Le Midest fête ses quarante ans

En quarante ans, le Midest est passé de 1.783 à près de 40.000 visiteurs.

C’est une année spéciale pour le Midest. Le salon international dédié à la sous-traitance industrielle, qui se tient jusqu’à vendredi au Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis), fête en effet ses quarante printemps. Lors de son lancement en avril 1971, l’événement avait réuni à Nancy 137 exposants et 1.783 visiteurs. Pour cette nouvelle édition, 1.710 exposants sont rassemblés dans le hall 6 du Piex et les organisateurs attendent pas moins de 40.000 visiteurs. C’est dire le chemin parcouru.

Pour cette année particulière, marquée par la reprise économique, l’accent est mis sur le secteur ferroviaire. «Avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 3,3 milliards d’euros, dont un bon tiers à l’exportation, et un effectif de 16.000 salariés, l’industrie ferroviaire hexagonale affiche en effet une belle santé, symbolisée par ce fleuron qu’est le TGV», peut-on lire dans le dossier de presse du Midest.

A noter que 36 pays étrangers sont représentés ainsi que dix-sept régions françaises, dont la Picardie et l’Ile-de-France. Dans le pavillon de la région parisienne, on trouve de nombreuses entreprises du Grand Roissy. Citons entre autres Alu Ivry, spécialisée dans la fonderie d’alliages d’aluminium basée à Saint-Pathus (Seine-et-Marne), la société du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) Chrétien S.A. qui dispose d’un savoir-faire reconnu dans l’hydraulique, la Sarl Precinet implantée à Montfermeil (Seine-Saint-Denis) ou encore Jib.

Cette société valdoisienne,

Read moreLe Midest fête ses quarante ans

Partagez cet article

Astech et le Comité mécanique Ile-de-France s’associent pour attirer des jeunes

Gérard Laruelle et Gilbert Tchividji ont signé une convention de partenariat liant Astech au Comité mécanique Ile-de-France.

La poignée de main est symbolique. Par ce geste, Gérard Laruelle, directeur général du pôle de compétitivité aérospatial Astech Paris Region (et abonné à RoissyMail, ndlr), et Gilbert Tchividji, l’entrepreneur bien connu de Villiers-le-Bel  et président du Comité mécanique Ile-de-France ont scellé, mercredi à Villepinte, un accord pour valoriser leurs entreprises auprès des jeunes, à l’occasion de la quarantième édition du Midest, le salon mondial dédié à la sous-traitance industrielle.

«Nous devons préparer l’avenir de nos entreprises et faire en sorte que les jeunes, les garçons mais aussi les filles, nous rejoignent. Nous avons besoin de monde pour fabriquer des fusées et des avions», a déclaré Gérard Laruelle, qui remplaçait le président d’Astech, Alain Coutrot. «Nous voulons leur montrer que la mécanique est noble, pour que l’on arrête de l’assimiler à une profession sale», a renchéri Gilbert Tchividji, devant

Read moreAstech et le Comité mécanique Ile-de-France s’associent pour attirer des jeunes

Partagez cet article

Une entreprise du sud de l’Oise primée lors du Midest

Christophe Lecas, directeur de la succursale d’ARS à Saint-Maximin (à gauche), et son équipe de commerciaux dans leur stand, au Parc des expositions de Villepinte.

La société ARS (Atelier refendage service) a été primée mardi lors de l’inauguration du Midest, le salon mondial dédié à la sous-traitance industrielle. Cette entreprise familiale, née dans le Doubs mais également implantée à Saint-Maximin (Oise) a obtenu un trophée dans la catégorie «Réalisations exemplaires».

«ARS fournit depuis 25 ans aux entreprises de découpage, emboutissage et ressortiers des produits laminés et tréfilés en cuivre, laiton, bronze, aluminium, inox et feuilles d’acier sous un délai rapide grâce à ses 2.000 tonnes de stock permanent. Plutôt que de se reposer sur ses acquis, ARS ne cesse d’innover et vient d’investir pour développer sa capacité de refendage», selon un communiqué du Midest.

L.L.

Partagez cet article

Semaine pour l’emploi des personnes handicapées

S’il est un domaine où la solidarité nationale doit s’exercer à plein et sans restriction, c’est bien l’action en faveur des handicapés en général (les allocations sont trop faibles) et du travail pour les handicapés en particulier.

La 14ème semaine pour l’emploi des personnes handicapées, créé par l’ADAPT (voyez l’historique de cette association créée en 1929 et un résumé intéressant ici) se déroulera du 15 au 21 novembre.  Vous pourrez lire ici le communiqué de l’ADAPT Ile-de-France ici à ce sujet.

Notre législation est bonne sur ce point , en imposant des quotas ou des paiements pour les entreprises. Pour notre part, notre agence VPP, fait appel à des ateliers protégés pour ses travaux (par exemple routage, conditionnement (pour la carte de Roissy notamment), pliage..) . Ce qui est bien c’est que ces ateliers, grâce à la loi, sont des entreprises comme les autres (le handicap étant compensé) et on peut donc négocier les prix normalement. Ce n’est pas de l’assistanat et ça donne du vrai travail aux personnes de ces ateliers. C’est bien.

Le travail a toujours été OK, dans les temps. C’est pourquoi, pour l’occasion, nous vous recommandons les Ateliers de l’Ambrésis, à Villeparisis.

EV

Partagez cet article

Aigle Azur a inauguré une liaison Roissy-Bagdad

La secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, était parmi les passagers de ce vol inaugural (© AFP, Ahmad al-Rubaie).

Depuis l’embargo international imposé à l’Irak en 1990, plus aucune compagnie aérienne européenne n’avait atterri à Bagdad. Aigle Azur a mis fin à cette longue période de creux en inaugurant, le week-end dernier, un vol inaugural entre Roissy-Charles-de-Gaulle et la capitale irakienne. L’appareil de la compagnie française, qui a décollé samedi soir de l’aéroport francilien, s’est posé dimanche à 6h à Bagdad, après un peu plus de cinq heures de vol. Il comptait 111 personnes à bord, dont la secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, et une quarantaine d’hommes d’affaires français.

Propriété de la famille franco-algérienne Idjerouidene, Aigle Azur, dont le siège  est basé à Tremblay (Seine-Saint-Denis), exploitera cette ligne à partir du mois de janvier, avec, dans un premier temps, deux vols hebdomadaires au départ de Roissy. «La première année sera difficile et nous perdrons de l’argent. Nous sommes une compagnie privée et si nous avons lancé la ligne c’est que nous y croyons. Je pense qu’elle sera rentable à moyen terme», avait affirmé à l’Agence France Presse Meziane Idjerouidene, vice-président du conseil de surveillance d’Aigle Azur.

L.L.

Partagez cet article

Quelques perles …

Qui à dit, ou écrit ?

1) Le niveau de bruit, sur le site de Gonesse, est seulement compris entre 60 et 65 Lden cumulé en dB soit un niveau inférieur à celui du site actuel de la porte d’Auteuil

2) D’une superficie de 90 hectares, le parc d’activités bénéficie d’atouts indéniables en matière d’accessibilité et de desserte (N 16, RER D, et plusieurs lignes de bus).


Les réponses sont ici :

Read moreQuelques perles …

Partagez cet article