Grand Paris: la réunion de Gonesse s’est bien passée. Discours positif du maire

Hier soir, dans la salle Jacques Brel, à Gonesse

Pas eu moyen de couvrir la réunion de Gonesse sur le Grand paris, hier soir. J’étais rentré vers 18h  à Paris, prêt à retourner à Gonesse, mais là, un peu de fatigue et surtout la peur des embouteillages m’a fait renoncer. Et je le regrette bien.

La réunion s’est bien passée, m’assure Antony Vallette, chargé de mission au cabinet du maire de Gonesse, hôte de la réunion. Près de 300 personnes étaient quand même venues, malgré la “pagaille”. Le message était clair, selon A. Vallette, enthousiaste : “la gare de Gonesse ne doit plus être optionnelle !”

Vous pourrez lire ici, avec intérêt, le discours de Jean-Pierre Blazy, très… positif.  Comme quoi, quand on veut…

EV

Partagez cet article

Didier Arnal est venu à Epiais signer le “contrat départemental”

Epiais-les-Louvres, presque 100 habitants

Cérémonie bien sympathique, mardi soir, dans la belle salle communale “La Grange”, à Epiais-lès-Louvres.

Isabelle Rusin et Didier Arnal, juste avant la signature du contrat

Didier Arnal, président (PS) du Conseil général du Val d’Oise était venu, accompagné de Viviane Gris, conseiller général du canton de Gonesse, signer le contrat départemental avec la commune.

Celle-ci a engagé un plan d’amélioration du village, à travers un contrat rural, un dispositif “aménagement de village” et la réfection de toutes les rues. Le conseil général vient en appui du contrat rural : sur un montant total de 300 000 €, la subvention départementale est de 109 000 euros (la région devrait verser 135 000 €). Ce contrat rural permettra l’aménagement du parvis de l’église, celui de la Place de la Croix, ainsi que des “cheminements piétonniers et l’accessibilité du cœur de village”.

“L’aménagement de village” d’un montant total de 139 932 € TTC permettra, lui, l’embellissement de la mare, la construction d’un boulodrome et celle de la rue et de la placette du Martinet.

Les rues seront entièrement refaites pour un montant de 90 000 €.

La commune est par ailleurs engagée sur son futur PLU, qui devrait prévoir l’aménagement d’une petite zone d’activité de 8000 m2 à l’Est du village, permettant la construction d’un établissement hôtelier.

L’ambiance citoyenne est bonne en ce moment, à Epiais, après les échauffourées des dernières élections municipales (les méchantes langues disaient: “Epiais? Trois rues… cinq clans”). La cérémonie de signature s’est terminée, comme se doit la tradition, par un pot. Tous ont apprécié la venue de Didier Arnal, dont cétait la 4ème visite dans ce tout petit village, aux marches de la Seine-et-Marne. De mémoire d’Epiaisien, aucun président du CG n’était venu ici, depuis 40 ans…

Isabelle Rusin, maire d’Epiais, a fait un beau discours, que je vous invite à lire ici.

Didier Arnal aussi, a capella, et il a ensuite discuté avec les habitants et les maires voisins (Villeron, Puiseux, Le Thillay). Personnellement, et comme il avait évoqué le sujet, j’ai essayé de le rassurer sur la réforme des collectivités territoriales et lui ai suggéré de tenir une prochaine réunion du CG ici, à la Ferme du Manoir…

Venez visiter Epiais ! Si vous ne connaissez pas, vous serez bluffés… (on vous recommande la table du restaurant l’Atelier).

EV

Partagez cet article

Succès du Forum de Seine-Saint-Denis Avenir au Hilton CDG

Seine-Saint-Denis Avenir (SSDA), l’agence de développement économique du département de Seine-Saint-Denis a organisé son Forum de fin d’année à l’Hôtel Hilton CDG, à Tremblay-en-France. C’était mardi dernier.

135 invités ont participé au Forum de SSDA à l'hôtel Hilton

Suite à une erreur de calendrier, RoissyMail a raté ce dîner-débat qui avait pour thème “L’impact des plates formes aéroportuaires sur le développement économique du département de la Seine-Saint-Denis”. C’est pas malin et c’est bien dommage (merci à SSDA pour les fotos). Vous pourrez voir ici le programme .  135 personnes y ont assisté, accueillis par Mathieu Montès, 1er adjoint au maire de Tremblay, François Asensi.

Claude Bartolone était là !

Parmi les orateurs, Claude Bartolone, président (PS) du Conseil général s’est sûrement félicité du développement des aéroports CDG et du Bourget (le maire du Bourget était là). On essaiera de vous trouver son discours.

