions du préfet: “on aurait pu en discuter il y a un an et demi, pour dire: on va en parler, on va faire les études, on va rechercher, voir si c’est une piste intéressante. Mais ce n’est pas à deux mois de l’application (1er janvier 2016), que l’on dit bon, ben c’est applicable. Parce qu’on ira dans l’mur. On l’a dit et redit…”.

Elle est pas mal, celle-là. Il faut se souvenir, pour ceux qui suivent le feuilleton, que Bernard Rigault a entrainé beaucoup d’élus de la CC (surtout les vice-présidents, revoir ici) dans la politique de la chaise vide (revoir ici).Il fallait, au moins en interne, étudier un plan B.

Or, Bernard Rigault ne peut pas dire maintenant qu’il “ne savait pas”. Yves Albarello, maire de Clayes-Soilly et député du secteur (et qui voit un peu plus loin que le bout de son nez…) , l’avait même averti de la situation d’aujourd’hui (revoir ici) dans une lettre de mai 2015, la revoir ici) ) lui demandant de faire faire une étude d’impact sur la fusion avec l’ensemble des 37 communes.  Mais Rigault n’a pas voulu la faire, c’est tout, car la seule volonté qu’il a c’est de rester président, quitte à entrainer les “20 communes” dans sa perte. Les maires concernés apprécieront le moment venu.

Quand au “sinon on va dans l’mur” (genre j’ vais faire un malheur) ce n’est même pas un chantage : si Rigault refuse de siéger  dans la future CA, personne, y compris dans “son camp”, n’en pleurera. Mais je peux vous dire que nombre de “ses” vice-présidents sont prêts à y’aller…

Que va décider le préfet, et sous quelle forme ?

On ne sait pas… Mais une chose est sûre, c’est que la fusion se fera. Il vaut mieux que ça soit avec les 37 communes, qui ont toutes à y gagner, les 20 ayant tout à perdre, d’une manière ou d’une autre (le Grand Roissy est riche), si c’est le cas contraire. Faudra pas venir pleurer et, le moment venu, il faudra, au-delà de Rigault, situer les responsabilités des (rares) activistes qui auront été à ses côtés dans la loose : ça sera un plaisir.

Quant à Didier Vaillant, président (PS) de la CA Val de France, il veut lui aussi rester président de son marigot, ou d’une seule union dans le 95, avec Roissy Portes de France, où il pourra toujours espérer en être le président. Après la déroute annoncée du PS aux régionales, ça sera toujours bon à prendre… En attendant, il prône toujours, comme Rigault,  le sempiternel “pôle métropolitain”… Pathétique…

Et on verra ce que donne le recours en justice de la CC PMF, toujours annoncé, jamais publié… EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire