Le Président de la République est venu inaugurer le nouveau siège du Groupe ADP, à CDG

Voyez le discours du Président dans son intégralité

C’était, comme nous vous l’avions annoncé (revoir ici), le 20 mars, l’inauguration en présence du Président de la République, François Hollande, du nouveau siège de Groupe ADP, à CDG (Roissypôle, Tremblay). 500 invités étaient présents, dont votre serviteur, dûment accrédité par le service de presse de l’Élysée, c’était une première, une première pas terrible d’ailleurs car, suite à un dysfonctionnement de la carte mémoire de mon appareil foto, toutes les vues que j’avais prises ont été supprimées ! Merci donc à tous ceux qui m’ont renvoyé des fotos: Marguerite, journaliste au Journal du Grand Paris, Gilles, de la préfecture déléguée…

Le président a été accueilli par Augustin de Romanet PDG d’ADP et le préfet de Seine-Saint-Denis, M. Pierre-André Durand.

On reconnait de g à dr, Stépane Troussel (bras croisés), président du conseil départemental 93, Y. Albarello (de dos), Cédric Sabouret, P.Renaud, Laurence Arrieu (ADP), Isabelle Rusin, Elizabeth Le Masson (ADP)

De nombreux élus du territoire étaient là. Parmi eux, François Asensi, député et maire de Tremblay, Yves Albarello, député de Seine-et Marne, et (surprise) J-P Blazy, député du Val d’Oise, mais aussi Patrick Renaud, président de la CA Roissy Pays de France, Isabelle Rusin (maire d’Epiais-lès-Louvres, commune aéroportuaire) et Anthony Arciero, Cédric Sabouret, conseillers départementaux du Val d’Oise, Farida Adiana, adjointe au maire de Villepinte et vice-présidente du Conseil régional.

Le Président s’est fait expliquer les principes architecturaux de l’immeuble. Puis il est monté sur l’estrade avec A. de Romanet, et Alain Vidalies, ministre des Transports. Le PDG d’ADP a pris la parole.

Augustin de Romanet, pendant son discours

Il est revenu notamment sur les raisons de l’emplacement du nouveau siège :

Début 2013, avec le Comité exécutif, nous avons pris la décision de nous installer au cœur de l’aéroport Charles de Gaulle, au plus près de nos opérations, de nos partenaires et de nos clients, convaincus que c’était la meilleure façon de les servir.

L’origine de ce déménagement a aussi un lien avec le CDG express. Dès 2012, je m’étais demandé pourquoi l’entreprise s’était peu intéressée à ce projet. J’ai acquis la conviction que la cause était que l’état-major d’ADP qui n’était pas sur les plateformes ne vivait pas la vie de ses clients. Réalisant de surcroît qu’à chaque déplacement sur place nous venaient des idées d’amélioration qui s’ajoutaient à toutes celles des 6000 personnes déjà sur le terrain, nous nous sommes dits que nous ne devions plus rester le seul siège d’aéroport au monde à être situé à plus de 30 km de sa base principale. J’ajoute que lors de notre première rencontre dans mes fonctions chez ADP, le PDG d’Air-France-KLM m’avait exhorté à nous rapprocher. Quatre ans après, voilà qui est fait, dans un temps record.

Le Président Hollande  a fait un discours enthousiaste, qui je vous invite à écouter sur la vidéo publié sur le site de l’Élysée. Une véritable ode au transport aérien ! Et, au passage, il s’est félicité longuement de l’avancée du futur  CDG express.

le Président saluant François Asensi, maire de Tremblay-en-France

Après les discours, le président de la République a pris le temps de parler avec les invités, en traversant la salle vers la sortie  : les smartphones ont chauffé !!  C’était sympa. Ça m’a donné une idée:

J’ai bouclé la boucle du quinquennat !

revoyez la scène d'octobre 2011

A la sortie, j’ai fait signe au Président pour pouvoir lui parler. Il a tout de suite accepté, avec le sourire. Je me suis approché et lui ai rappelé l’épisode d’octobre 2011, quand il était à Le Thillay (95) visiter une entreprise. On était en pleine primaire, où Martine Aubry, sa concurrente, la veille, dans un débat télévisé, avait fait allusion à sa “mollesse” supposée.  Je m’étais approché de lui  et lui avais demandé si je pouvais lui serrer la main “pour voir si elle était molle”. Il avait éclaté de rire, et la scène (il y avait de nombreuses caméras de télé ce jour-là) avait fait le buzz dans les médias nationaux.

Avec le Président. On aperçoit A. de Romanet, F. Mainsard (cravate rouge), le nouveau préfet des aéroports, le préfet de région, Michel Delpuech, Alain Vidalies, ministre des transports

Comme je m’en doutais, il se souvenait bien de cette scène, m’a resserré la main  en me disant “vous voyez, elle toujours ferme !” On a bien rigolé, c’était sympa… 

Et c’est vraiment bien qu’il soit venu inaugurer le siège d’ADP. EV

PS: voyez aussi d’autres fotos sur le site de l’Elysée…


Partagez cet article

Laisser un commentaire