Le site de Hubstart Paris est en ligne depuis ce matin!

Enfin ! Et c’est une bonne nouvelle ! Le site web de Hubstart Paris est officiellement en ligne depuis hier nuit. Vous pourrez le voir en cliquant ici :   www.hubstart-paris.com.

A première vue, le site est clair, lisible, bien illustré (j’ai piqué cette foto…). Une version anglaise, plus “commerciale” est en cours et une, je crois, en chinois.

Hubstart a été créée lors du dernier salon du Bourget (voir l’article de BN 28 ici) à l’initiative d’ADP et de l’ARD, l’agence de développement de la région Ile-de-France. Elle comprend de nombreux membres et partenaires (agences départementales de développement, Air France etc., à voir sur le site) ) La vocation d’Hubstart est de promouvoir le Grand Roissy ici et dans le monde entier afin d’attirer de plus en plus d’entreprises dans la région aéroportuaire.

Après un départ timide, il semble que Hubstart soit maintenant dans les starting blocks, en tout ca on l’espère. Le “Grand Roissy” et ses opportunités ne sont pas encore suffisamment connus à l’étranger, par la faute d’une communication trop faible (hormis celle qu’a faite pendant des années la CC Roissy Porte de France, mais pour son seul territoire) et partielle et c’est bien dommage. Il faudra coordonner, sinon unifier toutes les structures et par exemple, mieux se servir de Datagora, dont on dira ici  rapidement, et d’une manière provocatrice, qu’il coute cher et ne sert à rien, en tout cas pas à la promotion du pôle de Roissy. Je dis ça en attendant d’avoir le temps de rédiger le papier que je vous ai promis la-dessus, avec des arguments, vous pensez bien.

En tout cas, bravo à Hubstart et que vive bien son site web !

EV

Partagez cet article

Le tourisme d’affaires fait sa promo à Roissy-en-France

Plus de soixante personnes, représentants d'entreprises et d'agences d'événementiel ont participé au deuxième Eductour organisé par l'office de tourisme de Roissy-en-France.

L’office de tourisme de Roissy-en-France (Val-d’Oise) a organisé mardi son deuxième Eductour, une journée de séminaires, conventions et visites. L’occasion pour une soixantaine de personnes, représentants d’entreprises et d’agences d’événementiels, de découvrir les opportunités en matière de tourisme d’affaires générées par la commune valdoisienne.

En début d’après-midi, les participants, rassemblés à l’hôtel Best Western ont assisté à une présentation des offres de séminaires proposés par les différents complexes hôteliers de la ville. Ils ont également eu un aperçu des grands projets de la commune : le centre commercial Aéroville, le centre d’affaires World trade center ainsi que la Vallée verte, futur golf de Roissy-en-France. Ils ont aussi visité dans l’après-midi des sites de l’aéroport, Fedex et même Plaine Oxygène, le célèbre complexe aquatique du Mesnil-Amelot.

Le maire (DVD) de Roissy-en-France André Toulouse et le directeur du Best Western Michel Hourcade étaient notamment présents.

La journée devait se poursuivre par une rencontre avec des professionnels du tourisme à l’hôtel Park Inn, une visite d’entreprises, dont Fedex et ADP, et se terminer par un cocktail dinatoire avec diverses animations à l’hôtel Pullman.

L.L.

De gauche à droite: Thierry Bogaczyk, de l'OT de Roissy-en-France, Michel Hourcade directeur général du Best Western et André Toulouse, maire (DVD) de Roissy-en-France.
Partagez cet article

L’office de tourisme de Roissy : une belle affaire

Laurent Mauguit (Mercure Roissy), Joël Sonnes (Pullman), Th. Bogaczyk, Murielle Griffon (directrice commerciale au Novotel Wellness), Denis Côme, Président de l'OT et l'excellent Jean Capdeville (Directeur des ventes Pullman)

