Hommage national : plusieurs cérémonies dans notre région. Celle de Louvres, à la Gendarmerie

le maire Jean-Marie Fossier s'inclinant devant le drapeau de la Nation

Comme à Paris, comme un peu partout en France les hommages en faveur des victimes de l’attentat islamiste de Trèbes, plusieurs communes de notre région ont organisé des cérémonies. Comme ici, à Louvres (95), hier à 11h30, à la Gendarmerie. Le maire, Jean-Marie Fossier, a fait une allocution sobre et émouvante (la voir ici), dans  laquelle il dénonce “l’extrémisme idéologique”.

Une chose que je tiens à dire ici, puisque ça concerne tout le monde : les terroristes islamistes (et non les “extrémistes idéologiques”, M. le maire), ne pensent pas (normal vu leur QI) à une chose: à chaque fois qu’ils massacrent, ils renforcent l’unité de la Nation française (qui en a bien besoin, en ces temps troublés) et sa détermination à les mettre hors d’état de nuire. EV

plusieurs maires voisins étaient là, notamment MM . Plasmans (Chennevières-les-Louvres) André Toulouse (Roissy), Dominque Kudla (Villeron), Yves Murru (Puiseux-en-France) aux côteé de JM Fossier (de profil)
Partagez cet article

Annie Peronnet (communiste) élue nouvelle maire de Sarcelles (dont la majorité du Conseil est socialiste)

le reportage de VO News

Après la démission surprise de Nicolas Macionni (revoir ici), le conseil municipal de Sarcelles a élu (28 voix sur 45), le 27 mars, Annie Peronnet (PCF) comme nouvelle maire de Sarcelles. Ce qui était étonnant, c’est qu’aucun candidat PS ne s’était présenté, alors que la majorité du Conseil est socialiste. Les mauvaises langues disent que c’est l’ancien maire François Pupponi qui aurait empêché une candidature PS pour pouvoir garder la main sur la mairie. Voyez le reportage de VO News qui résume bien la situation. EV

Partagez cet article

Stéphane Gatignon, maire de Sevran, a démissionné

avec Stéphane Gatignon, en décembre 2012, devant l'Assemblée nationale

Dans une interview le 27 mars au Monde, Stéphane Gatignon maire ( ex PCF, ex EELV) de Sevran (93) a expliqué les raison de sa démission, après 17 ans de mandat. Il s’était fait connaître nationalement en 2012 lorsqu’il avait fait une “grève de la faim” de  six  jours devant l’Assemblée nationale (foto et revoir ici).

Dans cet interview, (à lire ici) il fait part de sa fatigue et on sent son ressentiment envers le gouvernement coupable selon lui d’abandonner les banlieues (il a pourtant appelé à voter Macron et aurait voulu avoir l’investiture d’En Marche pour les législatives). Il reste conseiller municipal, territorial et métropolitain.

Voir aussi cet article du Huffington Post . EV

Partagez cet article

Les départements d’Ile-de-France et la Région taclent le gouvernement sur la Société du Grand Paris

cliquez pour lire le communiqué

Dans un communiqué sévère, les présidents des 7 départements d’Ile-de-France la Présidente de la Région, ont annoncé leur refus de voter le budget modificatif de la Société du Grand Paris lors de la séance, le jour même, du Conseil de Surveillance (où ils siègent tous). Déjà, en décembre dernier, ils n’avaient pas voté le budget 2018 (revoir ici)       Cette fois ils dénoncent entre autres  le fait que “l’Etat n’ait, à nouveau, pas tenu parole : le conseil de surveillance n’a été saisi d’aucune question stratégique, et n’a pas été appelé à valider les directives données à la Société du Grand Paris par le Gouvernement“.  A suivre …

Thierry Dallard, nouveau président de la Société du Grand Paris

Le lendemain le 23 donc, la ministre des Transports a publié un communiqué (à lire ici) indiquant que le gouvernement (l’Etat est majoritaire au Conseil de surveillance) avait décidé de proposer  Thierry Dallard comme prochain président. Il remplacera Philippe Yvin qui paye sans doute ainsi les retards et les importants dérapages financiers de la SGP, révélé par le rapport de la Cour des Comptes en décembre dernier.

Une question (à laquelle je n’ai pas de réponse pour l’instant) peut se poser : pourquoi les départements et la Région, siégeant donc au Conseil de Surveillance de la SGP, (et si prompts à communiquer ces derniers temps) n’ont ils pas dénoncé, année après année,  ces dérapages ? EV

Partagez cet article

Classement des aéroports : Singapour toujours 1er, CDG… 37 ème

cliquez pour voir le classement des 100

L’organisme Skytrax a publié le 21 mars  son classement des 100 aéroports mondiaux. Pour la 6ème année consécutive, c’est l’aéroport Changi de Singapour qui arrive en premier. Les cinq premiers sont tous asiatiques (voyez ce que dit wikipedia sur Skytrax, vous pourrez les classements précédents, ainsi que ceux des compagnies aériennes). Dans ce classement, qui fait autorité, CDG arrive en … 37ème position, loin derrière les autres aéroports européens. Comme quoi, même si je témoigne que des progrès ont été fait ces dernières années, il reste du chemin… EV

Partagez cet article

Attentats islamistes : comment en finir ? Un livre magnifique pour aider à comprendre le communautarisme et… l’islamisme

Une fois de plus, les terroristes islamistes ont massacré dans notre pays. Ce qui s’est passé vendredi à Trèbes, bouleverse et révolte tout le monde (sauf ce petit con de Stéphane Poussier, ex-candidat de la France insoumise aux élections législatives 2017, qui s’est réjoui de l’assassinat du pauvre lieutenant-colonel). Et, comme d’hab, tout le monde se pose des questions : comment se fait-ce ?  Fichiers S, état d’urgence, expulsions, surveillance (20 000 fichés S…), attribution de la nationalité, déchéance de la nationalité, j’en passe et des meilleures … Je rappelle que le terroriste islamiste de la gare Saint-Charles (2017) n’était pas fiché S et que celui de Nice mangeait du porc etc. C’est la “taqîya”, un mot arabe qu’on a appris à… apprendre.

