La CA Roissy Pays de France réaffirme son opposition au barreau de la ligne Picardie Roissy. Mon avis

cliquez pour voir toute la motion

Dans sa séance du 27 septembre, le Conseil de la CA Roissy Pays de France (CA RPDF) a adopté, à l’unanimité, une motion dans laquelle il confirme son opposition à la construction de la liaison Picardie Roissy, qui passera sur son territoire (6 km). C’est suite à une confirmation récente de la ligne par  la ministre des Transport. C’est un vieux dossier comme seule la France sait en fabriquer… Revoyez son “histoire” ici.

 

 

 

le projet avait déjà été confirmé l'an passé, à la grande joie de la région Hauts de France (relisez en cliquant?)

 

 

 

Tout le monde sait combien je considère la CA RPDF. Et que je me réjouis, depuis son élargissement, notamment aux communes de Seine-et-Marne (qui ne fut pas simple) de voir que ça fonctionne bien, toutes les délibérations du Conseil étant adoptées à l’unanimité. Je pense que c’est aussi dû au talent de son président, Patrick Renaud, élu à l’unanimité (revoir ici).

Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur

Mais sur ce dossier Picardie-Roissy, je ne comprends vraiment pas la position de la CA, et ce, depuis le début. Prenez le temps de lire la motion (ci-dessus). Alors que l’objectif principal de ce barreau est de permettre la connexion des TGV du nord au réseau national (après l’échec, pourtant prévisible de la gare “Haute Picardie”, en plein champs), la CA (qui soutient l’urbanisation du Triangle de Gonesse…) voit dans la construction une atteinte à la préservation de l’agriculture (!)… Mais aussi la question de … l’emploi. Il est indiqué, dans la motion que le barreau facilitera l’accès aux emplois de la plate-forme aéroportuaire aux Picards au détriment de la population de la CA. En citant notamment le chiffre de plus de 20% de taux de chômage dans certaines communes . Ce qui parait étonnant car on sait bien que les Picards n’auront pas attendu le fameux barreau pour occuper des emplois dans la région aéroportuaire et spécialement à CDG. A l’époque où ADP publiait des statistiques portant sur l’origine départementale des travailleurs de la plateforme, les Picards arrivaient, je ne me souviens plus exactement, mais en premier ou en deuxième. Quant aux “20% de chômage”, tout le monde sait très bien que dans les communes évoquées par la CA, il existe plein de quartiers où une grande partie de la population n’est … pas très portée sur la recherche d’emploi, c’est le moins qu’on puisse dire. C’est d’ailleurs le cas dans certaines communes de Seine-Saint-Denis, pourtant bien connectée à CDG par le RER B. La CA se plaint aussi de l’abandon du barreau ferré de Gonesse, qui devait relier en RER les lignes D et B. La CA sait pourtant bien que ce très vieux projet a été abandonné depuis longtemps (trop cher), et a été remplacé par un BHNS aujourd’hui en service (depuis 2016) et qui fonctionne très bien. Les travaux du “barreau picard” devraient commencer en 2019 pour une mise en service en 2022 (3 ans pour faire 6km !). Et signalons aussi qu’il fait l’unanimité parmi les élus des Hauts de France (y compris les Verts, ce qui explique que mes P’tits Loup ne ne soient pas opposés à l’époque du débat public (que j’avais suivi) audit barreau (là, pas de problèmes pour la préservation des terres agricoles… ). EV

pour tout savoir, voyez cette vidéo de SNCF Réseau



Partagez cet article

Laisser un commentaire