Cumul des mandats: Asensi a changé d’avis: il restera maire de Tremblay

C’était la surprise de la soirée du 10 janvier. Alors qu’il avait, en octobre dernier (revoir ici) inauguré sa permanence de campagne pour les prochaines législatives, lors de la cérémonie des vœux, François Asensi, maire (FG) de Tremblay-en-France et député de la 11ème circonscription de Seine-Saint-Denis annoncé que, finalement, il resterait maire. Il a même déclaré, dans son discours (à voir ici) : “en faisant le choix de rester maire de Tremblay, j’entends également respecter le mandat que m’ont donné les citoyens. Je trouverais indécent de faire un autre choix“. Bon…

Cette déclaration lui a valu, le surlendemain, la “une” de l’édition 93 du Parisien (la voir ici), dans laquelle un vrai journaliste ne mentionne même pas ce changement d’avis.

Quelles sont les raisons de ce revirement? Joint au tél le lendemain, pas eu moyen de lui tirer les vers du nez (mais j’ai ma petite idée…).  Ce sera Clémentine Autain, sa suppléante depuis 2012 qui ira à la bataille des prochaines législatives. Elle aura en face d’elle Martine Valleton, maire (LR) de Villepinte (la circonscription compte 3 villes : Tremblay, Villepinte, Sevran). Mais aura t-elle en face aussi Stéphane Gatignon, maire (ex PCF, ex EELV, ex-héritier d’Asensi) de Sevran? Il ne s’est pas déclaré à ce jour, mais le tournant d’Asensi pourrait bien le pousser à se présenter.  Clémentine Autain gagnera t-elle ?

François Asensi aura été député depuis … 1981. Et, comme il l’a rappelé dans son discours :  Puis-je vous dire sans aucune vanité, mais aussi sans fausse modestie, que je n’ai jamais connu la défaite ? Ce qui est bien vrai. Même pour les dernières législatives où nombreux (dont moi), y compris dans son entourage proche, pensaient que ça aurait été “le tour de trop”. Au contraire, il a été seul au deuxième tour, Stéphane Gatignon, arrivé en 2ème, s’étant retiré (voir les résultats ici). Idem aux municipales 2014 : 69% au premier tour ! (revoir ici).

Terrorisme : “je n’ai aucun état d’âme”

Clémentine Autain, au milieu

Mais cette annonce n’était pas le plus gros du discours. Concernant les attentats, il a, une fois de plus, été très ferme: je salue le travail difficile des forces de l’ordre pour protéger la République. Nous n’avons pas affaire à une poignée d’illuminés sanguinaires, mais à une véritable organisation totalitaire. Au nom d’une lecture totalement pervertie de l’Islam, DAECH tue des milliers de musulmans jugés déviants. Mais aussi des chrétiens, des coptes, des juifs, des yézidis, des Kurdes, et tous ceux qui osent défendre la liberté de pensée contre l’asservissement. Face à la barbarie, je n’ai aucun état d’âme. Cette armée de l’horreur doit être combattue par tous les moyens, combattue par la force, y compris militaire, et par la politique, au nom des valeurs universelles.

Trois maires, à Tremblay, depuis 1944 !

Il a regretté, une fois de plus, la disparition de la CA Terres de France, qu’il avait créée, tout en affirmant que Tremblay coopérait bien au sein de Terres d’Envol. ..  sur Tremblay, il a rappelé que la ville était bien gérée au niveau financier : Grâce à nos efforts, les finances de notre ville demeurent extrêmement saines. Nous n’avons quasiment aucune dette, ce qui est assez exceptionnel. D’autres villes bien plus riches que Tremblay, comme Courbevoie, ou Levallois, ont une dette de 150 à 700 fois supérieure à la nôtre.

Et ensuite évoqué les travaux dans la ville pour 2017, notamment le destruction de deux nouvelles tours, la poursuite de la réfection des trottoirs (la ville, très étendue, a le plus grand réseau de Seine-Saint-Denis). Et l’ouverture prochaine d’une supérette au Vieux Pays (ce qui sera bien utile). Et toujours au Vieux Pays, il a annoncé qu’il allait, dans les toutes prochaines semaines, signer une convention avec la SAFER, organisme d’État, pour travailler à la conversion en agriculture biologique de plusieurs hectares de terres du Vieux-Pays et l’installation d’une ferme de maraîchage en circuit court (ce sont mes P’tits Loup qui vont être contents).

Lisez tout le discours, pour en savoir plus.

De mon côté, je confirme que la ville est bien gérée, qu’Asensi s’en est très bien occupé depuis qu’il est maire depuis 1991 : équipements en pagaille, urbanisme, culture, écoles, services aux habitants etc. Les Tremblaysiens ont de la chance … . Savez-vous (peu de personnes le savent), qu’il n’y a eu que 3 maires à Tremblay depuis… 1944 ! (voyez ça ici).  EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire