Hervé Novelli a inauguré le Hall 7 de Paris Nord Villepinte

On reconnait, de g à dr: P. Simon, J-P Huchon, J-Y Durance, G. Poitrinal, H.Novelli

Cérémonie aussi sympathique que réussie, hier,au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte, pour l’inauguration du fameux Hall 7. Les lecteurs de RoissyMail connaissent bien ce nouvel équipement, avec les reportages que nous avons fait tant sur le site (voir RM 499), que sur le dernier Magazine .

la façade du nouveau Hall 7

Hier, en plein salon Première Vision, les invités de VIPARIS (le gestionnaire du Parc, issu de la fusion des activités “expo” d’ Unibail-Rodamco et de la CCIP (Chambre de commerce de Paris) ont pu admirer ce grand hall de 36000 m2, une innovation HQE .

Pierre Simon avec Hervé Novelli et Jean-Paul Huchon

Il y avait du beau monde: Hervé Novelli, secrétaire d’Etat au commerce et au tourisme a apporté la caution du gouvernement. Mais Jan-Yves Durance, président de VIPARIS, a accueilli quelques 200 invités dont le président du Conseil régional, J-P Huchon, le député de la circonscription et président de la nouvelle CA Plaine de France, F. Asensi, la maire de Villepinte, Nelly Roland, la sénatrice (UMP) C. Dumas,Christain Sauter, ajdoint au maire de Paris, chargé des affaires économiques (et ancien ministre),  le PDG de l’AFTRP  François Delarue,le directeur de la SIPAC M. Robinet, le préfet Jean-Pierre Duport, le Président du Directoire d’Unibail-Rodamco Guillaume Poitrinal, l’architecte du projet, M. Chaix, le président de la CCIP Pierre Simon et plein d’autres personnalités.

Ce dernier a loué, dans son discours, l’initiative de la construction du hall 7 et a remercié l’ensemble des intervenants, soulignant le caractère novateur de ce bâtiment qui porte à 240 000 m2 la surface totale du Parc. Et rappelé, comme le feront aussi les autres intervenants (Guillaume Poitrinal, J-P Huchon, et le ministre Novelli) l’importance économique du secteur des congrès et salons.

La Région a donné 800 000 euros

Hervé Chastagnol (GIE Paris Nord 2) et Hubert Boyer (Lyovel) étaient là aussi.

Jean-Paul Huchon a fait une intervention remarquée, dans ce concert (consensuel) de louanges et de compliments. Après avoir (c’était étonnant) regretté, semble t-il, la non réalisation du CDG Express, il a assuré que le STIF, dont il est le président, “reste ouvert pour trouver d’autres solutions” pour faciliter l’accès (qui pose problème en effet), à Paris Nord Villepinte. Il a aussi rappelé (le président Simon venait de l’en remercier) que le Conseil régional avait financé, à hauteur de 800 000 euros (je l’ignorais quand j’ai fait l’article dans RoissyMail le Mag) la toiture “végétalisée” qui fait l’originalité du Hall 7.

Cette toiture a fait l’objet d’une petite mise en scène bien agréable. Après les discours et la présentation d’un film sur la construction, on a vu apparaitre sur la scène 4 acrobates (deux hommes et deux femmes, foto) qui sont littéralement grimpés aux rideaux (j’étais bien placé…) … Tout ceci pour voir descendre un plateau représentant la fameuse toiture sur lequel fut dévoilée la plaque d’ inauguration.

Voir la page congrès/salons sur le site de la CCIP (plein d’infos), et le communiqué officiel de l’inauguration

Un superbe cocktail a clôturé la cérémonie.

RoissyMail se réjouit aussi de ce nouvel équipement, qui va permettre au Parc d’être en bonne position pour accueillir les très grands salons mondiaux (à l’instar du prochain (et glorieux) SIAL qui occupera, en octobre prochain, la totalité des surfaces du Parc.

EV

Partagez cet article

Profitez de l’offre du Campanile Roissy

Le buffet, "Nouvelle génération" de Campanile

Vous aurez certainement remarqué la belle publicité du Campanile Roissy (à Roissy Village) sur la grande bannière du haut (terriblement efficace, au point qu’on en a rajouté une autre…). L’hôtel, dirigé par l’excellent Vincent Muller, vient de faire l’objet d’un relookage total, impressionnant et qui leur vaudra un article dans le prochain magazine.

Le restaurant (avec un joli bar) a été aussi entièrement refait. Et l’établissement, pour fêter ça, vous invite en vous offrant “un repas acheté, un repas offert”. C’est une bonne promotion.

J’irai prochainement gouter le nouveau resto (qui s’appelle “Le Restaurant”: le marketing en encore frappé !) et… le bar…

EV

Partagez cet article

La CAC est passée en Communauté d’agglomération

Le Président Grimbert

C’est fait depuis le 9 septembre, la Communauté de l’Agglomération Créilloise (CAC), qui était une Communauté de communes, s’est muée en Communauté d’Agglomération. Elle est toujours présidée par M. Grimbert (par ailleurs président de la nouvelle agence Sud Oise Développement).