En tout cas, on se félicite de cette initiative à laquelle était conviée la Seine-et-Marne et le Val d’Oise (celui-ci étant occupé ailleurs…).Il faut noter, à cette occasion, que les deux agences sont très positives pour unir les efforts des département concernés par les aéroports du Grand Roissy.

Dommage que le CEEVO traine des pieds. Allez, encore quelques mois de patience …

EV

Partagez cet article

Eloge de “Chez Cri-Cri”, au Mesnil-Amelot

J’y pensais depuis un moment. Nous en avions déjà fait l’éloge, voici quelques années, dans un “Bénéfice.net”  mais comme nous y sommes retournés plusieurs fois depuis, je tiens à rendre un nouvel éloge pour ce restaurant qui compte, à mes yeux, pour l’un des meilleurs (rapport qualité/prix/service). C’est un éloge “à chaud” car je n’avais pas prévu, et donc sans fotos.

Il est situé près de l’église, au Mesnil-Amelot. Nous y étions avant-hier et on a, une fois de plus très bien mangé. Il y a un menu à 14€ 50 avec, tenez vous bien: choix de 3 entrées, 3 plats, plateau de fromages ET dessert, vin à volonté compris ! J’avais pris une terrine (très gouteuse, alors que souvent, dans certaines gargotes, on vous sert des pâtés infâmes) et en plat une délicieuse “saucisse au couteau”, tellement bonne que j’en ai recommandé. L’autre fois c’était un bœuf bourguignon sublime et Gérard Couffignal, avec qui on mangeait , m’a dit beaucoup de bien du civet de biche de la semaine dernière.

Le service est rapide, chaleureux, efficace. Le restaurant est solidement tenu par Catherine Semprez (qui est aussi adjoint au maire de la commune). Bien décoré, toujours très propre (Catherine est une maniaque…), il y a, de mémoire une bonne centaine de places. Une grande salle en bas et une autre en haut qui peut servir aux banquets. Et, en été, une superbe terrasse en bas où l’on a une vue magnifique sur l’église, récemment rénovée.Il est fréquenté par les gens des entreprises locales, nombreuses, et de l’aéroport tout proche. Mais on y vient aussi de plus  loin, je le sais…

C’est ouvert les midis de la semaine (et donc malheureusement fermé les soirs et WE).

Comme quoi on peut bien faire à manger, pas cher, bien servir…

Bravo !

EV

Partagez cet article

Choucroute chez EMI, à Moussy-le-Neuf

Foto de famille dans l'atelier d'EMI. Au centre, avec Bignon, J-P Meynet

C’est la période des  repas de fin d’année. Hier, c’était chez Emi (voir leur site) où le patron, Jean-Pierre Meynet avait prévu cette année une bonne choucroute pour ses clients et amis. On est passé vite fait dire bonjour. Une occasion de reparler de cette belle petite entreprise (10 salariés), dont nous avions fait le portrait dans BN 23 (et que vous pourrez relire ici). Eh bien, aux dire du patron, les affaires vont bien pour cette entreprise qu’il a créée en 1998 et qui est spécialisée dans les fournitures et la maintenance industrielles (air comprimé, compresseurs). Ils distribuent désormais une nouvelle marque : Almig .

EV

Partagez cet article

Le trafic d’Air France-KLM décolle

L’activité passagers a enregistré une progression de 4,3%.

On sent que la crise économique est passée. Les chiffres du trafic d’Air France ont décollé le mois dernier.  Plus 4,3% en ce qui concerne l’activité passagers avec une amélioration de 1,1 point du coefficient d’occupation (désormais à 79,1%) et un total de 5,68 millions de voyageurs transportés. Dans les secteurs géographiques, la palme revient au réseau Asie, toujours aussi dynamique (+ 6,8%), suivi de près par le réseau européen qui a profité d’une forte hausse (+ 6,7%), selon un communiqué du groupe franco-néerlandais.

Côté cargo, la progression du trafic est encore plus importante : + 6,1% pour des capacités en hausse de 4,7% et un coefficient de remplissage qui gagne 0,9 point (72,6%). Dans ce communiqué, Air France-KLM rappelle que les compagnies Garuda Indonesia et Aerolinas Argentinas ont signé, le mois dernier, un protocole d’accord pour rejoindre l’alliance SkyTeam en 2012. Et qu’à partir de juin 2011, Washington deviendra la deuxième destination aux Etats-Unis desservie en A380.

L.L.

Partagez cet article

Quand les compagnies aériennes font faillite

Jean-Louis Baroux n’est pas tendre avec le monde du transport aérien. Dans un ouvrage paru en septembre*, ce spécialiste du milieu, qui a notamment créé en 1991 le Cannes Airlines forum, dresse un portrait au vitriol du fonctionnement des compagnies aériennes.

Read moreQuand les compagnies aériennes font faillite

Partagez cet article