Je suis passé hier soir au cocktail de l’Eductour, offert par le Directeur général du Pullman Roissy CDG, M. Sonnes. Évidemment, j’avais oublié mon appareil foto et, évidemment, celui de mon I Phone déconne, d’où la qualité de la foto ci-dessous. Tant pis, je  la mets quand même,.Dommage, vous ne pourrez pas admirer totalement le charme de Murielle… Le cocktail a eu lieu dans le bar de l’hôtel, ce qui est vraiment plus sympa que dans les salles habituelles. Tout le monde avait le sourire. Il y avait plusieurs directeurs d’hôtels, dont l’excellent Philippe Marchand (Novotel Convention& Wellness) et j’ai fait la connaissance d’Eric Bouf, le directeur du bel hôtel Marriott, que je ne connaissais pas, mais qui lui me connaissait car c’est un lecteur de RM. Il m’a invité au prochain “wine-club” lundi… Et on a appris que c’est  Antonio Labat, du Millenium, qui a été nommé premier directeur du futur (et grand) Relais Spa de Roissy-en-France, en cours de finition.

On en profitera pour se réjouir ici du succès du deuxième Eductour, organisé par l’Office de Tourisme de Roissy (OT). Et de l’existence de celui-ci. Je dis ça d’autant que, André Toulouse pourra en témoigner, je n’y croyais pas au début.Je m’étais même un peu moqué de cette création dans un article de RoissyMail, ce qui m’avait valu un coup de fil du maire de Roissy et il était venu à Épiais m’expliquer tout ça. Il avait fini par me convaincre et cela lui avait valu une interview sur le sujet dans le glorieux BN 24, interview que nombre de personnes pourront lire ou relire ici avec grand intérêt car elle résume bien la philosophie et les objectifs de l’OT. Ça se passe toujours comme ça, avec A. Toulouse, les rares fois où il trouve des choses à redire sur mes écrits, il ne se braque pas, on discute, il argumente et convainc toujours. Y’en a qui devraient en prendre de la graine…

Il est clair que la promotion touristique, basée sur le tourisme d’affaires, mais pas seulement, engagée par l’OT participe de la promotion globale du pôle, du Grand Roissy comme on dit maintenant (un peu grâce à moi…), et Dieu sait s’il y a à faire sur ce point . Il est d’ailleurs heureux de voir l’OT dépasser ses limites communales (à l’instar de la visite hier de Plaine Oxygène)  pour embrasser, petit à petit, l’ensemble de la grande région aéroportuaire. Cette volonté d’élargissement est d’ailleurs notifiée sur son site web. A ce propos, prenez le temps de bien voir tout le site et notamment la page vidéo où l’on voit notamment un film expliquant … l’autre film sur Roissy. C’est Thierry Bogaczyk, le directeur de l’OT qui joue la-dedans, sur une belle partition “Think global, act local”. On en profitera aussi pour dire tout le bien qu’on pense de ce directeur, qui est un homme de grandes qualités humaines et professionnelles, qui a su être patient, qui ne “se la joue pas”, comme on dit et en plus qui a de l’humour.

Longue vie à l’OT !

EV

Partagez cet article

Accès à CDG: des réactions et des commentaires: vers une pétition?

Il est bon que vous reveniez sur l’article que nous avions mis ligne sur RM 528 (voir ici), qui a battu le record d’ouverture de la lettre et qui est presque en passe de battre le record de “maison close”.

Plus sérieusement, allez voir les commentaires déposés et celui que j’ai fait en réponse à l’un deux. Je pense qu’on peut continuer et aller vers une double pétition : l’une pour faire prendre conscience aux “autorités” que les blocages sur l’accès à CDG (et la sortie!) sont devenus insupportable, font perdre beaucoup de temps et d’argent aux usagers, sans parler du “développement durable”. L’autre pour aider les abonnés SANEF a pouvoir bénéficier d’un tarif plus accessible.

Réagissez !

EV

Partagez cet article

Paprec recycle la papeterie de Pont-Sainte-Maxence (Oise)

La papeterie picarde avait été placée en liquidation judiciaire en 2008 (© Paprec).

La papeterie de Pont-Sainte-Maxence (Oise), qui avait déposé le bilan en 2008, va prendre un nouveau départ. L’entreprise Paprec, le leader indépendant du recyclage en France, a repris l’ensemble immobilier pour le transformer en plateforme dédiée au traitement des déchets. Le groupe se donne trois ans pour en faire «la future vitrine des éco-industries en France». De son côté, les autorités locales, via l’agence Sud-Oise Développement, veulent y voir un symbole de reconquête industrielle, dans cette région qui a souffert des restructurations.

