Le carrefour de la RD 902a à Roissy-en-France inauguré . Que penser de sa décoration?

Photo CDVO/Guillaume Ison

Alex Labejof, Cédric Sabouret, Anthony Arciero (conseillers départementaux), Marie-Christine Cavechi, André Toulouse (maire de Roissy), Patrick Renaud (Président de la CA Roissy Pays de France) Photo CDVO/Guillaume Ison)

Le carrefour, ou plutôt le giratoire “Clé de France” de la RD 902a à été inauguré samedi dernier. Ou plutôt sa décoration, œuvre du sculpteur bien connu Alex Labejof. En présence notamment de Marie-Christine Cavecchi, présidente du Conseil départemental du Val d’Oise (qui a financé le RD).

Alex Labejof, un enfant de Roissy est un artiste spécialisé dans les sculptures monumentales. Son atelier a longtemps été à Epiais-lès-Louvres et il a quitté ce village l’an dernier pour s’installer dans le Gers (voyez son site, bien fait, ici)

Et, sur ce site, on peut voir un reportage sur la préparation de la dite décoration (financée par la mairie) du giratoire, que je vous invite à regarder. Il faut savoir que les blocs de pierres situés à l’intérieur de deux … je sais pas nommer ça…colonnes proviennent des ruines des châteaux de Roissy et de Villeron. Et que la chose qui est suspendue entre les colonnes n’est une clé, comme on pouvait s’y attendre, vu le nom du giratoire, mais une… serrure.

La décoration du giratoire ne plait pas à tout le monde à Roissy, si j’en crois pas mal de témoignages… Après, les goûts et les couleurs… Et vous ? EV

Alex en train de découper la fameuse serrure. Cliquez?



Partagez cet article

5 réflexions au sujet de “Le carrefour de la RD 902a à Roissy-en-France inauguré . Que penser de sa décoration?”

  1. Tout a fait d’accord avec Tonnelier, je pense que cette sculpture n’est pas a sa place sur un rond point. Concernant la qualité esthétique, il serait intérréssant de réaliser un sondage des Roisséens. La question que je me pose et que beaucoup de gens se posent c’est combien cette sculpture a couté a la commune de Roissy. Une idée monsieur Veillon ?

    Répondre
  2. Je ne suis pas certain que ce Rond Point ne soit la meilleure place pour cette arche (plutôt moche).
    Allez voir ce qui se fait de mieux en deco de RP en particulier à La Tremblade , paisible station balnéaire de La Tremblade /Ronce-les -Bains
    Vu que les liens web ne fonctionne pas sur ce site tapez sur votre Moteur de Recherche préféré : Rond Point La Tremblade

    Répondre
  3. L’art est une lecture que chacun interprète avec sa sensibilité et son ouverture d’esprit. L’art existe depuis la nuit des temps, de la création du monde (admirez les constellations) en passant par l’homme dit primitif (grotte de Lascaux), les peintres et sculpteurs de la renaissance et jusqu’à nos jours (pyramide du Louvre…). Beaucoup subirent des quolibets et autres fadaises mais les œuvres s’ancrent dans le temps. Bravo Monsieur Labejof pour votre réalisation qui je vous l’assure ne déplait pas à tous les Roisséens.

    Répondre
  4. (mala)droit de réponse.
    Confondre décoration et création artistique c’est comme confondre journal d’informations et feuille de chou à scandales. Ce n’est pas que le terme me vexe mais ce raccourci est une erreur, la sculpture comme la musique sont des pratiques artistiques qui visent au mieux vivre des gens et surtout à améliorer (aller de l’avant) le monde dans lequel on vit. L’art est inutile (peut-être) mais il est surtout indispensable. Si j’avais souhaité plaire à une majorité de gens j’aurais fait des nains de jardin, de la décoration.
    On a le droit de ne pas aimer, bien sûr, mais quand un journal ne parle que des bruits de couloir négatif en se faisant l’écho de quelques personnes qui n’ont pas aimé, et qu’ensuite il pose la question de savoir ce que les lecteurs pensent de cette « décoration », c’est presque un appel au lynchage, un encouragement populiste pour éliminer toute forme d’art, dans la même lignée que ceux qui détruisent sous prétexte de religion le patrimoine mondial architectural.
    Pour ma part j’ai justement restitué au domaine public des vestiges d’un château qui étaient destinés à boucher des trous par exemple sur le réseau routier pour lequel « les gens normaux » payent volontiers des impôts sans se soucier de la saturation et de la planète qui part en vrille.
    Dans mon installation, oui ce sont deux colonnes qui forment une porte donc une ouverture (laquelle peut être d’esprit), il y a beaucoup de vide entre les pierres pour insister sur l’usure du temps qui passe, et puisque mon but n’était pas de reconstituer l’édifice détruit j’ai insisté sur les absences.
    De même la clé au milieu est absente mais en mettant une serrure j’ai supposé que « les gens » sont suffisamment intelligents pour penser virtuellement à une clef, en tout cas à la chercher comme on cherche à résoudre un problème existentiel. Il y a un proverbe qui dit « quand le sage pointe le ciel avec son doigt, le fou regarde le doigt.
    Pour répondre au cahier des charges qui souhaitait que l’œuvre s’attache à évoquer les notions d’accueil et d’ouverture, de passé et d’avenir d’une commune en pleine croissance qui veut garder son caractère rural et sa vie de village, si j’avais voulu faire de la décoration j’aurais planté un panneau publicitaire en inscrivant en capitales bleu blanc rouge le mot bienvenue et j’aurais dessiné une grosse clef pour vous faire plaisir avec une baguette de pain pour véhiculer l’image de marque hors frontières.
    Voilà rapidement mon droit de réponse pour vos lecteurs, d’ailleurs attention : savoir lire c’est dangereux, ça peut inciter des gens à prendre connaissance de mots qui ont la coupable prétention d’améliorer la vie de tous les jours. Ah quoi bon ?! quand il est si simple de brancher son poste et regarder « plus belle la vie », ça c’est les gens normaux.

    Répondre

Laisser un commentaire