C’est bientôt les élections aux “nouvelles” Chambres de commerce et d’industries

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI), vieilles institutions françaises, connues pour leurs caractères longtemps conservateurs, peu enclins à la réforme, et, au final, peu efficaces sinon “gabegiques” à en croire les quelques rapports très critiques dont les CCI avaient fait l’objet (dont le fameux rapport Gérolami, en 1994, qui avait provoqué la stupeur dans le microcosme consulaire ), ont été enfin réformées.

Le siège de l'actuelle "délégation" 95 de la CCIV, à Pontoise

Par la loi du 23 juillet 2010, qui prendra effet le 1er janvier 2011.Vous pourrez consulter le dossier législatif  (projet de loi, rapports, interventions, texte adopté…) ici. Ce ne fut pas une mince affaire, surtout pour les CCI de la région parisienne en raison notamment de la rivalité légendaire entre le puissante CCI de Paris (avec ses délégations de la petite couronne) et celle, non moins puissante et présidée par le fameux Jean-François Bernardin,  de “Versailles-Val d’Oise-Yvelines. M. Bernardin est aussi le président de l’ACFCI, sur le site de laquelle vous pourrez trouvez aussi beaucoup d’infos sur la réforme.

La grande nouveauté c’est qu’il y aura désormais des chambres régionales de “plein exercice” pourrait-on dire, et des chambres “territoriales”. Du coup, les électeurs désigneront leurs représentants aux chambres régionales et aux chambres territoriales.

Avec un particularisme francilien… Ce qu’il faut savoir, pour comprendre:  il y a, actuellement en Ile de France :

1) la CCIP, qui comprends Paris, Les Hauts de Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val de Marne , La Bourse de commerce (ces 4 dernières étant des “délégations”)

2) La CCI “Versailles-Val d’Oise-Yvelines” (CCIV) qui comprend  les Yvelines et le Val d’Oise (idem: délégations) NB : le mot “Versailles ” rappelle l’ancienne CCI “de Versailles” au temps de la Seine-et-Oise.

3) La CCI de la Seine-et-Marne et la CCI de celle de l’Essonne, “indépendantes”.

La réforme entraine donc la création d’une Chambre régionale pour toute l’Ile-de-France (il en existait une, mais qui ne servait à rien). Et, au lieu de s’appeler “territoriales”, les anciennes “délégations” de la CCIP et de la CCIV  s’appelleront “départementales” car, contrairement à leurs sœurs “territoriales” elles ne disposeront pas du statut juridique d’établissement public, c’est à dire qu’elles n’auront pas de personnalité morale. Et encore, tout ceci sera opérationnel seulement le 1er janvier 2013.

Les 2 “indépendantes”, qui n’ont pas voulu se fondre dans l’ensemble devront choisir, dans un délai de 6 mois à compter de janvier 2011 si elle gardent leur statut d’établissement public ou pas (mais elle feront bien sûr partie de la Chambre régionale) . Bonjour la cuisine !

L’autre nouveauté, c’est que les électeurs désigneront en même temps les élus aux chambres “locales” (territoriales et départementales donc) et à la Chambre régionale (précision : les membres élus de la Chambre régionale seront aussi membres élus des Chambres “locales”). Enfin, les impôts payés par les entreprises aux Chambres iront désormais directement dans la poche de la Chambre régionale, qui organisera un système de répartition et de péréquation si nécessaire.

Pour être clair (mais à l’impossible nul n’est tenu) , il y aura donc une vraie  Chambre régionale gérée par des élus “régionaux”, avec, si l’on peut dire, des “antennes” départementales gérées par des élus “départementaux”

Le scrutin se déroulera du 25 novembre au 8 décembre. Vous gagnerez, si vous êtes chefs d’entreprise (“commerçant” et, dans certains cas, “artisans’) ressortissants du Val d’Oise ou de la Seine-Saint Denis, à cliquez sur les deux encarts pub ici (colonne de gauche) achetés par la CCIP et la CCIV pour que vous ayez toutes les explications pratiques. Et encore, cette vidéo faite par la CCIP, très bien faite (sauf qu’ils veulent nous taxer de 12 centimes d’euros la minute, pour en savoir plus, à la fin, ce qui est un scandale) :


Elisez vos représentants à la CCI de Paris (CCIP)
envoyé par CCIP. – L’info internationale vidéo.

