Le tsunami bleu n’épargne pas le Grand Roissy : Aulnay, Villeparisis, Villepinte passent à droite. Les fiefs communistes (Bobigny, Saint Ouen, Le Blanc-Mesnil) sont tombés

Tous les résultats sont sur le site de l’ex ministre de l’Intérieur, nouveau premier ministre …   Tout à déjà été dit, jusqu’au changement de gouvernement (c’est le minimum qu’il y avait à faire) et le départ de Cécile Duflot qui est une bonne nouvelle pour le Grand Paris et donc le Grand Roissy (revoir ici, notamment).

Grand Roissy 95 : le vieux a encore gagné, pour la 4ème fois !

Tout d’abord Georges Delahlt, maire (DVG, 84 ans) de Le Thillay a été réélu.! Ce coup-ci, j’avais pas fait de pronostic (j’en avais fait en sa faveur les trois dernières fois). Chapeau M. le Maire, votre ex Grand Chambellan  doit être vert ! Exit Paternotte (voir plus bas), exit Decolin (UMP) à Luzarches. A Garges, Maurice Lefebvre (UMP) a été réélu : son ancienne première ajointe, qui voulait le remplacer, a perdu son pari. Et le communautarisme, insupportable et faussement mielleux (depuis des années) de son adversaire PS Hussein Mokhtari, a échoué (et c’est une bonne chose), une fois de plus.  Goussainville : formidable victoire (c’était pas joué) d’Alain Louis (ex PS, DVG), voir plus bas. Germain Buchet, maire de Marly-la-Ville, (oups, Saint-Witz, excusez, merci à VD) est  réélu. A Fosses, le maire Pierre Barros (FG) qui a été élu au 1er tour avec 7 voix d’avance, va devoir affronter plusieurs recours de la part de son challenger UMP Frédéric Deschamps. A noter l’échec cinglant du “sûr de lui” Philippe Doucet (PS) à Argenteuil.

Grand Roissy 93 : wahou !

Election de François Asensi, maire de Tremblay, le 29 mars

Martine Valleton (UMP, ex UDF) retrouve, sans surprise, son siège de maire de Villepinte, après l’intermède de la gauche divisée. Stéphane Matignon (EELV) à Sevran a résisté à l’OPA de Clémentine Autain (FG), appuyée par François Asensi. Le gros changement c’est à Aulnay où le maire (PS) Gérard Ségura a été battu par l’UMP Bruno Beschizza. A Livry-Gargan l’ancien maire (PS) Alain Calmat ne pourra pas arroser sa victoire, car il a été battu par Pierre-Yves Martin (centriste). Et … Le Blanc-Mesnil ! Communiste depuis des lustres, c’est l’UMP Thierry Meignen qui a gagné. Idem pour Bobigny (chef lieu du département) où l’UDI Stéphane de Paoli  a terrassé la maire communiste sortante. A le Raincy, l’impayable Eric Raoult a été battu (sa femme doit être contente) par le DVD Genestier.

Grand Roissy 77 : Villepa’ a coulé, Mitry peut allumer des cierges … Planchou non

Villeparisis: pourtant bien élue en 2008 (74% au premier tour…), la liste de la majorité de gauche, nouvellement conduite par le pourtant talentueux Gilles Loubignac n’a pas pu résister à Hervé Touguet (DVD, allié à l’UDI au 2ème tour), qui a cartonné . On essaiera de comprendre ce qui s’est passé à Villepa’. Il semble que des divisions internes n’aient pas plu aux électeurs…  Mitry-Mory (PCF depuis des lustres)a résisté, mais le boulet de l’inoffensive droite-centre n’est pas passé loin. De quoi se faire poser des questions à l’équipe de Mme Dupont, maire de la ville…

A Chelles, le jeune Brice Rabaste (UMP), un proche d’Yves Albarello, a mangé tout cru Jean-Paul Planchou, le maire sortant PS de Chelles (par ailleurs vice-président de la Région IDF et compagnon de Nicole Bricq,  future ex  ministre et qui trouve la bouffe de l’Elysée “dégueulasse”…).

Du coup, avec les échecs de la gauche à Dammartin et Villepa’, la nouvelle grande interco sera dirigée par les “amis” d’Alba. Bien, les urnes ont parlé ! Maintenant il faut se mettre au travail pour le nord est 77…  Un mot, quand même, sur le succès( surprenant! compte tenu de la situation et qu’il avait récemment succédé à l’ancien maire) de Guillaume Lelay-Felzine (également ancien dircab du maire de Villepa’ et avant dircab de Jean-Pierre Blazy, maire de Gonesse) : 70.20% au premier tour !  EV

Partagez cet article

Alain Louis triomphe à Gouss !

J’ai trainé un peu à Épiais avant, comme dimanche dernier, d’aller voir les résultats à Goussainville.  Pas moyen de donner un pronostic, même si Alain Louis (ex PS) avait ma sympathie. Qu’allaient faire les électeurs (19.90% ) de Luc Broussy (PS), contraint de se retirer par la fédération du PS ? Qu’aillaient faire les électeurs du FN (14.9%) qui se maintenait au 2ème tour? Et comme Elisabeth Hermanville (UMP) était arrivée en tête au premier…

[easyrotator]erc_95_1396340524[/easyrotator]

J’arrive donc en retard et je vois tout de suite qu’Alain Louis vient de gagner, avec plus de 500 voix d’avance sur sa rivale UMP.  Une victoire non seulement nette, mais honnête, compte-tenu du mauvais comportement de Luc Broussy tout au long de cette campagne. J’ai félicité à plusieurs reprises le maire, qui a fait une campagne carrément géniale. Elisabeth Hermanville a reconnu très sportivement la victoire du maire. Le bureau du maire et la terrasse qui donne sur la place de la Charmeuse étaient ouvert à tous, y compris les FN  Chistophe Crédeville (qui rentre au Conseil de Gouss tout seul et Karim Ouchikh, nouveau Conseiller municipal à Gonesse. Etaient là aussi André Yannick Owona, candidat UDI et ses amis, M. Toumazet, l’ancien maire (PCF), Cédric Sabouret conseiller général (PS)…

Tout le monde avait le sourire, comme on peut le voir sur ces fotos et sur la vidéo ci-dessous. Y’a parfois un peu de morale en politique… EV

Partagez cet article

Looking for Mr “GDV” : RoissyMail offre 200 € cash !

Pendant la campagne de Goussainville, un petit malin avait ouvert un mur sur Facebook, nommé “Goussainville Débats Virtuels” . Objectif affiché faire connaitre le positions des différents candidats et encourager le débat avec les internautes. Comme, cette année, les campagnes se sont pas mal déroulées sur le web et sur FB en particulier, je trouve l’initiative intéressante et je m’inscrit sur le mur, histoire de “sentir” les débats.

Mais très rapidement, je vois où (on va l’appeler comme ça) GDV veut en venir. Il publie les programmes, des points de programme, et c’est gros comme un patate, il prend parti, d’une manière subreptice. Je lui demande de dire qui il est : refus catégorique. Je lui dit que ce n’est pas correct et que sa manière de “conduire” les débats est orientée et que dans ces conditions il faut qu’il se découvre. Refus encore. Le ton monte, j’essaye de le faire sortir de  ses gonds. Pas moyen, il lâche pas, l’animal !  Il est de plus en plus clair qu’il roule pour Broussy, sans le dire.

Je vous la fais courte : je lui ai promis que je trouverais qui il était. Et, à la fin, lorsque Broussy a été contraint de se retirer, le masque est tombé (mais pas son identité) et il a fini par fermer lâchement (c’est un lâche) son mur sans autre forme  de procès. Beaucoup d’internautes de Gouss avaient suivi les échanges. Parmi ses complices, un certain Hasan Charbonnier (sic), présent sur la liste de Broussy (16H37 oups! erreur, j’ai été trop vite, il n’était pas sur la liste, mais fervent partisan) , qui m’avait accusé d’être “acheté” par des promesses du maire Alain Louis, pour de la pub sur “ce torchon de RoissyMail”. J’ai proposé audit Hasan de m’appeler au tél. afin que je lui explique comment on a  gardé notre indépendance depuis 10 ans (pour ne prendre que RoissyMail.com…). Le courageux Hasan n’a pas répondu… (Je viens de l’avoir sur FB , il n’ose pas confirmer ses accusations…et me demande de retirer son nom de cet article LOL )

200 € !

Tout ça pour dire que je ne lâcherai pas l’affaire et que je vais démasquer ce malhonnête GDV. RoissyMail offre 200 € cash à celui ou celle qui nous donnera des informations permettant de situer le bonhomme. On n’est pas riche à RM (on l’a jamais été …), mais ce sacrifice est le prix de la liberté.  Alors, en piste, tous ! Non, mais !  EV

Partagez cet article

Sannois : Paternotte battu par son propre adjoint…

Bernard Jamet, qui avait été son adjoint, a battu le maire sortant (UMP), Yannick Paternotte, avec un score sans appel 48.19 % contre 32.94 à l’ancien député de la 9ème circonscription du Val d’Oise  (la gauche faisant 18.25).

Paternotte avait pourtant essayer de remonter la pente entre les deux tours en envoyant une lettre, plutôt pathétique, aux électeurs (la voir ici).

Il aura été maire de Sannois depuis 1992. Il avait été aussi premier vice président du Conseil général, puis député de “Roissy” pendant un mandat (2007-2012). Voyez sa fiche Wiki.

Visiblement, le fait d’avoir été finalement acquitté dans une affaire d’abus de faiblesse n’aura pas eu d’effet sur les électeurs. La situation des finances communales, plutôt mauvaise aux dires de son concurrent, a fait le reste. La justice des urnes a parlé.

Il n’a donc plus de mandat à ce jour. Une page est tournée. On ne s’en plaindra pas ici …

Voyez ce que dit le nouveau maire dans cette vidéo de VO News.  EV

Partagez cet article