RoissyMail facile ?

La nouvelle formule de ce RoissyMail suscite, de la part de certains lecteurs, de sérieuses réserves. “C’était mieux avant. C’est trop compliqué… Je vois tout en bleu… On s’y perd…”, j’en passe et des meilleures. On entend bien ces avis.

D’où ce mot pour redire les choses :

Il est inutile de cliquer plusieurs fois sur la newsletter (l’email) que vous recevez: cliquez par exemple sur le logo de RoissyMail (en haut, à gauche) et vous arrivez directement sur le site où sont en ligne les articles du jour. Vous pouvez aussi cliquer sur un article à partir du mail, vous arriverez dessus et, une fois la lecture terminée, cliquez sur “accueil” en haut, et ainsi vous vous retrouvez sur l’ensemble du site et des articles du jour. Et vous pouvez “jeter” le mail.

Servez-vous des archives ! Par numéro ou par rubrique (sur le menu d’en haut) . Surveillez aussi nos rubriques “permanentes” , qui se mettent en place progressivement, soit dans le menu (classées en “Offres”, “Pratique”, ou “ressources”) ou mieux, en cliquant dans la colonne de droite (rubriques cerclées de noir, on appelle ça l’Accordéon).

Pour les nostalgiques de l’ancienne version, qu’il sachent qu’en fait, la nouvelle version ne différe en rien pour la lecture des articles: ils sont présentés comme dans l’ancienne (sauf qu’il n’y a pas encore de sommaire, on est en train de voir si on peut en faire un).

La nouvelle version permet plein de progrès par rapport à l’ancienne, vous n’avez pas encore tout vu.

N’hésitez-pas à nous appeler si les problèmes persistent…

Cette lettre 512 a été envoyée à 6310 abonnés.

EVeillon

Partagez cet article

ADP a signé avec l’Etat son nouveau contrat quinquennal

Parmi les chantiers principaux entre 2011 et 2015, la mise en service du satellite 4 du terminal 2E, actuellement en travaux.

C’est chose faite. Aéroports de Paris a signé lundi avec l’État un nouveau contrat de régulation économique (CRE) pour les cinq ans à venir. Ce contrat, que nous avions présenté dans notre édition du 25 février, doit permettre au gestionnaire des aéroports franciliens de devenir «le premier groupe aéroportuaire européen, une référence en matière de satisfaction clients, de développement durable et de performances économiques», dixit le PDG de l’entreprise Pierre Graff.

Pour ce faire, ADP prévoit d’investir pas moins de 2,4 milliards d’euros. «Fruit d’une longue période de préparation et d’une large concertation avec les différentes parties prenantes, ce contrat fait suite à celui qui avait été conclu début 2006 (NDLR: le CRE 1) et reprend l’essentiel des propositions formulées par Aéroports de Paris le 19 février 2010 dans le dossier public de consultation», explique Aéroports de Paris dans un communiqué.

Parmi les chantiers de ce CRE 2 figurent la rénovation du terminal 2B (90 millions d’euros), la mise en service du satellite S4 du terminal 2E au troisième trimestre 2012, ainsi que la poursuite de la réfection des satellites du terminal 1. Le groupe compte également achever la liaison entre les terminaux 2A et 2C au deuxième trimestre 2012.

Autre objectif affiché

Read moreADP a signé avec l’Etat son nouveau contrat quinquennal

Partagez cet article

Comment préserver les espaces agricoles dans la Plaine de France ?

Cliquez sur image pour voir ou télécharger l'étude

En ces temps de moisson, il est bon de signaler l’existence d’une étude du cabinet Blezat Consulting commanditée par l’État et l’EPA Plaine de France sur “le devenir de l’agriculture en Plaine de France”. C’est d’autant plus notable que, à notre connaissance, personne ne s’est vraiment penché sur la question de l’espace rural dans la région aéroportuaire. Celle-ci se développe rapidement et le besoin d’espace se fait sentir pour la réalisation de logements (même des nouveaux quartiers comme à Louvres) ou de zone d’activités. L’étude note, dans un diagnostique réalisé préalablement , que 30% de la zone agricole étudiée seraient menacés par des projets d’urbanisation (ce qui me semble un peu fort, on essaiera de se procurer les détails de ce chiffre, mais bon si cela inclue le Triangle de Gonesse, c’est bien possible).

L’étude note le “peu d’intérêt apparent” des élus sur la question agricole  et préconise des actions à court/moyen terme avec, par exemple, la mise en place d’un collège “élus-agriculteurs” et le soutien de la DDEA et de l’EPA.

A suivre…

NB : ce qui est marrant, parfois, s’agissant des agriculteurs c’est qu’ils pleurent souvent quand ils sont expropriés, mais que, c’est moins connu, ils (allez, certains…) sont les premiers à mettre en vente des parcelles, histoire de mettre un peu de beurre dans les épinards (à condition bien sûr qu’elles soient constructibles).

La maison de Guylaine, à Epiais-lès-Louvres, avance bien.

Deux exemples:

Read moreComment préserver les espaces agricoles dans la Plaine de France ?

Partagez cet article

Le Grand Paris -Le Havre

Ça bouge sur le Grand Paris. En attendant que cessent les batailles stériles sur la nomination de Santini à la présidence de la Société du Grand Paris (comment reprocher au chef de l’État de choisir un élu -et bon, en plus- qui lui plaise pour réaliser son projet?), un petit  coup d’œil sur le site de l’architecte-urbaniste Antoine Grumbach (un des architectes parmi les 10 retenus pour la consultation du Grand Paris, au passage voyez cette belle vidéo de Grumbach sur le site du Moniteur), duquel sont tirées ces fotos.

On peut imaginer un "métro" jusqu'au Havre...

Vous en verrez de belles autres sur le site.

Ça fait rêver, non?

EV

Partagez cet article