Nouvelles ZAE : Materis Peintures s’installe aux “Portes de Vemars”

Un des bâtiments de Prologis, aux "Portes de Vémars".

C’est une information de businessimmo : Matéris Paints, vient de prendre à bail, pour 9 ans, 18 500 m2 d’entrepôt (avec une option pour 6000) pour ses activités logistiques dans le Parc de Vémars (95), propriété de Prologis Europe, dont le siège est à RoissyCDG.

La filiale du groupe chimique Matéris, (dont l’actionnaire est le groupe Wendel ) est le n°2 en France du secteur des peintures pour le bâtiment ( avec des marques bien connues comme  Tollens, Zolpan…).

Encore un succès pour le Parc logistique “Portes de Vémars”, après l’annonce toute récente de l’installation de Norbert Dentressangle (voir ici). dont on pourra revoir avec intérêt l’admirable vidéo de présentation en 3D qui avait été faite par l’agence “Troisième design” (qu’on vous avait déjà montré en 2009, dans un RM dont je ne peux vous dire actuellement le N° car nous avons des soucis pour la mise en ligne des “anciens n° de RM comme certains d’entre vous l’ont constaté. On s’occupe de ça);

Annonceurs, on vous trouvera toujours un peu de place pour votre pub dans le tout prochain numéro de RoissyMail Le Mag et singulièrement dans le dossier “Actualités des nouvelles ZAE du Grand Roissy” (voyez les conditions ici), mais là, faut vraiment faire vite… Rejoignez les grands noms (et les “petits”…) qui se montreront dans ce dossier qui sera très lu !

Pour Les Portes de Vémars, c’est Daniel Compiègne (IMC Promotion -Senlis) qui a fait le lotissement, et c’est GSE qui construit (180 000 m2 à terme)

Partagez cet article

Aprionis va quitter Sarcelles pour Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise)

Une perspective représentant les futurs locaux d'Aprionis, qui se situeront à deux pas de la gare de Garges-Sarcelles et du chantier du tramway.

Entreprise historiquement installée à Sarcelles, Aprionis va déménager dans la ville voisine, Garges-lès-Gonesse. Des dirigeants du groupe de protection sociale et des élus locaux ont posé la première pierre mercredi d’un nouvel immeuble, qui accueillera 460 employés, travaillant jusqu’à présent dans la tour du Forum à Sarcelles.

Initiés en janvier 2010, les travaux du futur bâtiment de 9.706 m² doivent s’achever début 2012. «Les locaux de la tour du Forum, de treize étages, était devenus trop petits et n’étaient plus adaptés à l’activité de nos salariés», a affirmé Jacques Nozach, directeur général d’Aprionis, lors de la cérémonie.

Situés à deux pas de la gare de Garges-Sarcelles et du chantier du tramway, un quartier en renouveau, les futurs locaux seront agrémentés d’un parking souterrain de 198 places et d’un restaurant interentreprises.  Le bâtiment de quatre étages sera construit sur un terrain de 4.067 m², autrefois propriété de Bricodécor. L’établissement public d’aménagement (EPA) de la Plaine de France est le maître d’ouvrage et en a confié la réalisation au promoteur Nacarat.

Coût de l’opération : 25 millions d’euros (hors taxes) financé à 95% par le groupe Aprionis et 5% par CNP Assurances, partenaire historique, qui lui délègue la gestion de certains de ses contrats.

La tour du Forum a quant à elle été rachetée pour quelques millions d’euros par la ville de Sarcelles qui souhaite la rénover pour y établir ses services administratifs. «On nous a critiqués parce que l’on a accepté qu’une entreprise se délocalise dans la ville d’à côté. J’assume complètement cette décision, car seule l’intercommunalité peut nous permettre d’imaginer un avenir serein», a déclaré le député-maire (PS) de Sarcelles François Pupponi, faisant référence à la communauté d’agglomération Val-de-France qui regroupe les villes d’Arnouville, Garges, Sarcelles et Villiers-le-Bel.