Pontoise vaut bien une messe

En plus, concernant la CCIV ,

Read moreC’est bientôt les élections aux “nouvelles” Chambres de commerce et d’industries

Partagez cet article

1.300 professionnels de l’emballage au Parc des expositions

Sean Radley, technicien de service après-vente chez Ishida Europe, entreprise située à Paris-Nord 2.

La 39e édition du salon international de l’emballage a débuté lundi. Pas moins de 1.300 exposants, dont 450 nouveaux, sont rassemblés dans trois halls (4,5 et 6) du Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis). Les organisateurs espéraient accueillir un total de 85.000 visiteurs au terme de ces quatre jours. Pour ce cru 2010, l’accent est mis sur l’innovation et le développement durable afin de donner, avec une antenne dédiée à l’«emballage in green».

«Le ralentissement économique mondial a obligé producteurs et utilisateurs à rendre leurs emballages encore plus efficaces, valorisant en cela les solutions mises en place pour réduire l’impact environnemental des produits et procédés. Indispensable à la vie quotidienne, l’emballage recèle d’importantes opportunités pour les entreprises de conditionnement afin d’améliorer le profil environnemental de leurs produits et la réduction des poids des emballages est un profil prégnant», peut-on lire dans le dossier de presse du salon.

Dans les stands figurent quelques entreprises du Grand Roissy. Citons pêle-mêle Apex Automate, spécialisée dans la fabrication de machines assurant l’insertion de notices, et Ishida Europe, qui fabrique entre autres des machines de pesage et d’étiquetage simultanés, toutes deux implantées à Paris-Nord 2.

BRG emballages, société basée à Chantilly (Oise) et dont l’activité est dédiée à la commercialisation et à l’assistance technique en machine de conditionnement  notamment pour les produits agroalimentaires et pharmaceutiques. Ou encore Inpaco, fabricante d’ensacheuses pour l’industrie agroalimentaire, située à Bonneuil-en-France (Val-d’Oise) et Desjardin, producteur d’emballages métalliques, basé à Gonesse (Val-d’Oise). Le salon se termine ce jeudi.

L.L.

Horaires d’ouverture : 9h30 à 18h00.

Laurent Uzan, commercial chez Inpaco, société basée à Bonneuil-en-France.
Partagez cet article

“La Vitrine” à Roissy : ça avance !

Y’a  même un panneau maintenant ! Donc ça avance… Après fin octobre, puis fin novembre, ce serait donc fin décembre (2010 que c’est même précisé!) l’ouverture de la fameuse “Vitrine”, le futur restaurant de Claude Chevauché et Denis Agez.  J’ai même eu droit, en exclusivité live, en marge de l’expo peinture du Pays de Roissy (qui se tient en ce moment à la gare TGV et dont on vous parlera prochainement) à donner mon avis sur la future carte. Ma foi, ça devrait être pas mal.

Changez pas d’main, les gars, j’sens qu’ça vient !

EV

Partagez cet article

ADP renouvelle ses panneaux de signalisation routière

Avant...
...Après!

Il était temps. Début novembre, Aéroport de Paris a entamé un renouvellement complet de sa signalisation routière à Roissy-Charles-de-Gaulle. D’ici fin mai 1.600 panneaux vont être déployés sur les 220 kilomètres de routes de CDG, selon un communiqué de presse d’ADP. Un soulagement pour les passagers et les 50.000 véhicules qui circulent chaque jour sur la plate-forme. Le renouvellement de la signalétique représente un investissement de 4,7 millions d’euros, selon le PDG d’ADP Pierre Graff, cité dans le communiqué.

Les vieux panneaux orange, qui donnaient l’impression d’un aéroport en plein travaux, sont ainsi remplacés – la nuit afin de ne pas perturber le trafic – par des nouveaux, plus clairs et dont le code couleur s’inspire de celui du réseau routier français.

Le vert désigne ainsi les terminaux, le bleu les autoroutes et le blanc est réservé à d’autres indications de lieux tels que le pavillon de réception ou le salon 200. Fin 2008, ADP avait déjà opéré la refonte intégrale (10.000 panneaux) de sa signalétique dans les aérogares.

L.L.

Partagez cet article