1000 newsletters depuis 2004 ! Eloge de RoissyMail

1000 déjà ! Un peu d’émotion quand même… Je vais pas m’auto-congratuler, mais… un peu quand même. La première lettre est partie en septembre 2004, donc ça va  bientôt faire 13 ans. 13 ans d’infos diffusées. Pas le temps de compter précisément, mais si l’on compte en moyenne (c’est raisonnable et minimum) 6 articles par lettre…  13 ans de liberté et d’indépendance aussi, rendue possible par les nombreux annonceurs (que je remercie encore) et ma ténacité (j’en ai eu des pressions et même des chantages et des menaces …). Mais rien ne serait possible sans vous, les lecteurs du site , de plus en plus nombreux (même si le nombre d’abonnés à la newsletter stagne toujours autour de 6000). Pas de lecteurs, pas d’annonceurs, mais aussi pas d’annonceurs, plus de lecteurs…

Mais surtout, si le contenu n’est pas de qualité, il n’y a ni lecteurs ni annonceurs ! Si succès il y a c’est que RoissyMail (comme son ancêtre papier Bénéfice.net, depuis 1998) publie des informations “très locales” sur la région aéroportuaire qu’on ne trouve quasiment pas ailleurs. C’est ça qu’aiment les lecteurs. J’ai plein de témoignages, mais celui-ci me parait éloquent: un jour, je passais à la préfecture de l’aéroport, où j’avais rendez-vous avec M. Holl, alors secrétaire général. On passe avec lui par un bureau où il y avait plusieurs personnes. A ce moment là, une dame dit “M. Veillon? Vous êtes M. Veillon de RoissyMail?”. Surpris, je lui dis bien sûr, on se connait? “Non, mais grâce à vous on a des informations et surtout des documents bien avant qu’on les reçoivent officiellement, merci beaucoup” m’a t-elle répondu, sur ton très enthousiaste. C’est tout juste si elle ne m’a pas demandé un autographe !

“Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur”

Autres raisons du succès, des informations sur les entreprises, les projets en tous genres, dont sont friands les milieux d’affaires. Mais aussi et surtout l’indépendance des écrits. Nous n’hésitons pas à critiquer (quand nous connaissons bien les choses). En “politique” locale, surtout (on se souviendra notamment des épisodes successifs des intercos de Seine-et-Marne). Souvent, certains élus sont fâchés, tellement fâchés qu’ils ne peuvent rien dire ! Revoyez cet article (un collector) où Yves Albarello me dit “toi, t’es plus mon copain!”. Mais je sais faire, je les connais bien et ça ne dure jamais longtemps. Mais aussi sur d’autres sujets comme celui-ci  (RM 22 du 22/10/2004) sur une soi-disant “convention d’affaires” à Sarcelles, qui fut un bide total. Je vous suggère de le relire, ça va vous faire rire ! Ou encore, plus récemment, sur un autre bide, plus mémorable celui-ci : le” débat public” sur Europa City à Paris.

Mais je ne compte plus le nombre d’éloges que j’ai pu écrire, sur tous sujets ou sur des gens, témoin ce dernier sur Bernard Corneille, maire d’Ohis (77). C’est bien de dire quand les trains arrivent à l’heure (bon, OK, ça c’était avant…). Sans la liberté de blâmer…

Ces critiques ont toutefois un inconvénient. Combien de fois m’a t-on dit (encore récemment, n’est-ce pas, chère Olivia) oh! les gens ont peur de toi ! Et à chaque fois je fais la même réponse : grands dieux! peur de quoi, cite moi un exemple précis ? Et, bien sûr, jamais d’exemple précis. Et pour cause: je leur assure, et je le répète ici, en presque 20 ans d’écriture, je ne me suis jamais, je dis bien jamais trompé sur quoi que ce soit.

Deux formules

voyez les numéros de l'ancienne formule

Pour rappel, Roissymail a connu deux formules : de 2004 à 2010, une première, un peu “artisanale” qui ne permettait pas les fonctions actuelles. C’est pourquoi, en 2010 nous sommes passés à la formule actuelle, développée sous WordPress. Ça a été un changement important (même si, au début, de nombreux lecteurs, habitués à l’ancienne formule ne s’y retrouvaient pas).

Je suggère, pour ceux qui ne l’auraient pas déjà fait, d’aller picorer sur les lettres ancienne formule, du n° 14 à 499 (on avait eu un problème pour sauvegarder 1 à 13). Ça fait un peu vintage, mais c’est toujours instructif. Le problème c’est qu’il n’y a pas de moteur de recherche. Mais quand je veux retrouver un article de cette époque, je cherche sur Google en mettant le thème et Roissymail. La plupart du temps ça marche. Il faut dire que quasiment tous nos articles sont référencés sur les sites de recherche.

Sur la formule actuelle en revanche, il y a un moteur de recherche (en haut, droite) qui fonctionne très bien. N’hésitez pas à vous en servir pour retrouver un article (et si vous n’y arrivez pas, n’hésitez pas à nous contacter).

Remerciements (Guérin !!)

Il y a plein de gens à remercier pour ces 13 ans de RM. Pas moyen de tous les citer. Je vais néanmoins dire un remerciement spécial à cet infâme Guérin, comme je l’appelle depuis des années. Ce type, “câdre” d’ADP aujourd’hui en retraite, fut un moment “chargé” des relations avec les “riverains” (pour aller vite) de CDG. Il a tout fait, bien avant RoissyMail pour me couler. Notamment en fomentant (= financé, d’une manière indirecte certes, mais tout aussi illégale) un hebdomadaire : “Roissy Horizon” dont certains se souviendront. Il s’agissait de couler mon mag Bénéfice.net. Je n’avais rien dit à l’époque, mais je savais que ça ne tiendrait pas longtemps. L’hebdo a fait faillite au bout de 9 mois… Entre temps, je cherchais la riposte et c’est là que j’ai imaginé RoissyMail. Donc forcément merci à lui en premier , car sans cette concurrence déloyale, je n’aurais peut-être pas pensé à le faire.

un des tableaux Excel de Nicole (2006)

Plus sérieusement, merci à mon ex voisine d’Epiais, Nicole, qui nous a toujours encouragés (en faisant notamment, à l’époque de l’ancienne version, des tableaux de l’évolution du nombre d’inscrits). Merci à l’agence RDVA (et spécialement à Romain) pour avoir créé la nouvelle version WordPress et nous avoir formés à son utilisation. Merci à RF2T, agence informatique basée à Tunis, Mohamed le patron, et Karim, qui s’occupent depuis quelques années avec efficacité, talent et sympathie, de la maintenance de nos sites, dont RM.

Et bien sûr, merci à tous ! Objectif : faire mieux !EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire