Violences à l’école: les bouches semblent s’ouvrir…

cliquez pour voir l'article

Il aura fallu la fameuse “vidéo de Créteil” pour que le problème de la violence à l’école soit évoqué nationalement. Les médias en parlent (certains journalistes et/ou hommes politiques semblent découvrir la question).  Alors que ça dure (et ça empire) depuis au moins 30 ans, tout le monde le sait, mais c’est l’omerta, sujet tabou… En 2001, j’avais moi-même souhaité “que les bouches s’ouvrent” en parodiant la formule célèbre de Maurice Thorez. C’était dans un article du mensuel “Choses Publiques” que j’éditais alors (30 000 exemplaires, distribués gratuitement dans les foyers de Tremblay et Villepinte ). J’y relatais mon expérience de professeur d’histoire-géo, pendant  deux ans, quand j’étais rentré d’Afrique, en 1989 . Je n’y croyais pas! La première année, c’était au collège Malraux, à Asnières-sur-Seine. Un bordel (excusez, y’a pas d’autre termes) sans nom.  Et encore, j’ai pas tout dit ! A l’époque, j’avais évoqué ces problèmes récurrents (que je découvrais avec stupeur, voire effroi…) avec la Principale (une femme très dynamique et sympathique) et lui avait demandé si elle faisait “remonter” lesdits problèmes au rectorat. “Ils ne veulent même pas entendre ce sujet”, m’avait-elle répondu, dépitée. Quelques années après, j’étais repassé devant le collège, par hasard. Les grilles autour du collège avaient triplé de hauteur (comme, on peut imaginer, les problèmes) … J’avais été aussi, en 1994 de mémoire, membre du conseil d’administration de collège Ronsard à Tremblay. Mêmes choses…

Lisez (ou relisez ) cet article (que j’ai laissé depuis des années sur ce Roissymail, colonne de droite) . Il reste donc terriblement et malheureusement d’actualité. EV


Partagez cet article

Pose de la première pierre du complexe “Hyatt” à Paris Nord 2, sur le territoire de Roissy-en-France

Au premier plan, Patrick Renaud, président de la CA Roissy Pays de France et André Toulouse, maire de Roissy

Jeudi 18 octobre a eu lieu la pose de la première pierre (first stone laying, en anglais, j’aurai appris ça) du futur complexe hôtelier “Hyatt”, à Paris Nord 2 (aménagée par Grand Paris Aménagement, ex AFTRP). C’est K&B (Kaufman & Broad  (département Immobilier d’entreprise) qui est à la manœuvre. Deux hôtels y sont en cours de construction : un Hyatt Place (309 chambres) et un Hyatt House (résidence hôtelière de 121 appartements).  Sur une parcelle de 2.16 ha, le projet de 20 083 m s’élèvera sur 5 étages construits autour d’un vaste jardin paysager. Il proposera des salles de conférence partagées, un espace bar et restauration ouvert toute la journée, une salle de gym ainsi qu’une vaste piscine. L’ensemble s’inscrit  dans une démarche de certification BREEAM niveau Very Good.

K&B a “vendu” le projet en VEFA et en BEFA (voyez ce que c’est ici: un OVNI juridique! ) au groupe britannique (comme quoi le Brexit n’empêche rien…) Cycas Hospitality, qui a vite rendu compte de l’évènement sur son site : c’est ici. L’ouverture des hôtels est prévue en 2020.

On se réjouira ici de ce nouvel investissement hôtelier, qui conforte la place importante du Grand Roissy  dans l’offre hôtelière d’Ile-de-France (la 2ème après Paris). Et singulièrement sur la commune de Roissy-en-France. Il faut se souvenir que c’est en 1976 que c’est ouvert le 1er hôtel de Roissy Village (Holiday Inn, maintenant Best Western) et que depuis cette date, André Toulouse a soutenu l’initiative de Heinz Gloor pour développer ce qui est aujourd’hui appelé la zone hôtelière de Roissy, un grand succès que j’ai suivi année après année.

Le secteur hôtelier sur le Grand Roissy, en plein boum, grâce  notamment au trafic aérien

cliquez pour mieux voir

Bonne occasion pour signaler deux notes rédigées par l’Office de tourisme de Roissy. la première est intitulée “Perspective : parc hôtelier de Roissy et alentours à partir de 2018”. On y voit le nombre d’hôtels sur le territoire de la commune et ceux à venir d’ici 2023. C’est impressionnant !

La seconde, “Rétrospective Parc hôtelier Roissy et alentours 2010 2017” (en fait limitée à Roissy, Tremblay et Mesnil-Amelot”) . On peut y lire que le nombre de passagers à CDG a augmenté de 10 millions de passagers en 7 ans !  Il y aussi des tableau sur le taux d’occupation des hôtels (on peut y voir une grosse baisse en 2016 suite aux attentats islamistes), le rendement des chambres (revpar) etc. Consultez lès, c’est très instructif.  EV

 

Partagez cet article

Souvenirs de Paul Andreu

Paul Andreu est donc mort le 11 octobre dernier, à l’âge de 80 ans. Son œuvre a été immense, en France et dans le monde. Voyez ça sur wikipédia et aussi sur son site web où son équipe lui rend hommage. Il a bien sûr conçu toutes les aérogares de CDG, à commencé par la première, mise en service en 1974.

Inauguration de CDG 2, en 1982. On reconnait Georges Prudhomme, maire de Tremblay (écharpe), François Mitterrand, Paul Andreu, Gaston Deffere

J’ai eu le plaisir de le connaitre et de le côtoyer notamment lors de la construction du terminal 2E, que je suivais alors pour mon journal Bénéfice.net. Le courant était bien passé entre nous, au point qu’il avait accepté d’être l’invité d’honneur de la petite fête que j’avais organisée pour les 3 ans de mon agence VPP (voir les cartons ci-dessous).

Il aura été incinéré ce jour, 10h30, au crématorium du cimetière du Père Lachaise à Paris.  Tristes pensées … EV


Partagez cet article

Drôle de Francophonie (à quoi sert-elle?). “Sommet” : je rêve !

revoyez ce moment incroyable !

On en a peu parlé en France  (en tout cas moi je n’ai vu aucun reportage, ni image). Le 17 ème sommet de la Francophonie s’est tenu à Erevan (Arménie) les 11 et 12 octobre derniers. Cette organisation se délite fort des années et, franchement, si l’idée était bonne au départ, elle ne sert plus à grand chose depuis plusieurs années. Elle se délite… Un exemple ? cliquez sur la foto en haut, vous n’en reviendrez pas.

Sinon, ce sont des grandes déclarations d’intention comme on peut le voir dans la “Déclaration” publiée à l’issue de Sommet, “vivre ensemble” et autres poncifs.

Le plus rigolo, si ce n’est incroyable, c’est “l’élection”, au Sommet,  de la nouvelle secrétaire générale de Louise Mushikiwabo, actuelle ministre des affaires étrangères du… Rwanda. Avec, bien sûr, le soutien de la France, visiblement soucieuse de faire plaisir à Paul Kagamé, président du Rwanda. Celui-ci avait, après le génocide, rompu les relations diplomatiques avec la France (en 2006), abandonné, en 2008, la langue française comme  langue enseignée à l’école, au profit de l’anglais puis avait dans la foulée fait adhérer son pays au … Commonwealth (il y est toujours…). Et l’anglais était devenue langue officielle du pays, même si le français l’était resté aussi officiellement.   En 2009 les relations diplomatiques entre la Rwanda et la France sont rétablies (mais le poste d’ambassadeur est vacant depuis 2015).

Dans ces conditions, le choix du Rwanda pour occuper le poste de secrétaire général de la Francophonie me paraît totalement … ubuesque. Assurément, il s’agit de faire plaisir à Kagamé. Ce qui n’a pas empêché celui-ci d’accorder, lors du Sommet, une interview à France 24 et RFI en anglais  (et les journalistes français, toujours dans ce lieu symbolique parlaient aussi dans la langue de Shakespeare) !!  Voyez l’interview en cliquant ci-dessous C’est instructif et on comprend bien que c’est la France qui est à l’initiative, bien avant le Sommet, pour que ce soit Louise Mushikiwabo qui deviennent secrétaire générale.  EV (en complément voyez cet article de France 24)




Partagez cet article

Futur terminal T4 : des précisions (et des interrogations)

cliquez pour voir en grand (image ADP)

Le site de Paris Aéroport (comprenez CDG) a mis en ligne une page qui donne des détails sur le futur terminal T4. C’est à voir ici. On y voit le phasage, des chiffres (dont un étonnant: 225 000 emplois directs et indirects…) et des informations sur la préparation de la future concertation publique. Un bus passera dans les communes avoisinantes (ça a commencé le 17 octobre sur le marché de Goussainville et ça durera jusqu’au 24 novembre, voyez la liste en bas de la page) pour informer et recueillir les avis des riverains.

impressionnant, non ? (image ADP)

Les compagnies en colère?