Lors de cette cérémonie, le président (PS) de l’intercommunalité Didier Vaillant était présent, ainsi que le directeur général de l’EPA Hervé Dupont et le maire (UMP) de Garges Maurice Lefèvre.

Issu du rapprochement des groupes Apri et Ionis en 2009, Aprionis compte 3.000 collaborateurs et vingt-huit répartis dans toute la France. L’entreprise prépare actuellement une fusion avec Vauban Humanis pour créer en janvier prochain un nouveau groupe «qui situera au troisième rang des groupes de protection sociale», selon un communiqué.

Ludovic Luppino

NDLR: voir la fiche technique ici

Des dirigeants de l'entreprise, élus locaux et aménageurs ont posé la première pierre du futur immeuble.
Partagez cet article

Accès à CDG : il faut faire quelque chose ! Vers une action collective des usagers ?

Les accès à CDG par la route sont de pire   en pire aux heures de pointe. Les entrées en venant de l’A1 par le nord ne se font que sur une voie, dans des conditions dangereuses. A la sortie, du soir, en direction de  Cergy-Pontoise , idem: c’est une véritable souricière sur UNE SEULE voie pour des centaines de voitures. Autre exemple, j’ai une amie qui habite Villepinte. Comme elle veut éviter le Vieux-Pays de Tremblay, toujours bloqué le matin, elle prend le RD 40 et comme celui-ci ne donne pas accès à la plate forme, elle passe par le centre ville de Roissy-en-France pour rejoindre ensuite l’hôtel Pullman où elle travaille !  Nous avons reçu ce mot de Mme Jeanne, qui habite le sud de l’Oise et qui travaille depuis des années en fret 2. C’est éloquent.  Et ça dure depuis des années. N’hésitez-pas à nous écrire sur ce sujet. Une chose est sûre: il va falloir faire quelque chose !

EV

Lisez ça :

Bonjour,

Je reçois régulièrement votre newsletter et apprécie le fait d’être informée de ce qui se passe sur la plateforme et alentours Je ne sais pas si j’utilise la bonne adresse pour cela, mais j’aimerais pouvoir attirer l’attention sur deux points qui concernent de plus en plus de salariés de Roissy.

En effet , nous sommes de plus en plus nombreux à habiter dans l’Oise et à emprunter l’A1 tous les jours pour venir travailler.

La sortie Roissy est donc de plus en plus engorgée, la file de voitures va jusqu’à l’aire de stationnement et les voitures sont obligées de faire la queue sur la bande d’arrêt d’urgence longeant l’aire. Certains tentent d’esquiver en passant par l’aire mais il y a désormais la queue aussi. Chaque matin c’est le salaire de la peur car les camions nullement impressionnés par ces files de voitures ne ralentissent pas, se contentent de klaxonner le malheureux qui aura un bout de voiture qui dépasse et qui les oblige à faire un écart

Je me demande comment il n’y a pas eu d’accident grave jusqu’à présent. Je pense que cela ne saurait tarder.

Ce problème est encore aggravé par le fait que sous les pistes, les gens venant de la Croix-Verte nous rejoignent et tout ce beau monde se retrouve sur une file.

Les têtes pensantes qui conçoient les routes sur la plateforme ne doivent avoir aucune idée de la réalité du trafic. Il serait temps qu’ils en prennent conscience et trouvent une solution à ce problème.

D’autre part, j’ai un peu regardé les différents forfaits que la Sanef propose à ses abonnés et je me suis aperçue que nous sommes quasiment les seuls usagers à ne pas bénéficier de forfaits dégressifs ou de conditions qui pourraient nous permettre d’allèger un peu notre budget transport. Pour vous donner une petite idée, le péage représente environ 150 euros mensuels pour un trajet Compiègne/Roissy.

Je souhaiterais par votre biais mobiliser les usagers afin de pouvoir obtenir les mêmes conditions que tous les autres clients abonnés Sanef.