Bénéficiant d’une position stratégique, à proximité de l’Oise, du futur canal Seine-Nord et de l’autoroute A1, cette nouvelle implantation va permettre à Paprec recyclage de capter les flux de déchets des villes du sud de la Picardie comme Creil, Compiègne, ou Beauvais. «Ce site va nous permettre d’être présents dans l’Oise et de développer nos activités au nord de la région parisienne. Avec cette implantation, nous complétons notre maillage du territoire français», avait expliqué, en août, Thierry Coloigner, directeur général adjoint aux finances de Paprec,  dans le quotidien Les Echos.

D’une surface de 22 hectares dont 45.000 m² couverts, elle rassemblera tout le savoir-faire du groupe: tri, valorisation des papiers cartons, des déchets de chantiers et industriels  banals, des plastiques, des D3E (déchets d’équipements électriques et électroniques), de la ferraille et des métaux, du tri des collectes sélectives.

L’activité devrait démarrer en fin d’année avec, dans un premier temps l’embauche directe d’une centaine d’employés. D’ici trois ans, 300 personnes au total devraient être recrutées, selon un communiqué de Paprec recyclage.

Créée en 1932, la papeterie de Pont-Saint-Maxence comptait 220 salariés avant sa liquidation judiciaire en octobre 2008 (lire l’article du Parisien de l’époque).

Ludovic Luppino

Partagez cet article

Deux réunions publiques supplémentaires dans le Val-d’Oise

Didier Arnal, le président (PS) du Conseil général du Val-d’Oise, est ravi. La raison ? Son département a obtenu l’organisation de deux réunions supplémentaires dans le cadre de la concertation publique sur le projet de Grand Paris.

«Le Val d’Oise a été entendu. En effet, à l’annonce du calendrier des réunions publiques prévues sur le territoire valdoisien, j’avais fait connaître ma grande insatisfaction au vu du nombre, quasiment insignifiant, de réunions envisagées dans le Val d’Oise alors que plus de 70 réunions sont organisées en Ile-de-France», se félicite Didier Arnal dans un communiqué, en précisant qu’il doit rencontrer aujourd’hui Michel Mercier, ministre chargé du Grand Paris mais aussi Didier Canepa, préfet de la Région-Ile-de-France, et Marc Veron, président du directoire de la Société du Grand Paris, ce vendredi.

Organisées le 2 décembre à Villiers-le-Bel, dans le secteur du Grand Roissy, et le 18 janvier à Argenteuil-Bezons, ces réunions viendront s’ajouter à celles prévues le 18 octobre à  Cergy, le 26 octobre à Roissy-en-France, le 15 novembre à l’aéroport de Roissy, le 7 décembre à Sannois et le 9 décembre à Gonesse.

L.L.

Partagez cet article

L’AFTRP réalise des travaux de voierie dans la Zac des Tulipes Nord

Les travaux comprennent la réalisation de voierie, de terrassement et de réseaux divers. A l'horizon, on aperçoit les bâtiments de Manutan.

La zone d’activités commerciales des Tulipes-nord à Gonesse (Val-d’Oise) est toujours en pleine effervescence. L’AFTRP (Agence foncière et technique de la région parisienne), aménageur de la Zac, a engagé d’importants travaux de terrassement, de voierie et réseaux divers au pied des buttes de terre surplombant la zone et bordant  l’autoroute A1. Visible depuis la route départementale 317, le chantier est réalisé par le concepteur de routes Eurovia, filiale du groupe Vinci.

D’autres opérations sont en cours dans le secteur, notamment la réalisation du centre européen de Manutan, firme spécialisée dans la vente à distance aux entreprises de fournitures industrielles, d’outillage et de matériel de bureau.

Rappelons qu’en face de ces bâtiments, un projet de centre commercial de 30.000 m² (en shon), porté par la Chambre de commerce et d’industrie Val-d’Oise/Yvelines (CCIV) et par le groupement GRC – Compagnie de Phalsbourg, et  dont l’architecte est Jacques Ferrier, est en cours d’élaboration.

L.L.

Partagez cet article