Gilets jaunes ? Le résultat d’une conjonction de… 40 ans de démagogie, de farniente et d’un ravissement

capture captée sur le site BFM

Je dois m’exprimer ici, auprès de vous, chers lecteurs. Le mouvement, auquel nous assistons depuis trois semaines, a surpris tout le monde, par son ampleur. Je ne vais pas revenir sur (au moins), les “manifs” sur les Champs, ailleurs à Paris, en province, et hier matin encore, sur des “manifs” de certains  lycéens (notamment à Aubervilliers, 93, où un magasin de téléphonie a été pillé).

Je veux juste dire ici, car ça concerne aussi la région de Roissy, que, comme je l’écris ici depuis 2004, ailleurs depuis 1998, la classe politique de la France (qui continue à donner des leçons de morale tous azimuts au monde entier), est nulle depuis des années. J’avais été effaré de voir ça quand j’étais rentré d’Afrique en 1988.  J’ai une culture politique depuis l’âge de 14 ans. Je prétend être un observateur attentif de la vie politique, au moins française, tant nationale que locale. Et de la société. Tous les partis politiques, qui ont été au pouvoir, ou non, n’ont cessé, pendant toutes ces années, de flatter tout le monde, et tout ce monde était content, année après année, d’être flatté ainsi. Et aussi “déresponsabilisés”. Même ceux, grandissants, qui votent Front national… Rien n’a été fait ou presque. L’élection surprise, mais révélatrice de ce que je dis plus haut, d’E. Macron, a suscité un espoir… confus.

Le mouvement auquel on assiste  depuis presque un mois est, à mon avis la résultante de tout ça.  On va voir ce que ça donne… EV

Partagez cet article

3 réflexions au sujet de “Gilets jaunes ? Le résultat d’une conjonction de… 40 ans de démagogie, de farniente et d’un ravissement”

  1. Tout d’abord le mouvement des GJ n’a rien à voir avec celui de Mai 68 qui était une “révolution ” sociétale !Par contre je crois que les collectivités locales qui engrange nos impôts sont coupables de graves dérives ( le RP à 400 K€ dont vous avez parler et le Golf pharaonique sous les couloirs aériens … ) . Ne pensez-vous pas que l’on se trompe de cible ?

    Répondre

Laisser un commentaire