Cordialement

V. Jeannes

Réponse: pas de problèmes, Mme Jeannes, nos colonnes vous sont ouvertes.

EV

Partagez cet article

Execujet et Advanced Air support dévoilent leur nouveau terminal à l’aéroport du Bourget

Le hangar H5 a été entièrement remis à neuf.

A peine sorti de sa voiture, un homme traverse le portique de sécurité, foule le tarmac et monte à bord d’un jet privé. Le tout en quelques minutes. Nous sommes à l’aéroport du Bourget dans le nouveau terminal d’Execujet, l’une des plus importantes compagnies aériennes d’affaires, dont le siège est basé à Zurich et qui s’installe pour la première fois en France.

Composé de deux salons classieux pour les voyageurs, d’un espace pour les pilotes, d’une salle de détente et de deux chambres à coucher avec douche pour les membres d’équipage, le tout complété par un hangar privé de 16.000 m² et une aire de stationnement de 28.000 m²,  ce centre de services aéronautiques est conçu pour répondre à tous les besoins au sol. «De nos sept FBO (Fixed based operator) répartis dans le monde, c’est le plus complet», assure Cédric Migeon directeur général d’Execujet en Europe.

Assistance technique, dégivrage et nettoyage des avions, approvisionnement en kérosène, catering, parking à proximité des pistes ou encore vente de produits de luxe et prestation de pressing font partie du large éventail de services assurés par la compagnie qui, pour ce faire, s’est associée à Advanced Air support, filiale du holding Jet Services et membre du groupe Segur. «En rassemblant tous ces services, nous voulons faire en sorte que le client n’ait que cinq mètres à faire pour être dans son avion et ce, sans avoir à interrompre sa conversation s’il est au téléphone», explique Marie-Antoinette Dain, présidente-directrice générale d’Advanced Air support.

La société a investi plus de 400.000 euros dans l’aménagement des salons et 1,2 million d’euros dans la remise à neuf du hangar H5 qui aurait abrité l’avion de Lindbergh en 1923. Et 6 à 7 millions d’euros dans deux autres hangars en travaux dont l’un sera dédié à la maintenance.

Ouvert 24h sur 24 (de 6h à 22h15 pour les opérations de vol), le centre de services aéronautiques d’Execujet et d’Advanced air support fonctionne avec 28 employés. La compagnie Execujet compte au total plus de 800 employés répartis dans seize aéroports à travers le monde et gère une flotte de 140 appareils.

Présente notamment en Suisse, en Allemagne, au Danemark et en Angleterre, elle ne l’était pas jusqu’à présent en France où la plateforme du Bourget est le premier aéroport d’Europe avec près de 65.000 mouvements d’avions par an.

Ludovic Luppino

A bord d'un Falcon 2000...
Partagez cet article

Servair noue un partenariat avec Cis en Afrique

Patrick Alexandre, PDG de Servair

Servair, leader français de la restauration et de la logistique aériennes,  a noué un partenariat avec CIS, spécialiste majeur du catering international en particulier dans des régions isolées du monde ou en voie de développement.

Selon un communiqué de la filiale d’Air France, CIS a débuté de nouvelles activités à l’aéroport de Ouagadougou au Burkina Faso, où l’entreprise a pu profiter de l’assistance technique de Servair. En échange, CIS va faire bénéficier Servair de ses partenariats et de ses expériences dans des pays où elle est implantée. D’autres pistes de collaboration sont à l’étude, au Gabon notamment et au Ghana, nouvelle escale de Servair, où CIS apportera son soutien technique pour l’installation d’un catering modulaire. «L’escale de Lagos (Nigéria) pourrait être également prochainement concernée par ce type d’installation», précise le communiqué de Servair.

«Ce nouveau partenariat permet à Servair, dans le cadre particulier de la restauration aérienne et du nettoyage aéroportuaire, d’élargir ses possibilités d’implantation en pays émergents, de partager ses plateformes logistiques et ses cuisines centrales. De plus, la mise en place d’outils de production partagés doit permettre aux deux partenaires de consolider leurs positions techniques et d’être plus compétitifs dans leurs offres respectives de services», affirme Patrick Alexandre, PDG de Servair, dans ce communiqué.

