Violences : Asensi condamne fermement

cliquez pour le communiqué

Dans la nuit du 7 au février, après l’affaire d’Aulnay, des voyous ont cassé un peu partout et notamment à Tremblay-en-France (93, située non loin d’Aulnay). Un cocktail Molotov a été lancé sur un groupe scolaire (où plusieurs familles occupants des logements de fonction ont dû être évacuées en pleine nuit) et le poste de la police municipale a été attaqué, précise le maire (FG), François Asensi dans communiqué. Dans celui-ci, tout comme il l’avait déjà fait en octobre dernier (revoir ici), il condamne vivement ces “violences criminelles”. EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire