Liliane, fais les valises, on part en Guyane !

Philippe et sa femme Liliane

Retour sur le pot de départ en retraite de Philippe Bargain, médecin-chef de l’aéroport CDG (revoir ici). C’était le 8 octobre, jour de ses 70 ans à l’hôtel Mercure de CDG (ex Sofitel). J’étais invité, tout comme une vieille amie de Philippe, Danielle Yzerman, ancienne chargée de presse a ADP, aujourd’hui en retraite à Nice et que j’ai bien connue. Un personnage !!!  Comme elle avait fait le déplacement de Nice pour venir au pot, on décide qu’elle passera me prendre à Paris pour aller à CDG.  ce qui m’arrangeait bien, car, comme certains d’entre vous le savent, j’ai désormais de l’angoisse à conduire sur l’autoroute (et surtout sur la mienne, l’A3, où beaucoup roulent comme des dingues et où il n’y a pas de radars).

Mal m’en a pris ! Danielle, non seulement est arrivée en retard, mais conduit comme un pied ! Elle cause, elle cause (comme toujours, difficile d’en placer une), elle lâche le volant des deux mains, virevolte entre les voies sans regarder… Mon angoisse habituelle ce n’était rien à côté ! J’arrive à négocier avec elle pour qu’elle arrête d’enlever ses mains du volant. On arrive péniblement à CDG, rate deux fois l’accès à l’hôtel… On est bien en retard. Du coup on a raté le discours de Philippe ! Vous pourrez néanmoins le lire ici. Il y a eu une vidéo de faite, mais elle n’est pas terrible.

foto souvenir avec Danielle et Philippe

Il y avait beaucoup de monde au cocktail, et du beau monde ! Même le préfet des aéroports, M. Mainsard avait fait le déplacement. J’ai revu avec plaisir le sous-préfet Lebrot, qui avait été le 1er sous-préfet de l’aéroport et beaucoup d’autres relations.

Dans son discours (je le savais …), Philpppe a annoncé qu’il partait fin novembre  avec son épouse, Liliane,  pour deux mois en Guyane, à Papaïcheton précisément, pour y faire le bénévole dans un centre médical. D’où le titre ci-dessus qui parodie la fameuse phrase de Georges Marchais qui disait à sa femme : Liliane fais les valises, on rentre à Paris !(revoyez  ce grand moment ici).

avec Danielle, au Tourlourou

Après le cocktail, j’ai invité Danielle à dîner à l’excellent Tourlourou, au Vieux-Pays de Tremblay. La nuit était tombée, petite angoisse supplémentaire sur le chemin. On a très bien mangé, comme d’habitude, et les patrons, M. et Madame Gonzalo nous ont chouchouté. Mais j’angoissais déjà pour le retour, sachant que l’A3 est quasiment vide à cette heure là. J’ai pensé à appeler un taxi…  Je me suis ravisé et mis en garde Danielle pour le retour, en lui disant que je descendrais si elle déconnait au volant… Message entendu, le retour c’est bien passé, ouf ! En la remerciant à l’arrivé près de chez moi, j’étais soulagé de quitter sa voiture ! EV

Partagez cet article

Découvrez la liste des salons pro de 2019, avec l’Office de Tourisme

cliquer pour voir la liste 2019

Voici (encore) une bonne initiative de l’Office de Tourisme de Roissy Clé de France  (OT): l’édition  de la liste des salons professionnels qui se dérouleront en 2019 aux parcs de Villepinte et du Bourget (dont le fameux salon de l’Air qui se tient tous les deux ans). Tableau complet, avec les sites internet des salons, leurs fréquentations…  En fait, je l’ignorais, l’OT édite ça tous les ans. c’est un document précieux, notamment pour les hôtels et restaurants. A garder ! EV

Partagez cet article

Comprendre le Brésil, après l’élection présidentielle, grâce aux explications de Mauro Malin, en live depuis Sao Paulo

Un jour, un bon ami de plus de vingt ans, Béninois et Français, me disait, après qu’on se soit perdu de vue (de ma faute) pendant plus d’un an : tu sais, je n’ai pas beaucoup d’amis, mais tu en fais partie. J’ai toujours retenu cette phrase, qui m’avait étonné au départ. Mais c’est vrai, si on regarde bien, on n’a pas beaucoup de « vrais » amis (je ne parle pas des copains…).

Et moi non plus, et c’est bien comme ça.

Je vous invite tous…

Tout ça pour dire que Mauro Malin, qui est Brésilien, en fait partie. On s’est connu à la Sorbonne, en 1977. Il était arrivé en France la veille du 1er mai 1976, comme réfugié politique à l’époque de la dictature militaire. Il était alors jeune militant communiste (comme moi). Nous étions tous deux en licence d’histoire, mais pas dans les mêmes TD.

Un jour, il passe dans un de mes TD, demande au prof s’il peut faire une annonce. « Je vous invite tous à une grande fête brésilienne » (on était à la fin de l’année scolaire). Je me souviens avoir été choqué par cette annonce… On ne le connaissait pas… En fait j’y suis allé. C’était dans un pavillon dans le Val de Marne. Il y avait beaucoup de monde et une sacrée ambiance, jusqu’au petit jour. On a sympathisé ce soir-là. L’année d’après il a recommencé, mais cette fois à Paris, dans une petite salle. Toujours super ambiance brésilienne. Et c’est ce soir là que j’ai embrassé pour la première fois celle qui deviendra la mère de mes deux enfants.

Mauro est rentré dans son pays fin 1979. Lorsque nous habitions le Bénin (1981/88), on a failli aller lui rendre visite à Sao Paulo, mais finalement ça ne s’est pas fait. Après on a perdu le contact, mais je l’ai toujours eu à l’esprit. Je l’ai retrouvé bien après sur skype, joie…  Puis maintenant sur Facebook .

C’est un fin connaisseur de la vie politique brésilienne (il a quitté le PC en 1982). Il a été journaliste à Jornal do Brasil et à O Globo, deux grands médias du pays.

Ça faisait un moment que je pensais à faire une interview de lui sur la situation politique au Brésil, bien compliquée à comprendre depuis la France. Et les dernières élections présidentielles, qui ont vu la victoire d’un candidat d’extrême-droite Jair Bolsonaro (55%…) m’en ont donné l’occasion. Je lui ai envoyé trois questions, auxquelles il a répondu en vidéo. Prenez le temps de voir ça, c’est très instructif.

Sur le “Parti des travailleurs”

Première question:    Lula, l’ancien président du Brésil, (membre du PT, parti des travailleurs), élu en 2002, puis réélu en 2006, a été condamné en 2018, en appel, à 12 ans de prison pour corruption. Il y est. Celle qui lui a succédé, Dilma Roussef , membre aussi du PT, a été élue en 2010 et destituée en 2016 par le Sénat brésilien pour, si je ne me trompe pas, « maquillage  des comptes publics ». Ça fait donc 13 ans de PT, ce qui n’est pas rien. Peux-tu d’abord nous expliquer ce qu’est le PT, en essayant de le placer, si possible, sur l’échiquier politique français, (que tu connais bien) ?

cliquez pour la première réponse

Sur Lula (en prison), la corruption et la violence

2ème questionCertains disent, en France et ailleurs dans le monde (et récemment Noam Chomsky) que Lula est un  « prisonnier politique », donc ce ne serait pas une affaire de corruption. Peux-tu nous éclairer sur ces points et au-delà, à ce qu’on en entend ici sur la corruption généralisée au Brésil (et, tant qu’à faire, sur la violence, dont on entend ici que c’est de pire en pire).

augmentation de la violence : une réalité

Sur le nouveau Président du Brésil

Question n°3 Le président élu Jair Bolsonaro (55% + quand même), est qualifié ici d’extrême-droite, raciste, misogyne, anti homo, nostalgique de la dictature militaire (1964/1985) que tu as bien connue…).  Il aurait déclaré (on a entendu ça en France en tout cas) que ses opposants seraient mis en prison ou expulsés.  Qu’en est-il ?

sur le nouveau président. Extrême-droite ou pas?

Merci Mauro ! A bientôt, à Sao Paulo ou à Paris.. EV

Partagez cet article

Un truc incroyable d’un bobo député européen allemand

voir le truc de ouf

Ce Monsieur s’appelle Udo Bullman. Il est président (allemand, au SPD) du groupe des eurodéputés sociaux-démocrates au Parlement européen. A l’occasion d’une “semaine de l’Afrique” organisée par ce groupe (du 5 au 8 novembre) il a donné une interview au site Euractiv (un truc bizarre, subventionné). Je l’ai lue et relue.  C’est du grand n’importe quoi !  Ce type ne connait pas du tout l’Afrique et ce qui s’y passe  (il devrait nous faire un petit avec Mélenchon). Je l’imagine y aller de temps en temps, pour des “séminaires” dans les hôtels de luxe. Déjà que les politiciens français, dans leur immense majorité, ne savent ce qui se passe en Afrique (revoir ici, je ne m’en lasse pas), alors les sociaux-démocrates allemands… Lisez et faites vous une idée?  EV

Partagez cet article