Commission “Grand Paris” au Mesnil-Amelot le 6 janvier, précédée d’une présentation du Conseil général cet après-midi à Datagora

Le Nord Seine-et-Marne aura-t-il une part du fromage "Grand Paris"?

Le Nord Seine-et-Marne se bouge ! D’abord (avec une annonce un peu tardive: on a reçu l’info hier! ) il y aura une réunion cet après-midi à Datagora (RoissyPôle, qui présentera  aux acteurs et partenaires du département 77  concernés par le développement du Grand Roissy * le document stratégique adopté à l’unanimité par le Conseil général le 24 septembre dernier (voir RM 524 sur ce sujet) .Seront à la tribune les conseillers généraux suivants: MMe Pélabère (PS, Claye), J-P Bontoux, (VP, PS Mitry), G. Eude (VP, PS chargé de l’économie) et B. Corneille (Dammartin, PG, chargé des relations avec CDG).

Ensuite, et ce n’est pas rien, suite à une lettre envoyée le 10 novembre par les députés de Seine-et-Marne Yves Albarello et J-F Copé à M. Leblond, président de la CPDP du Grand Paris, on vient d’apprendre qu’une réunion de cette fameuse commission particulière de débat public sera organisée le 6 janvier au Mesnil-Amelot, à l’endroit même où se projette la gare terminale du “Metro Grand Paris”, ce qui serait une véritable révolution pour l’ensemble du Nord Seine-et-Marne (sans parler du seul Mesnil !).

*EPA Plaine de France, Aéroports de Paris, STIF, SNCF, Préfet de Région, Direction départementale des territoires, Région, Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre d’Agriculture, Chambre des Métiers, Conseil général de la Seine-Saint-Denis, Conseil général du Val d’Oise, Association du Pays de Roissy…) .

EV

Partagez cet article

Comptes d’Air France : du rouge au vert en un an

C’est bien la reprise, partout, même chez Air France KLM qui a gagné de l’argent pendant son 2ème trimestre (résultat d’exploitation à fin septembre : 576 millions contre – 47 millions à la même date l’an passé (l’exercice d’AF va de mars à avril). Quant au premier semestre (avril-septembre) le résultat d’exploitation est de 444 millions contre une perte de 543 millions l’an passé à la même date. Le résultat net est de 1.03 milliard d’euros (compte tenu de la plus-value d’Amadeus et de la provision pour l’amende cargo*).

Voyez le communiqué officiel ici

C’est une bonne nouvelle pour tous et l’action a pris 2.56% hier à 13.22 €.

* dans le cadre de pratiques anticoncurrentielles dans le secteur du fret, AF KLM avait été condamnée (avec d’autres, forcément) par la Commission européenne. L’amende pour le groupe franco-néerlandais  est de 339.6 millions d’euros, ce qui n’est pas rien et a fait l’objet d’un recours de la compagnie auprès du tribunal de l’Union européenne. Voir les détails et l’explication d’AF-KLM ici.

EV

Partagez cet article

Roissy-CDG : le trafic en hausse de 3,8%

OCTOBRE : nombre de passagers en hausse, nombre d'avion en baisse

La reprise économique se fait ressentir à Roissy-Charles-de-Gaulle. Selon Aéroports de Paris, gestionnaire de la plate-forme aéroportuaire francilienne, le trafic de passagers a enregistré une augmentation de 3,8% en octobre par rapport à l’an passé. CDG a ainsi accueilli quelque 5,26 millions de voyageurs durant le mois dernier. Et ce malgré les mouvements de grève nationale en France qui «ont affecté le trafic d’Aéroports de Paris les 12, 19 et 28 octobre», souligne un communiqué d’ADP.

A noter que les chiffres d’ADP, incluant les résultats à Roissy et à Orly, sont positifs dans quasiment tous les secteurs géographiques. «Le trafic international (hors Europe) augmente de 5,6 %. Tous les faisceaux sont en croissance. Le faisceau Moyen-Orient est en tête et progresse de 13,2 %, suivi du faisceau Afrique + 6,2 %, DOM TOM + 5,7 %, Asie Pacifique + 4,0 %, Amérique du Nord + 3,4 % et Amérique Latine + 1,7 %», peut-on lire dans le communiqué. Une hausse qui touche aussi l’Europe (+6%), mais nettement moins la France (+0,4%). Le faisceau Grande Bretagne et Irlande accuse pour sa part une baisse (-4,1%).