Débats parfois étonnants, si ce n’est… psychédéliques. Entre angélisme (“pas d’amalgame”) et certains propos excessifs, voire de récupération politicienne, (de chaque côté), c’est dur de trier.

J’ai un avis sur ces questions, avis basé sur plus de 25 ans d’observations. J’ai vu, petit à petit, depuis que je suis rentré de mon premier séjour en Afrique noire (Bénin de 1981 à 1989) monter le “communautarisme” et la complaisance et la violence tant dans l’école publique  (j’ai enseigné, à mon retour en France, deux ans et demi en collège et lycée, j’ai vu des choses incroyables) que dans la vie des communes (j’ai écris plusieurs fois sur ce sujet). J’ai assisté à la montée de l’islam et de l’islamisme qui vise (un peu partout, et pas seulement dans les “quartiers”) à envahir l’espace public, imposer sa “loi”. Et de l’antisémitisme, dont on ne devrait plus entendre parler dans notre pays surtout, souvent caché par un “antisionisme” (jusqu’à l’assassinat de Mireille Knoll 85 ans, rescapée de la Shoah, vendredi dernier  à Paris).

revoyez cette tentative, minable, communautariste de ce bobo PS. Battu à plate couture, aux dernières législatives, il a quitté le territoire, sans armes, sans bagages. Et encore, c'était un communautarisme amateur. Les vrais élus savent mieux faire #soumission

Résultat, des quartiers entiers dans notre région, comme dans toute la France, fermés, des zones de non-droit (qu’on “dénonce” de temps en temps, depuis Pasqua, en passant par Chevènement et ses “sauvageons”, Sarko et son Karcher, Valls et ses “ghettos”…).  Mais on ne fait rien. Ces quartiers  se sont fermés tous seuls, sous la pression des islamistes et des trafiquants  de tous poils (souvent les mêmes). Encouragés de fait par les discours et les pratiques communautaristes. Ce sont les communistes qui ont initié ces dernières, vite rejoints par les socialistes, et peu après par la droite classique (sauf de rares exceptions). Démagogie, non-dits, non-dénonciation des exactions et excès de toutes sortes au nom, d’un “antiracisme” (certains voient du racisme partout) devenu une vraie religion, excuses, évolutions sémantiques (il n’y a plus de mauvais élèves, mais des élèves en difficulté…) , lâchetés partout. Résultat, des comportements violents (j’ai assisté aux émeutes  de 2015 à Tremblay) des “radicalisations” (faudrait trouver un autre mot) en pagaille, qui ont mené aux attentats que l’on connait. Le tout encouragé mondialement par des mouvements islamistes qui, à défaut d’avoir réussi à retrouver “l’Islam des Lumières” (développement économique, social et culturel,  et de ne jamais avoir eu le courage de combattre leurs propres dictateurs) en sont revenus à une lecture et application stricte du Coran (qui date du 7ème siècle, que je suis en train de lire, c’est pas triste…) et de ses dérivés (hadith etc.). Plus facile d’attaquer les Etats démocratiques, ou les Etats faibles d’Afrique (Mali, Somalie, Nigeria, Cameroun etc.).

On ne peut pas “surveiller” les quelques 20 000 fichés S . Il va falloir trouver d’autres solutions : tolérance zéro, application de la loi, partout. Ceux, qu’ils aient la nationalité française ou non, qui ne sont pas contents, qui veulent imposer leur religion ou leur mode de vie peuvent toujours rentrer dans leur pays d’origine. C’est ce que je disais à l’époque aux Français du Bénin qui critiquaient, parfois publiquement et sans nuance, le pays qui les accueillait.

A chaque attentat, je peux vous dire que les Musulmans “normaux” (je n’aime pas ce terme, mais faut bien trouver quelque chose… D’ailleurs les mots justes sont difficiles à trouver dans ces histoires dramatiques) souffrent énormément et que je suis solidaire d’eux. Même si, et on peut le comprendre (sans l’excuser) , ils sont parfois, dans un premier temps du moins, à chaque attentat, dans le déni.

Résultat encore, et pas des moindres, la montée fulgurante, depuis 1972, de l’extrême droite et singulièrement du FN (deux fois au deuxième tour aux présidentielles !). Voyez les résultats  pour les dernières élections nationales dans des villes de gauche comme Othis, ou communistes comme Compans, Mitry ou Tremblay  (pour ne prendre qu’elles, où les maires sont confortablement réélus depuis des années) : c’est révélateur. Et je peux vous dire que c’est en très grande majorité pour ces raisons, que les électeurs ont voté pour le FN (on en a tous autour de nous).

Voyez l’entretien des deux auteures avec Ruth El Krief (janvier dernier)

Le livre (paru en janvier dernier et déjà 25 000 exemplaires vendus) dont je vous parle (et dont je vous recommande la lecture) montre bien tous ces phénomènes en racontant l’histoire de la ville de Trappes (78). Un gros travail de plus d’un an (j’ai eu Ariane Chemin hier au téléphone, qui m’a expliqué). J’ai parfois eu du mal à lire tellement ça fait froid dans le dos. EV

Partagez cet article