Un mail de Claude Brévan, présidente du “débat public” sur Europa city

Claude Brévan.

Notre article sur la réunion “Débat Public” de Paris est déjà largement en tête de notre classement mensuel. Je vous conseille de le relire ici, et surtout, surtout, les “commentaires” que j’ai volontairement “modérés”, nettement orientés en dessous de la ceinture…

Ce lundi je reçois (à 14h19)  un mail de Claude Brévan (ci-dessous donc). Qui m’amuse beaucoup en fait. Je lui propose de publier sont mot en guise de “droit de réponse”. Elle accepte tout de suite, d’où cet article. Je prendrai le temps de revenir  sur (le peu) de points soulevés par Mme Brévan (notamment sur les choses sexuelles), tout en maintenant, évidemment l’intégralité de mes propos dans cet article (et dans tous les autres que j’ai publiés à ce sujet). En revanche, j’aimerais bien savoir si M. Leyrit, président de la CNDP, (et préfet du Val d’Oise de 2004 à 2007) est au courant de cette “polémique” (qui n’en est pas une pour moi) et ce qu’il en pense…  EV

Le mail de Claude Brévan :

Monsieur,

Dans votre article de blog du 28/05 2016 vous relatez la réunion qui s’est tenue le 26 mai à Paris sur le projet Europacity conduit par la societé Alliages & Territoires.  Je ne m’étendrai pas sur les propos caricaturaux  et pour certains totalement erronés de votre papier (notamment sur le nombre de participants) mais  sur la manière dont vous  pratiquez l’humour concernant la Secrétaire Générale de la Commission que je préside.  S’il est de votre droit de trouver ce débat inutile et de le brocarder à longueur de blogs, insulter les personnes et tenir des propos à caractère  clairement sexiste et diffamatoire à leur encontre outrepassent largement les limites de la liberté de parole des journalistes. Je cite vos propos: “ma blonde( c’est ainsi que vous nommez cette personne) avec laquelle il ne fait certainement pas bon dormir, encore que//Baupin, est , tenez vous bien, la “secrétaire générale” de la CPDP.  Dûment ( et bien !) payée par le maître d’ouvrage etc….”.

La secrétaire générale de la CPDP  a droit au respect au même titre que toute personne et vos allusions graveleuses ( dont vous semblez être coutumier si j’en juge par la pétition qui a circulé  au sujet d’un dessin particulièrement ignoble que vous avez publié)  relèvent d’un sexisme qui tombe sous le coup de la loi.  Quant à son travail,  au sujet duquel le ton que vous employez ne reflète que mépris  et sous entendus blessants, il nécessite une grande qualification ,de la rigueur et  une disponibilité assez exceptionnelle. L’organisation  et le suivi de ce débat ainsi que les relations avec l’ensemble des personnes qui y participent à un titre ou à un autre  reposent sur le Secrétariat général de la Commission.   Outre le fait que vous n’avez aucun titre à juger de ce travail et de sa rémunération, on ne peut que s’étonner que vous osiez émettre  des insinuations  sur le profit qui pourrait provenir d’un emploi en CDD permettant selon vos dires d’alterner travail et chômage!

J’ai compris que vous auriez préféré que ce débat n’ait pas lieu mais la loi est ainsi faite qu’il était incontournable. Quant au montant des sommes dépensées par la CPDP, vous êtes mal renseigné, ce qui ne vous empêche pas de produire des chiffres  en faisant preuve d’une rigueur très relative.

Je ferai  état de ce courrier lors de la prochaine réunion du débat.

Claude Brevan Présidente de la commission particulière du débat public

Partagez cet article

Laisser un commentaire