Guerre fratricide à Gonesse: vive réaction de C. Sabouret après que J-P Blazy ait annoncé, lors de ses voeux, son intention de briguer un 5ème mandat en 2020

Lors des vœux du maire, à la salle Jacques Brel, le 8 janvier

Jean-Pierre Blazy, maire (PS) de Gonesse a présenté ses vœux aux personnalités, lundi 8 janvier. Vous pourrez lire son discours ici. Toujours très détaillé (et tout aussi long…). A la fin du discours, le maire lâche : “Je vous déclare aujourd’hui que je serai candidat aux prochaines élections municipales en 2020, pour poursuivre avec vous le combat pour le présent et pour l’avenir de Gonesse et de tous ses habitants“.

Ce qui n’a pas plu du tout à Cédric Sabouret, conseiller municipal (PS) et départemental. Il s’est fendu le lendemain matin d’un communiqué, vif et vengeur dénonçant la “grande fébrilité” du maire qui s’engage donc pour un 5ème mandat  et mettant en garde, carrément : “L’entrée en campagne très précoce de Jean-Pierre BLAZY risque par ailleurs de compliquer la gestion des dossiers municipaux et il conviendra de veiller très scrupuleusement à ce que les moyens de la ville ne soient pas détournés à des fins électorales durant toute la période qui nous sépare du prochain scrutin municipal“.

Ambiance …

La guerre “fratricide” (les deux sont au PS) se confirme donc entre les deux hommes. Et ça fait un moment que ça dure ! Sans que je ne comprenne pourquoi, encore à ce jour, malgré les multiples “explications” des deux… Une querelle personnelle certainement. Il faut savoir que Cédric Sabouret (voir son blog)  “tient” la section PS de Gonesse, dont il est le secrétaire. Ce qui lui avait permis, entre autres, d’évincer Viviane Gris 1ère adjointe au maire, conseillère générale à l’époque, lors des avant-dernières élections départementales (2011) où il s’était présenté à sa place (il fut élu et réelu). Dernièrement, J-P Blazy l’avait fait exclure, je ne sais plus très bien pourquoi, du groupe de la majorité municipale.

Bien qu’il ne se soit pas déclaré officiellement, pas besoin d’être un fin analyste pour sentir que Sabouret veut être calife à la place du calife, et même d’une manière … frénétique, à en juger par le ton de son communiqué évoqué plus haut. En plus, il a ouvert récemment (foto ci-dessus) une permanence en plein centre-ville.

On va bien voir ce que ça donne. En 2014 la liste Blazy avait gagné dès le 1er tour, avec 50.35% (revoir ici les résultats). Mais rien n’est acquis pour 2020. Le FN est toujours en embuscade, mais s’il y avait deux listes “socialistes”, la République pourrait se mettre en marche à Gonesse, et peut-être bien l’emporter (aux législatives 2017, Zivka Park (LRM) était arrivée en tête dans la ville aux deux tours : 28.41 au 1er, 55, 93 au 2ème…) EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire