Clément Malric, 28 ans, est le premier directeur du complexe Ibis de Gonesse, ouvert depuis le 1er avril

On était (revoir ici) à la pose de la première pierre de ce complexe hôtelier, en 2017. Eh bien il est ouvert depuis le 1er avril dernier. C’est en fait (j’aurai appris ce mot) un “combo”, c’est-à-dire, dans ce jargon anglo-saxon,  un ensemble de deux hôtels sur le même site. Et à Gonesse c’est un Ibis (80 chambres) et un Ibis Budget de 92 (enseignes du groupe Accor).

C’est Clément Malric (foto) qui est en le premier directeur. A 28 ans, il a déjà un beau parcours pro ! Tenez-vous bien :

– débute à 15 ans à au lycée hôtelier d’Occitanie (Toulouse)

– obtient son master en management de l’hôtellerie à l‘ESTHUA d’Angers

– stages en Espagne et Dubaï, suivis de 6 mois de travail en Argentine (Mendoza, cool car c’est un amoureux du vin…)

– entre en 2014 dans le groupe ACCOR au Novotel La Défense en tant que Yield manager

– 2015 : Yield manager à l’ex Pullman de CDG, au moment où cet hôtel mythique devient Mercure Paris CDG Convention

– 2017 : responsable hébergement au Novotel Saint Quentin en Yvelines

– 2019 donc :  directeur du “combo” de Gonesse.

une des chambres de l'IBIS

Je l’ai eu au téléphone plusieurs fois, en attendant d’aller le visiter (peut-être demain). Très sympa…  Voici ce qu’il m a dit sur son état d’esprit  :

  • Passionné par mon métier et la richesse que celui-ci apporte par l’échange avec les clients et les collaborateurs
  • Volonté de recentrer l’hôtellerie autour de l’humain
    • Déstandardiser les procèss
    • Recruter des personnalités et non des diplômes (Des gens empathiques, bienveillants, curieux, plutôt que des niveau d’études)
      • 90% des collaborateurs sont issus de la Communauté d’Agglomération de Roissy Pays de France  et ne sont pas issus de l’hôtellerie – Tous sont anciennement sans emploi ou personnalité du monde n’ayant jamais eu la chance d’obtenir un emploi stable en France.
      • Nous sommes extrêmement fier du métissage de cette équipe, chaque collaborateur apporte son expérience de vie, sa culture. Ceci créé une synergie au service des clients et un Melting Pot vivant dynamique, rafraichissant.
  • Je reste persuadé que l’hôtellerie de demain se veut humaine avant tout et ouverte sur son environnement. Nos portes sont ouvertes à nos voisins, nous souhaitons qu’il s’approprie ce lieu de vie et de détente.
Ah “l’humain”, la “fierté”… ! On lui souhaite la bienvenue et… une bonne chance avec ses 16 employés.  EV

Partagez cet article

Privatisation d’ADP : Asensi mène la danse ! Meeting le 7 mai à Tremblay

Le projet de privatisation d’ADP, voté récemment pas le parlement fait beaucoup parler de lui, dans tous les sens. On entend tout et son contraire. Certains ont même affirmé que la police aux frontières ou la douane seraient …privatisées ! Un groupe de parlementaires, toutes oppositions confondues, prévoit même d’organiser un référendum sur la question. Personnellement je n’arrive pas à me faire un avis sur le sujet. Sauf peut-être sur l produit de la vente (de la concession plutôt car ce ne sera pas une vente) que l’Etat  prévoit de confier à un fonds d’investissement pour favoriser  l”innovation”… Je n’y crois guère et pense que l’argent va aller  directement au budget de l’Etat, déjà en lourd déficit.

Voyez un article de la Tribune sur la “privatisation” et un autre de  Serge Blondel , professeur d’économie à l’université d’Angers, publié dans les Echos qui lui défend la privatisation.

François Asensi, maire de de Tremblay-en-France (qui a sur son territoire une grande partie de l’emprise aéroportuaire, les sièges d’Air France et d’ADP) est vent debout contre la privatisation. Et mouille sa chemise ! Distributions de tracts, Facebook en pagaille…  Mardi soir il organise un meeting de protestation. La présence de certains  orateurs m’a fait sourire, notamment celle de François Pupponi, député (ex PS) et ancien maire de Sarcelles, qui avait en son temps, soutenu le vaste (le plus important de la Vème si ma mémoire est bonne) programme de privatisation de Lionel Jospin…  Quant à Vallaud… Heureusement, Clémentine Autain est toujours aussi jolie… EV

Partagez cet article

Beau film de LCI sur CDG . Fier…

cliquez pour le film

Et même 1er aéroport d’Europe continentale…  LCI a réalisé  un super film sur CDG, diffusé aussi  sur TF1 le 26 avril. Qui rend bien le caractère de ruche incessante de CDG, 24/24… Multiples métiers… Et encore ,le film n’a pas pu tout dire, tout montrer…  Occasion pour moi de dire ici, même si je n’aime plus ce mot, galvaudé de nos jours, que je suis fier de notre aéroport, qui nous apporte tant.  EV

Partagez cet article