EUROPA CITY se fera. Un “débat” à (au moins) 600 000 euros (hors taxes !). Un pur scandale …

Ch. Dalstein au moment où il annonce la poursuite d'Europa City. Cliquez pour voir le reportage de VO News

Lundi dernier se tenait, à Paris  une dernière réunion dans le  cadre du “débat” (qui aura duré quatre mois!) “public” sur le projet Europa City. Il s’agissait pour la Commission particulière de débat public (CPDP) de présenter le bilan des débats. A l’appui, un pavé de 124 pages “résumant”  tout ça. Vous pourrez le trouver ici. Je l’ai lu (c’est mon côté maso) ! C’est bien à l’image de ce qui s’est passé : pénible ! En fait, d’une manière aussi inconsciente que maladroite, le “compte-rendu” avoue lui-même que tout ça n’a servi à rien.

Je ne repérerai pas ce que je pense de ce genre de débat, m’étant plusieurs fois exprimé sur le sujet (revoir ici).

Ce qu’il faut savoir déjà, c’est qu’à l’issue de la réunion de lundi, Christophe Dalstein, le directeur d’Alliage et Territoires, la société (filiale d’Immochan) qui porte le projet Europa City a déclaré illico que le projet continue, propos confirmés par un communiqué de presse diffusé dans la foulée. Ce qui en a scotché plus d’un, dans la mesure où, d’après la loi, le porteur de projet avait jusqu’à trois mois pour annoncer sa décision.

Un pur scandale

J’ai retenu, dans le rapport (outre qu’on sent, quasiment à chaque page,  que Mme Lumineuse voudrait bien que ça dure encore) deux choses .

D’abord le coût annoncé de tout ça (à la charge du porteur de projet), voyez:

page 15 du "rapport"

Eh bien je peux vous dire que, si on comptait tout, je dis bien tous les frais induits par ce débat (mise à disposition des salles communales, temps consacré par les élus et leurs collaborateurs, et même celui de mes P’tits Loup (même si la plupart sont en retraite), et celui consacré par l’équipe d’Alliage et Territoires, on passerait aisément le million d’euros HT. C’est un pur scandale ! D’autant que depuis des années, j’en témoigne, bien avant ce “débat public” le projet Europa City a fait de la com’ de son côté : réunions publiques, expositions, site web, publicité y compris chez nous,  etc. (et en plus Europa City a suspendu la pub qu’ils faisaient sur ce Roissymail, pendant tout ce temps…). Quel gâchis !

“Le débat autour du projet Europa City a été le cadre de confrontations dont la portée a été au-delà du projet”

Cette phrase, qui sonne comme un formidable aveu d’échec, est le titre de la “conclusion” du “rapport”. C’est pas sympa le conseil que je vous donne, mais lisez au moins cette “conclusion” (à partir de la page 88).  Vous y verrez un “contorsionnement” qui, je n’hésite pas à l’écrire, me donne raison sur tout ce que j’ai pu exprimer à ce sujet.

Allez ! Une dernière (toujours dans la conclusion, page 89) : cette phrase délicieuse :  “Même si les échanges ont été parfois vifs, ce débat s’est déroulé dans un climat studieux et respectueux, à l’exception de la réunion tenue à Paris au cours de laquelle des débordements, des chahuts et les propos insultants de certains opposants envers des personnes ont donné à cette séance un caractère très éloigné des principes des débats publics”.

Revoyez, pour mémoire, ce que j’avais écrit à propos de la “réunion de Paris” et la réponse, divine, de Mme Lumineuse. Et, je n’en avais pas parlé directement à l’époque (pour préserver la… “sérénité des débats”) que le préfet Leyrit, président de la CNDP était intervenu (en personne! ) auprès du Conseil départemental du Val d’Oise (dont il avait été préfet…), pour qu’il se “désolidarise” de mon article, au motif que ledit Conseil fait sa promotion (et il fait bien) sur ce bon RoissyMail. Ça a fait pschitt ! C’est pas fort quand même.

Auchan bien aimable

Je trouve que  le groupe Auchan, à l’origine du projet, est bien gentil. Je suis quelqu’un, contrairement à l’impression qui peut être ressentie par certains, de patient (sinon je ne ferais  pas le job que je fais depuis 20 ans). Mais moi si j’étais le patron d’Auchan, j’aurais laissé tomber le projet (investissement de plus de 3 milliards d’euros quand même), vu la violence des propos d’une partie, certes minoritaire, des zopposants.  Je parie que les mêmes auraient protesté contre ce retrait. Comme ce qui s’était passé pour la rénovation et l’agrandissement du centre commercial des 3 Fontaines à Cergy (qui va être inauguré ce 28 septembre) : le groupe Hammerson, devant l’hostilité de “militants” (dont le maire PS de l’époque, actuellement député) contre ce projet, avait décidé de ne plus faire ladite rénovation (et dieu sait si le Centre en avait besoin). Eh bien ils avaient tous crié contre cette décision d’abandon. Et finalement, Hammerson l’a faite, cette rénovation. A rappeler aussi le projet d’usine (ultra moderne, écolo) BIC dans le Val d’Oise (Belloy-en-France) en 1998. Mes P’tits Loup de l’époque avaient multiplié les recours contre. Et BIC avait dit alors: vous n’en voulez pas ?  C’est pas grave, on va aller ailleurs. Et ils ont construit l’usine à Marne-la-Vallée.

Je voudrais, pour finir ce mot, adresser mes plus vives félicitations à l’équipe d’ Alliage et Territoires, et en particulier à son directeur Christophe Dalstein, un jeune homme brillant,  qui a fait preuve d’une patience inouïe pendant tout ce temps perdu.  EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire