Fedex croit à CDG

de g à dr : David Binks (CEO TNT, VP Fedex Europe) Dave Bronczek (CEO et président Fedex), Jane Hartley (ambassadrice de USA en France), François Hollande, Alain Chaillé (VP Fedex Europe du Sud)

Y’avait même le Président de la République ! Lundi 18 se tenait une grande cérémonie sur le Hub de Fedex à Roissy, pour l’annonce de l’extension du Hub. Fedex va investir 200 millions d’euros dans un nouveau bâtiment ultra-moderne, qui permettra d’augmenter la capacité de tri des colis de 40% à 50% soit 50 000 colis à l’heure. Les travaux commenceront au début de l’été 2017, pour une mise en service au printemps  2019.

En même temps a été annoncé le renouvellement du bail qui lie le transporteur américain à Paris Aéroport (groupe ADP) pour une durée de … 30 ans (jusqu’en 2048) ! Au total un investissement de 1.4 milliard d’euros sur l’avenir. Voyez déjà le bon reportage de VO News :

Dans le même temps, Fedex, qui compte déjà 2500 employés sur le site, a annoncé la création future de 200 à 400 emplois. Voyez aussi le bon article de Fabrice Gliszczynski, spécialiste des questions aéronautiques civiles  à La Tribune.fr

On reconnait, à gauche de François Hollande, André Toulouse, maire de Roissy et Anthony Arciero, conseiller départemental, et à droite (cravate mauve), Augustin de Romanet, PDG du Groupe ADP

Il y avait du beau monde. Le grand chef de Fedex monde d’abord, Dave Bronczek, avait fait le déplacement. Et la charmante ambassadrice des Etats-Unis en France, Jane D. Hartley, était là, mais aussi André Toulouse, maire de Roissy-en-France (sur le territoire de laquelle est situé le hub) et Antony Arcierio, conseiller départemental du secteur.

François Hollande : “Grand projet pour la France”

cliquez pour voir, sur le site de l'Eysée, le discours du Président

La venue de François Hollande a été une surprise pour beaucoup, moi le premier. C’était plutôt bien car on ne l’a pas beaucoup entendu à propos de CDG et l’activité aérienne en général (j’ai définitivement perdu un pari, qu’il faut que j’honore, au fait: j’étais sûr, au début de son mandat, qu’il allait venir inaugurer le satellite 4 de CDG).

Dans son discours, il a été enthousiaste, voire lyrique, qualifiant le projet de Fedex de “grand projet pour la France“. Dans son discours, on notera néanmoins quelques approximations, notamment quand il déclare  “Paris CDG, 1er aéroport cargo d’Europe” (ce qui est faux, c’est Francfort) et d’autres. Mais bon, ne boudons pas notre plaisir, même si on sentait une récupération politique dans tout ça.

Éloge de Fedex

Je me réjouis de la confirmation de l’investissement de Fedex chez nous, sur le long terme. Fedex est une très, très belle entreprise, intelligente, efficace. Qui pratique une politique sociale exemplaire (elle paye bien), maintes fois primée pour ça, et qui sait faire “monter” ses employés, j’en ai témoigné souvent. L’entreprise américaine était à CDG depuis 1986, l’actuel hub a été ouvert en 1999.

Et ce malgré ses détracteurs, qui ont souvent craché dans la soupe : revoyez d’abord puis ici et ici ces grands moments (2006) de Mme Hennebelle, alors adjointe (communiste) au maire de Gonesse : extraits de RM 116 : J. P Blazy a qualifié les emplois créés par l’intégrateur US de « dérisoires » pour les Gonessiens. Plus fort, Mme Hennebelle, adjointe au maire chargée de l’emploi, a déclaré que les emplois de Fedex, « c’est pas terrible, donc s’il y a délocalisation de Fedex à Vatry, c’est pas grave… .

Je me souviens bien : à l’époque où il était question de construire ce hub, Fedex hésitait entre CDG et Francfort. Le directeur Fedex à CDG était alors François de Calonne. A cette époque, je suivais le dossier pour la mairie de Tremblay, en espérant que, si CDG était choisi, le hub soit construit sur les zones de fret situées sur le territoire communal (perception des taxes locales oblige…). Finalement CDG a été choisi, mais pas à Tremblay : à Roissy-en-France, comme m’avait immédiatement prévenu M. Ress (salut à lui), alors en charge du cargo à ADP. J’avais immédiatement appelé le maire de Roissy pour l’informer. C’était du RoissyMail avant l’heure ! Et j’avais consacré le 1er numéro de Bénéfice.net (dommage, je ne l’ai pas en version numérique, mais voyez quand même ici), en 1998, au futur hub de Fedex (dont personne en France  ne connaissait le nom alors). EV (trop fort !)

Voyez aussi, pour être complet:

Le communiqué de Fedex

La fiche de presse


Partagez cet article

1 réflexion au sujet de “Fedex croit à CDG”

Laisser un commentaire