«Il va permettre de faire profiter à chacun de ses expériences et contacts spécifiques, de pérenniser ses positions, d’optimiser les investissements que nous serons amenés à réaliser ensemble et, ainsi, de renforcer nos positions respectives de marché», estime pour sa part Régis Arnoux, PDG et fondateur de Cis, dans ce même communiqué.

L.L.

Partagez cet article

Foncière des Murs achète 1.980 chambres d’hôtels B&B pour 85 millions d’euros

Quatre hôtels B&B sont situés près de Roissy-CDG: à Roissy-en-France (ci-dessus), à Goussainville, Aulnay-sous-Bois et Villepinte (© RDVA).

Foncière des Murs, filiale de la Foncière des régions (propriétaire, chez nous, de Garonor), a signé avec le groupe d’hôtellerie B&B un protocole d’acquisition d’un portefeuille d’hôtels représentant 1.980 chambres pour environ 85 millions d’euros droits inclus. Ce portefeuille est constitué d’hôtels situés en France et en Allemagne, en exploitation et en développement, selon un communiqué de la société d’investissements immobiliers cotée (Siic).

«La transaction sera accompagnée de la signature de baux avec des loyers fixes triples nets, d’une durée de douze ans fermes en France et de vingt ans fermes en Allemagne», précise le communiqué.

Le groupe B&B, qui exploite 223 hôtels dont quatre près de Roissy-CDG: à Roissy-en-France, Goussainville (Val-d’Oise) Villepinte  et Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a récemment été racheté par la société d’investissements américaine Carlyle.

L.L

NB : voyez ce qu’en dit le site boursier.com

.

Partagez cet article

Air France-KLM: + 6% pour le trafic cargo en septembre

La reprise se poursuit pour l'activité cargo d'Air France-KLM (© Sylvie Cambon).

La reprise se poursuit chez Air France-KLM. En septembre, malgré les grèves des aiguilleurs du ciel, le groupe franco-néerlandais a enregistré une hausse de 1,8% pour son trafic passagers, selon un communiqué. Mais c’est surtout l’activité cargo qui a effectué une belle opération avec une augmentation de 6% pour le trafic.

Après avoir vécu une année noire en 2009 et subi la crise du transport aérien, Air France-KLM rappelle dans ce communiqué avoir annoncé «de nombreux développements stratégiques» ces dernières semaines.

Parmi eux : un investissement de 110 millions d’euros sur trois ans dans l’installation de nouveaux fauteuils dans quarante avions et la signature d’un accord d’adhésion de China Airlines, compagnie basée à Taiwan, pour intégrer l’alliance Skyteam en 2011.

L.L.

Partagez cet article

Air France desservira Montréal en A380 en 2011

Un vol spécial en A380 célébrant le 60e anniversaire de la desserte du Canada par Air France a décollé mercredi de Roissy-CDG (© Philippe Delafosse pour Air France).

Après New York, Johannesburg et Tokyo, la ville de Montréal va être à son tour reliée à Roissy-CDG en Airbus A380 par Air France. Selon le site internet du journal Le Point, le superjumbo de la compagnie tricolore desservira l’aéroport Trudeau au Québec en 2011.

Le directeur général d’Air France-KLM Pierre-Henri Gourgeon a annoncé la nouvelle jeudi aux Québécois, justement en A380, à l’occasion d’un vol spécial célébrant le 60e anniversaire de la desserte du Canada par Air France, révèle le site web de l’hebdomadaire.

Le journaliste Thierry Vigoureux, auteur de l’article, rappelle qu’en 2007 un vol de démonstration en A380 avait assuré la liaison entre Roissy-CDG et la métropole québécoise.

L.L.

NDLR : voyez la belle vidéo de l’A380 d’Air France arrivant à Montréal :

Partagez cet article