Une nouvelle qui devrait faire plaisir aux riverains : les mouvement d’avions (43.080 le mois dernier) sont en baisse de 2,9%. Enfin, le taux de remplissage des avions, quant à lui, s’améliore (78,0 % contre 75,5 % en octobre 2009).

L.L.

Partagez cet article

Servair élu numéro un de la restauration aérienne en Europe

La filiale d'Air France, dont le siège est basé à Charles-de-Gaulle (ci-dessus), compte 120 compagnies aériennes clientes.

Servair confirme sa place dans le gratin des entreprises mondiales de la restauration aérienne. Pour la quatrième année consécutive, la filiale d’Air France a été élue, le 5 novembre, meilleur caterer européen de l’année 2010 par les lecteurs de Pax international, selon un communiqué de Servair.

Chaque année, les abonnés du «magazine américain de référence dans l’industrie de la restauration aérienne» sélectionnent les meilleurs caterers par zone géographique, précise le communiqué. Avec cette distinction, Servair, qui compte 120 compagnies aériennes clientes, renforce sa place de troisième acteur mondiale de la restauration aérienne.

Leader en Afrique avec quinze implantations, l’entreprise française a par ailleurs récemment créé deux nouvelles unités au Congo, dans les villes de Brazzaville,  la capitale politique desservie par l’aéroport de Maya Maya, et Pointe Noire, la capitale économique desservie par l’aéroport Agostinho-Neto. Pour ce faire, la filiale d’Air France a noué un partenariat avec l’entreprise locale Capital sourcing and news investments, selon un autre communiqué de Servair.

L.L.

Partagez cet article

L’immobilier est bien au coeur de la stratégie d’Aéroports de Paris

Pour ceux qui en douteraient encore (voir le dernier RoissyMail le Mag dans la pub ci-contre), la stratégie de rentabilité d’ADP repose bien, désormais, sur l’immobilier (et donc plus seulement sur le trafic aérien).

A voir cette vue aérienne (partielle) de CDG, on peut comprendre qu’il reste beaucoup à construire sur la plate-forme de chez nous, mais aussi au-delà.

Vous pourrez comprendre tout ça dans un document interne d’ADP, très intéressant, que vous trouverez en cliquant ici. Très bien fait…

EV

Partagez cet article

Cantonales: Claude Dilain veut sa revanche dans le canton Le Raincy-Clichy

Le maire (PS) de Clichy-sous-Bois tentera de reconquérir un canton qu'il avait perdu face à Ludovic Toro (UMP) en 2004 (© Flickr).

Cela s’annonce comme l’un des duels les plus attendus en Seine-Saint-Denis à l’occasion des élections cantonales de 2011. Les 20 et 27 mars prochains, le maire (PS) de Clichy-sous-Bois Claude Dilain tentera de prendre sa revanche sur Ludovic Toro, patron du groupe UMP à l’assemblée départementale, dans le canton du Raincy-Clichy. Lequel l’avait battu en 2004 grâce à un score de près de 52%.

Claude Dilain a été investi lundi soir à l’occasion d’un conseil fédéral du Parti socialiste. Rendez-vous politique qui a permis d’en savoir un peu plus sur la stratégie du PS dans les cantons sequano-dionysiens du Grand Roissy.

A La Courneuve et Aulnay-sous-Bois-nord, le Parti de la Rose a renouvelé sa confiance aux édiles sortants Stéphane Troussel et Gérard Segura. A Drancy-sud, il mise sur un jeune candidat, Ugo Portier-Thomassin, par ailleurs responsable de la section PS de la ville. Montfermeil et Sevran n’ont pour l’heure pas de candidat socialiste. «Les deux cantons ont été gelés pour permettre des négociations avec Europe Ecologie-Les Verts», explique Yannick Trigance, responsable des élections au PS 93.

Rappelons que Stéphane Gatignon (EE-Les Verts), élu sortant à Sevran, n’a pas souhaité se représenter étant atteint par le cumul des mandats (NDLR : il est déjà maire et conseiller régional). On devrait en savoir davantage sur l’identité de son successeur samedi, à l’occasion de l’assemblée générale de la section départementale du parti écologiste, selon Alain Amedro, conseiller régional et municipal d’Aulnay-sous-Bois.

Dans cette dernière commune,  un accord entre les deux forces de gauche est loin d’être gagné. Les Verts, dont les sept élus ont démissionné en avril de la majorité municipale en raison de divergences avec le maire Gérard Segura, notamment au sujet de l’urbanisme, envisagent de présenter un candidat. L’ancien maire-adjoint aux affaires sociales est pressenti, selon Alain Amedro.

L.L.

Partagez cet article