Nous reviendrons sur cette CAC et ses voisines, sur le sud de l’Oise en général, que nous connaissons, il faut l’avouer, insuffisamment.

Ce territoire, en effet se situe aussi dans l’aire d’attraction du Grand Roissy. D’ici là, voyez le site de la CAC (pas très fonctionnel…).

Vous pourrez également voir ici l’article qu’a fait “Proxynews”, un site plutôt bien fait d’infos locale.

Partagez cet article

Val d’Oise : la campagne des cantonales est ouverte. Un drôle d’article de l’UVO

Le Conseil général du Val d'Oise, quand la droite était au pouvoir

Les prochaines élections pour renouveler partiellement les conseil généraux (les dernières puisqu’après, en 2014, on votera pour des conseillers territoriaux) auront lieu en mars 2011. Mais dans le Val d’Oise, où la majorité de gauche (“socialo-communiste”, l’appelle l’opposition de droite au Conseil général (CG), l’UVO, même s’il n’y a qu’un seul conseiller communiste) ne tient qu’à un fil (un siège), on peut dire que la campagne a déjà commencée. La droite (l’UMP principalement, le centre n’existant quasiment plus dans le Val d’Oise) a déjà désigné bon nombre de ses candidats.

Et commence à ferrailler. Ainsi, le blog de l’UVO se moque t-il de l’hyper présence photographique (10 fotos en 3 pages…), dans le dernier bulletin  du CEEVO du conseiller général (ex PS), président dudit Comité, Alain Leikine. C’est vrai que c’est un peu pathétique,  Mais ce que le blog de l’UVO oublie, c’est l’utilisation non seulement politique, mais personnelle qu’avait fait le prédécesseur de Leikine à la tête du CEEVO, l’UMP Y. Paternotte : on est bien placé pour le savoir (voir notamment RM 245 ici) . Et en plus, c’est jamais très utile de tirer sur des ambulances…

L’UVO sur le Grand Paris

Plus intéressante est la lecture que nous avons faite de la première (et dernière) lettre (qui date quand même de juin 2009…)  de l’UVO sur son blog, qui avait échappée  à notre sagacité légendaire. Dans le seul article, qui côtoie l’édito d’Arnaud Bazin, conseiller général et maire de Persan, chef de file de l’opposition de droite au CG, il est fait mention de Grand Paris. On y découvre que “si aucun projet dans le Grand Paris pour le Val d’Oise, c’est parce que rien n’a été proposé au gouvernement par l’actuelle majorité socialiste et communiste qui est, de fait, responsable de cette déconvenue“. Ce  qui ne manque pas de sel, quand on pense que la majorité en question ne date que de 2008 et que la droite, sinon l’UVO, a conduit les affaires du Département depuis sa création, voici plus de 40 ans.

Cette carence avait, on s’en souviendra, provoqué de la part du nouveau président PS, Didier Arnal, un activisme rapide qui a aboutit à la réunion d’ “États Généraux” et à la définition de projets pour intégrer le Grand Paris, principalement en dotant le 95 d’infrastructures de transports, qui lui font cruellement défaut.

Ces propositions font également l’objet de critiques difficilement compréhensibles, dans l’article en question. Il est en effet écrit: “A qui sert-il de développer les transports, comme le réclame le président du Conseil général, donc de faire venir plus de franciliens dans le département si nous ne sommes pas capables d’attirer les entreprises donc de nouveaux emplois? Pourquoi engloutir des millions d’euros dans des projets routiers si nos bassins de développement économique sont voués à ne plus grandir?” Le CEEVO, organisme consensuel (ses budgets -et donc son action reconnue par tous, en faveur le la promotion du département et pour favoriser l’implantation de nombreuses entreprises, notamment grâce à sa “filière” japonaise- ayant toujours été votés à l’unanimité) appréciera…

Tous le reste de l’article est à l’avenant, sans d’ailleurs émettre aucune proposition concrète. Mieux, on a cet aveu: “la précédente majorité avait commencé (souligné par nous, ndlr) à mener un travail autour des thématiques de défense dans la bassin d’Argenteuil-Bezons. Puis “Que fait l’actuelle majorité (…)? Rien depuis un an c’est inadmissible !” Mais l’auteur de l’article se souvient tout d’un coup des 40 ans de majorité de droite en évoquant la “bonne santé économique et sociale du département”…

Et bien avec des arguments comme ça, la gauche n’ a pas de soucis à se faire l’année prochaine…

Et on rappellera ici que la droite locale n’avait développé aucune vision stratégique du territoire val d’oisien (nous en avons témoigné).  François Scellier, l’ancien président du CG, et député UMP en avait quasiment convenu à l’Assemblée nationale en signant presque un acte de décès du Département (voir RM 446 ici) .

EV

Prochaine étape: le 24 septembre, séance plénière du CG.

Partagez cet article