Mais les choses ne sont pas si simples. Si l’on en croit l’article de Fabrice Gliszczynski dans La Tribune (et on peut le croire, c’est journaliste spécialiste de l’aérien), les compagnies aériennes ne sont pas d’accord (et sont “en colère”) avec les principes du futur terminal. C’est un peu compliqué, mais à lire ici..

A noter quand même, à la fin de la page d’ADP évoquée plus haut, un numéro de téléphone 3950 (35 centimes la minute…).

Partagez cet article

Le Groupe Panhard construit des logements maintenant

Le groupe Panhard , créé par Alain Panhard en 1995 est plutôt connu pour  la construction de bases logistiques et autres locaux d’activités. Il a beaucoup construit dans  le Grand Roissy ! Mais, c’est nouveau, le groupe construit maintenant des logements. Pour cela il s’est doté, depuis 2 ans,  d’un pole résidentiel . Un premier programme est en cours à Champs -sur-Marne (77, non loin de chez nous). Au total 25 logements et 8 maisons individuelles (voir le détail ici), imaginés par le cabinet Archicrea. 28 logements sont déjà commercialisés. Jeudi 11 octobre a été posé symbolique la “première pierre”, en présence de Maud Mallet, maire de la ville.

Partagez cet article

Incroyable ! Benjamin Grivaux s’est déclaré “à titre personnel” contre Europa City !

image d'un projet d'hôtel (façon troglodyte...) sur Europacity

J’ai encore du mal à y croire !  S’exprimant devant une réunion du Medef à Paris, le 11 octobre dernier, le porte-parole du gouvernement (pas moins), Benjamin Grivaux a déclaré , comme le rapporte un article du Figaro : “Je ne crois pas – là je m’exprime à titre personnel et non en tant que porte-parole du gouvernement – au business model global du projet (…) Je ne sais pas s’il a évolué depuis deux ans, mais dans la construction du projet (…), c’était de mémoire 500 boutiques, beaucoup d’artificialisation des sols. Je considère qu’on n’est pas totalement dans l’air du temps et dans le sens de l’histoire avec ce type de projet”, a-t-il mis en avant en se disant “assez sceptique”. “Je ne crois pas en ce projet-là mais ça ne veut pas dire qu’il faut rien faire dans le Triangle de Gonesse”, dans le Val d’Oise, où le complexe doit s’implanter, a-t-il ajouté, plaidant pour “à en faire un lieu qui permette de faire de la couture entre des territoires qui s’ignorent et se tournent le dos alors qu’ils ont des problématiques très communes”.

Alors que le gouvernement soutient le projet !

Explication : il a été, de 2014 à 2016, directeur de communication du groupe Unibail (opposé lui aussi à Europa City) ! Voyez ce qu’en dit Wikipédia :

De 2014 à octobre 2016, il est directeur de la communication et des affaires publiques d’Unibail-Rodamco1. Sa mission consiste, selon le journaliste Vincent Jauvert, pour un revenu de 17 000 € mensuels, à « contrôler que personne au ministère des Finances ou au Parlement ne propose d’abolir » une niche fiscale favorable à l’entreprise2

Incroyable !! EV

Partagez cet article

Retour sur le giratoire de Roissy. Un drôle de “(mala) droit de réponse” d’Alex Labejof

voyez la vidéo tournée par le Conseil départemental

L’article (le revoir ici) que j’avais publié le 26 septembre dernier sur l’inauguration  (voyez ci-dessus la vidéo du Conseil départemental du Val d’Oise) du rond-point de la RD 902a a été dès l’envoi de la newsletter l’article le plus, jusqu’à ce jour.  J’en ai été étonné.  J’ai appelé Alex Labejof (l’auteur de la “décoration” du rond point) pour lui signaler ça. Il ne l’avait pas vu.  Quelques minutes après, je reçois un email de sa part intitulé ” (mala)droit de réponse”. Je lis ça, et le contenu m’étonne. Je suis carrément mis en cause pour avoir nommé son œuvre “décoration” (c’est une œuvre d’art selon lui). Mais aussi d’avoir écris que certains Roisséens n’appréciait pas ladite décoration (je maintiens).  Ce qui est vrai, ayant reçu, pendant sa construction (l’an passé), plusieurs coups de fil  de lecteurs habitants Roissy, qui trouvaient l’œuvre “moche”, qui me demandaient pourquoi je n’avais pas fait d’article à ce sujet. Je ne savais pas, à l’époque, que c’était Labejof qui était à la manœuvre.

