Union sacrée pour la ligne 17 !

Je n’avais jamais vu ça ! Le 12 octobre les élus (maires, adjoints, conseillers municipaux, départementaux, parlementaires) concernés par les menaces sur la ligne 17 étaient venus en masse pour le rassemblement devant l’hôtel de Matignon. Ils étaient pratiquement tous là, toutes tendances politiques confondues, même le maire d’Aulnay, Bruno Beschizza, Valérie Pécresse, président de la Région, François Asensi et Clémentine Autain… . Les services du Premier ministre n’ont donné aucun signe, mais finalement c’était pas grave: les élus, par leur extraordinaire mobilisation,  ont montré leur détermination, encore une fois toutes tendances politiques confondues.

beaucoup de journalistes étaient présents. Ici France 3 avec le président Renaud

Tous, sauf les nouveaux parlementaires LREM (qui avaient pourtant participé à la délégation du lundi (voir plus bas), étaient là et tout le monde se posaient la question : pourquoi? ) étaient là. Interrogé par RoissyMail, Arnaud de Bélénet, sénateur de Seine-et-Marne, expliquait que dans la mesure où une délégation avait déjà été reçue, ce rassemblement n’était pas nécessaire, voir contre-productif…  Dans la journée, ils ont néanmoins publié dans la journée un communiqué (à lire ici) signé par 8 d’entre eux (95 et 77) dans lequel il réaffirment leurs soutiens à la ligne 17. Mais ils ne parlent du nécessaire respect du délais de 2024…. Espérons que c’est un oubli… La question du délai est cruciale, car si le gouvernement, par extraordinaire, devait différer dans le temps (aux calendes grecques ?) il n’en dirait pas moins que la ligne 17 est utile…

Valérie Pécresse, président de la Région

On en saura plus sur la décision du gouvernement lors de la prochaine “conférence territoriale” qui devait se tenir le 23 octobre, mais qui serait décalée en novembre selon des rumeurs (encore des rumeurs…). Contacté ce jour, le service de presse de la préfecture de Région n’en savait pas plus…  D’ici là, la mobilisation continue. EV

on reconnait ici Bernard Corneille (maire d'Othis), François Asensi (maire de Tremblay), Clémentine Autain (députée) et, derrière, Hervé Touguet, (maire de Villeparisis), Jean-Marie Fossier (maire de Louvres), Anthony Arciero (conseiller départemental 95), Jean-Louis Marsac (maire de Villiers-le-Bel) )
Partagez cet article

Laisser un commentaire