J’ai rappelé Alex après avoir lu sa prose, lui disant que ce n’était pas la peine d’invoquer le droit de réponse (fusse t-il maladroit comme il le dit lui même). Dans un premier temps je lui ai conseillé de le mettre dans les commentaires de l’article, ce qu’il a fait. Quant à l’emploi du mot “décoration”, Labejof m’a rappelé que j’avais déjà employé ce mot dans un article sur l’inauguration d’une de ces œuvres, en 2012 à Epiais-lès-Louvres, ce  qui est vrai (revoir ici).

Lisez donc ci-dessous sa prose (il n’y va pas avec le dos de la cuiller, et je suis accusé, MDR, d’appeler au lynchage, pas moins) , que je considère au moins comme un plaidoyer pro-domo. On est jamais si bien servi que par soi-même… Quant à l’allusion à Roissymail feuille de chou à scandale, Alex ne doit pas se souvenir que, voici quelques années, il avait souhaité y travailler comme journaliste…  EV

(mala)droit de réponse.
Confondre décoration et création artistique c’est comme confondre journal d’informations et feuille de chou à scandales. Ce n’est pas que le terme me vexe mais ce raccourci est une erreur, la sculpture comme la musique sont des pratiques artistiques qui visent au mieux vivre des gens et surtout à améliorer (aller de l’avant) le monde dans lequel on vit. L’art est inutile (peut-être) mais il est surtout indispensable. Si j’avais souhaité plaire à une majorité de gens j’aurais fait des nains de jardin, de la décoration.
On a le droit de ne pas aimer, bien sûr, mais quand un journal ne parle que des bruits de couloir négatif en se faisant l’écho de quelques personnes qui n’ont pas aimé, et qu’ensuite il pose la question de savoir ce que les lecteurs pensent de cette « décoration », c’est presque un appel au lynchage, un encouragement populiste pour éliminer toute forme d’art, dans la même lignée que ceux qui détruisent sous prétexte de religion le patrimoine mondial architectural.
Pour ma part j’ai justement restitué au domaine public des vestiges d’un château qui étaient destinés à boucher des trous par exemple sur le réseau routier pour lequel « les gens normaux » payent volontiers des impôts sans se soucier de la saturation et de la planète qui part en vrille.
Dans mon installation, oui ce sont deux colonnes qui forment une porte donc une ouverture (laquelle peut être d’esprit), il y a beaucoup de vide entre les pierres pour insister sur l’usure du temps qui passe, et puisque mon but n’était pas de reconstituer l’édifice détruit j’ai insisté sur les absences.
De même la clé au milieu est absente mais en mettant une serrure j’ai supposé que « les gens » sont suffisamment intelligents pour penser virtuellement à une clef, en tout cas à la chercher comme on cherche à résoudre un problème existentiel. Il y a un proverbe qui dit « quand le sage pointe le ciel avec son doigt, le fou regarde le doigt.
Pour répondre au cahier des charges qui souhaitait que l’œuvre s’attache à évoquer les notions d’accueil et d’ouverture, de passé et d’avenir d’une commune en pleine croissance qui veut garder son caractère rural et sa vie de village, si j’avais voulu faire de la décoration j’aurais planté un panneau publicitaire en inscrivant en capitales bleu blanc rouge le mot bienvenue et j’aurais dessiné une grosse clef pour vous faire plaisir avec une baguette de pain pour véhiculer l’image de marque hors frontières.
Voilà rapidement mon droit de réponse pour vos lecteurs, d’ailleurs attention : savoir lire c’est dangereux, ça peut inciter des gens à prendre connaissance de mots qui ont la coupable prétention d’améliorer la vie de tous les jours. Ah quoi bon ?! quand il est si simple de brancher son poste et regarder « plus belle la vie », ça c’est les gens normaux.





Partagez cet article